Se connecterS'abonner en ligne

Le Taux souverain italien 10 ans en dessous du 10 ans espagnol

Référence de l'article : TM3381
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Le Taux souverain italien 10 ans en dessous du 10 ans espagnol
écrit par Marc-Antoine ROCHET,

« Depuis que la rumeur fait de Matteo Renzi le futur premier ministre, cet écart fond comme neige au soleil, écrivions-nous le 14 février dernier, en parlant de l’écart entre les 10 ans italien et espagnol… » Eh ! Bien, dans la foulée de ses premières déclarations, et dans un contexte très favorable aux Pays de la ZE Sud, les taux italiens sont tombés par moment, au cours de la semaine allant du 24 au 28 février, jusqu’à 5 bp en dessous des taux espagnols !

Et ce soir vendredi 28, le BTP termine aux environs de 3,47 /3,48%, après avoir effleuré les 3,45%, alors que le 10 ans espagnol termine aux environs des 3,51%. Le ratio Dettes Publiques sur PIB est, c’est vrai, de 133% à fin 2013 en Italie, vs. 94% en Espagne, mais, par contre, le déficit budgétaire espagnol est très nettement supérieur à celui de la nation transalpine. Si l’on prend la notion de « déficit associé au gouvernement », tel que défini par Eurostat pour comparer les Pays de la ZE de manière homogène, l’Espagne en était à moins 10,6% en 2012, et l’Italie à moins 3% (la France à moins 4,8% et l’Allemagne à plus 0,1%). Bref, ce facteur, plus la crédibilité « instantanée » de Matteo Renzi, AVANT d’avoir réalisé quoique ce soit, jouent, en ce moment, en faveur de l’Italie, alors que, sur le plan économique, et de l’attractivité, la situation est nettement plus dégradée qu’en Espagne. L’évolution de ce « match » amical entre deux Pays-clés de la ZE Sud va être intéressante à observer…

Le Royaume-Uni a fini de manger son pain blanc

….mais pas moins que celui du match entre « Royaume-Uni et Irlande » : vendredi soir, le taux souverain irlandais terminait aux environs de 3,10%, après un plus bas à 3,08% : cela ne fait qu’une différence de 38 bp avec le Gilt britannique…Or, le dynamisme irlandais, dû à sa meilleure implication industries/services technologiques, et surtout, à son attractivité fiscale, fait que, là aussi, on peut parier qu’à un horizon de moins d’un an, le 10 ans Irlandais peut revenir à parité avec le Gilt…Car le Royaume-Uni excelle dans ce qui ne marche plus, ou moins bien : les activités de Banque/Finance de marchés, l’assurance et la ré-assurance, que le réchauffement climatique mettent sérieusement à mal, et le pétrole et gaz en Mer du Nord dont les puits, soit s’épuisent, soit risquent de passer sous la bannière écossaise : lumière plus que tamisée à prévoir du côté de Big Ben…

Pour consulter les  deux classements exclusifs des taux souverains à 10 ans sur 50 pays, arrêté à la date du 28 Février matin, et calculés :

a)     l’un par ordre décroissant depuis le 12 Novembre 2012 (date de création de cette base de données),
b)   et l’autre par ordre alphabétique, merci de cliquer sur les liens ci-dessous (agrandir le Tableau en vous servant de la fonction Zoom).

(Mis en ligne le 28 Février 2014)
Articles similaires
Les germes des pressions déflationnistes sont...Anne, ma sœur Anne, vois-tu venir les forces...Fed : au maximum UNE hausse de taux...Le matelas des plus-values obligataires est...18 courbes de taux négatives! Vous avez dit...Le point sur les moins-values obligataires...L’OAT 10 ans tombe à 0,08%, et le spectre de la...L'OAT 10 ans en territoire négatif avant fin...Bientôt le taux du 10 ans américain inférieur à...Toujours 17 courbes de taux négatives, et une...L’Irlande, 13ème Pays à connaître des taux...La Banque du Japon, cinquième banque centrale à...Des taux à 5 ans de plus en plus négatifsTaux d’intérêt : bilan 2015 et perspectives...Des Marchés trop gourmands...BCE : bientôt un taux de financement négatif ?Effet Draghi n° 2 : le taux allemand à 10 ans...Marchés obligataires : les taux longs montent...Marché obligataire : de mini krach à medium...Les 3 raisons du retour au calme sur les marchés...Que penser du minikrach obligataire de ces...Match Bernanke-Summers : c’est Summers qui a...Léger écartement des spreads, en défaveur de...Faut-il avoir peur des marchés obligataires?...Le bas niveau des taux oblige à une vigilance...OAT à 0,89%, Bund à 0,62% et 10 ans Suisse à...OAT à 0,97%, et nouveaux records historiques pour...OAT à 1,11%, nouveau record historique…OAT à 1,14% et Bund à 0,78% : les taux souverains...OAT à 1,11% et Bund à 0,72% : les marchés...L’OAT 10 ans a touché 1,207%, nouveau record...Fort écartement des spreads, en faveur des Pays...Quelles stratégies obligataires dans un...Forte remontée des taux souverains des Pays OCDEL'OAT 10 ans bientôt à 1% l'anFort écartement des spreads, en faveur de la Zone...L’OAT à 1,499 %, nouveau record historique...And the winner is : Europe !L’OAT à 1,57 % : faut-il rire ou pleurer?L’OAT retombée à 1,65% ce jeudi 19 !Les marchés obligataires de la ZE Sud sous...L’OAT 10 ans à 1,92% !Le magistral contrepied des marchés obligataires...Quel message nous renvoient les marchés...Faut-il craindre une « annus horribilis » sur les...Taux américain et britannique en légère baisse,...Matteo Renzi dope la Bourse et le marché...Espagne, Italie, et Portugal : poursuite de...Le re-écartement des spreads entre BRICS et OCDE...Fort re-écartement des spreadsBaisse des taux longs : les deux raisons se...Bilan et perspectives sur les marchés...