Se connecterS'abonner en ligne

Léger écartement des spreads, en défaveur de l’OAT 10 ans, mais seulement au sein du TOP12

Référence de l'article : TM4469
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Marc-Antoine ROCHET,(30 mars 2015)

(Source: Bloomberg)

Depuis l’annonce du lancement du QE de la BCE,  on peut noter un léger écartement des spreads en défaveur de l’OAT 10 ans par rapport aux autres membres du top 12 mondial des taux longs les plus bas, dont la France fait heureusement partie, vu ses plus de 2 000 milliards d’euros de dettes publiques. En effet, deux pays qui étaient derrière dans la hiérarchie des taux bas sont passés devant l’Hexagone : Belgique et Suède, et d’autres pays ont creusé leur avance : Pays-Bas et Danemark. Cela a beau être le classement des « meilleurs élèves », il faut rester vigilant devant cette évolution…
 
Voici ce que donne la comparaison entre le palmarès du Top 12 établi le 30 Janvier 2015, soit une semaine après l’annonce du lancement du QE par la BCE, et celui établi le vendredi 27 mars, soit deux mois après :
 

Pays Taux 10 ans (le 30 Janv 15 vers 10h)Taux 10 ans         (Plus bas du 27 mars 15)
Suisse-0,002-0,050
Japon0,280,33
Allemagne0,350,20
Finlande0,390,34
République Tchèque0,400,44
Pays-Bas0,420,29
Autriche0,440,36
Danemark0,480,31
France0,57 (9ème)0,49 (11ème)
Belgique0,650,46
Suède0,680,39
Irlande1,160,77


 
Les différences ne sont certes pas colossales, mais il faudra s’attacher aux causes pour tenter d’anticiper sur une éventuelle aggravation du phénomène, ou sur sa future stabilisation.

Théoriquement, il y a plusieurs raisons explicatives, qui peuvent dans certains cas agir simultanément :

a)     L’effet « devise », car, dans le cas de la Suisse, du Danemark et de la Suède, la plus forte baisse relative des taux longs prend sa source dans la politique monétaire de la Banque centrale Nationale du pays en question qui désire que sa devise ne s’apprécie pas, ou pas trop,  par rapport à l’euro,

b)     L’effet « incapacité à se réformer », la France étant le seul Pays dans cette liste à faire état de cette maladie chronique : les débats sur l’incapacité du pays à trouver ne serait-ce que 4 milliards d’euros pour rester dans les clous de ses dernières promesses faites à Bruxelles pouvant expliquer cela,

c)     L’effet « si la reprise économique accélère en Europe Continentale, la France pourrait, par son manque de souplesse et de réactivité, en bénéficier moins que les autres »,

d)     L’effet « Gisement » : la politique d’achats de titres par la BCE, effectués dans le cadre du QE « Mars 2015-Septembre 2016 au minimum » pourrait éventuellement entraîner des distorsions d’écarts de spreads. En effet, comme la France est le Pays qui émet le plus d’OAT d’une durée supérieure à 5 ans parmi l’ensemble des Pays européens cités dans le TOP 12 mondial, et cela dans des proportions très très importantes ( les autres pays, soit émettent peu, soit n’ont plus de besoins nets, comme l’Allemagne, qui est en excédent budgétaire), les effets d’achats de la BCE dûs au QE engendreront un effet « baisse des taux » moins puissant que pour les autres Pays.

Attendons de voir, tout au long de 2015, si cet embryon d’écartement de spreads prospère…

Ce n’est pas que nous aimons couper les cheveux en quatre et que nous sommes prêts à nous inquiéter pour 20 ou 40 points de base de plus, c’est que 20 points de base, sur un endettement public de 2 000 milliards d’euros, cela fait…4 milliards d’euros (sic) de frais financiers annuels supplémentaires, et 40 points de base, cela fait 8 milliards d’euros de plus, lorsque la totalité de la dette a été renouvelée (ce qui prend, dans le cas de la France, en moyenne pondérée « montants/durée » environ 7 ans).

Pour consulter les deux autres classements exclusifs habituels des taux souverains à 10 ans sur 49 pays, arrêtés à la date du 27 Mars 2015 au matin, vers 10h, et calculés :

a) l’un par ordre décroissant depuis le 23 Août 2013,
b) et l’autre par ordre alphabétique, 

merci de cliquer sur les liens ci-dessous (agrandir les Tableaux en vous servant de la fonction Zoom).
 
(Mis en ligne le 30 Mars 2015)

Articles similaires
Les germes des pressions déflationnistes sont...Anne, ma sœur Anne, vois-tu venir les forces...Fed : au maximum UNE hausse de taux...Le matelas des plus-values obligataires est...18 courbes de taux négatives! Vous avez dit...Le point sur les moins-values obligataires...L’OAT 10 ans tombe à 0,08%, et le spectre de la...L'OAT 10 ans en territoire négatif avant fin...Bientôt le taux du 10 ans américain inférieur à...Toujours 17 courbes de taux négatives, et une...L’Irlande, 13ème Pays à connaître des taux...La Banque du Japon, cinquième banque centrale à...Des taux à 5 ans de plus en plus négatifsTaux d’intérêt : bilan 2015 et perspectives...Des Marchés trop gourmands...BCE : bientôt un taux de financement négatif ?Effet Draghi n° 2 : le taux allemand à 10 ans...Marchés obligataires : les taux longs montent...Marché obligataire : de mini krach à medium...Les 3 raisons du retour au calme sur les marchés...Que penser du minikrach obligataire de ces...Match Bernanke-Summers : c’est Summers qui a...Faut-il avoir peur des marchés obligataires?...Le bas niveau des taux oblige à une vigilance...OAT à 0,89%, Bund à 0,62% et 10 ans Suisse à...OAT à 0,97%, et nouveaux records historiques pour...OAT à 1,11%, nouveau record historique…OAT à 1,14% et Bund à 0,78% : les taux souverains...OAT à 1,11% et Bund à 0,72% : les marchés...L’OAT 10 ans a touché 1,207%, nouveau record...Fort écartement des spreads, en faveur des Pays...Quelles stratégies obligataires dans un...Forte remontée des taux souverains des Pays OCDEL'OAT 10 ans bientôt à 1% l'anFort écartement des spreads, en faveur de la Zone...L’OAT à 1,499 %, nouveau record historique...And the winner is : Europe !L’OAT à 1,57 % : faut-il rire ou pleurer?L’OAT retombée à 1,65% ce jeudi 19 !Les marchés obligataires de la ZE Sud sous...L’OAT 10 ans à 1,92% !Le magistral contrepied des marchés obligataires...Quel message nous renvoient les marchés...Faut-il craindre une « annus horribilis » sur les...Taux américain et britannique en légère baisse,...Le Taux souverain italien 10 ans en dessous du 10...Matteo Renzi dope la Bourse et le marché...Espagne, Italie, et Portugal : poursuite de...Le re-écartement des spreads entre BRICS et OCDE...Fort re-écartement des spreadsBaisse des taux longs : les deux raisons se...Bilan et perspectives sur les marchés...