Se connecterS'abonner en ligne

Le bas niveau des taux oblige à une vigilance accrue : d’où pourraient surgir les risques ?

Référence de l'article : TM4339
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Véronique RICHES-FLORES,Président,Riches Flores Research

 

Aux niveaux présents de taux d'intérêt à long terme, les risques de mauvaise surprise sont assez largement déséquilibrés sur les marchés obligataires internationaux. Que les taux longs continuent à refluer ne devrait plus guère surprendre. Après deux années de tendances largement à contrepied des anticipations et dans le contexte présent d'assouplissement monétaire quasi généralisé, les esprits sont préparés à cette éventualité. C’est ainsi, paradoxalement, d'une remontée impromptue sur certains marchés que pourraient venir les mouvements les plus inattendus. Il suffirait en effet que les taux reviennent sur les niveaux qui étaient les leurs il n’y a que trois mois pour provoquer d’importantes pertes en capital à leurs détenteurs. Quels sont les principales sources de risques identifiables aujourd’hui ?

De l’évidence d’une baisse généralisée des taux longs à celle d’une instabilité croissante

L’anticipation de faibles niveaux persistants des taux d’intérêt ne protège pas de mauvaise surprise, au contraire. La généralisation du mouvement de baisse des taux, sur fond, qui plus est, de multiplication des changements de politique monétaire, a considérablement accru l’instabilité des marchés obligataires et le risque de mouvements impromptus. Paradoxalement, alors que les interventions des banques centrales sur les marchés n’ont jamais été aussi importantes, l’environnement obligataire semble aujourd’hui à la croisée de chemins tous aussi périlleux les uns que les autres, s’articulant autour des principales questions suivantes : 

  • Que fera la Fed ?
  • Où vont les cours du pétrole ? 
  • La BoJ reviendra-t-elle à la charge ? 
  • Quelle issue pour le dossier grec ?


Que fera, in fine, la Fed ? 

Il s’agit sans nul doute d’un des points les plus importants des tendances à venir sur les marchés internationaux. Alors que les déceptions récentes en provenance de l’économie américaine, sur fond d’écrasement des perspectives d’inflation, ont plutôt plaidé en faveur d’un statu quo prolongé de la politique monétaire américaine ces derniers temps, le rapport sur l’emploi du mois de janvier, en particulier le sursaut des salaires horaires, pourrait bien avoir pour conséquence de faire rebasculer les anticipations du côté d’une….

Pour lire la suite de cette analyse, merci de cliquer sur le lien ci-dessous.
 
(Mis en ligne le vendredi 13 Février 2015)
 

Articles similaires
Les germes des pressions déflationnistes sont...Anne, ma sœur Anne, vois-tu venir les forces...Fed : au maximum UNE hausse de taux...Le matelas des plus-values obligataires est...18 courbes de taux négatives! Vous avez dit...Le point sur les moins-values obligataires...L’OAT 10 ans tombe à 0,08%, et le spectre de la...L'OAT 10 ans en territoire négatif avant fin...Bientôt le taux du 10 ans américain inférieur à...Toujours 17 courbes de taux négatives, et une...L’Irlande, 13ème Pays à connaître des taux...La Banque du Japon, cinquième banque centrale à...Des taux à 5 ans de plus en plus négatifsTaux d’intérêt : bilan 2015 et perspectives...Des Marchés trop gourmands...BCE : bientôt un taux de financement négatif ?Effet Draghi n° 2 : le taux allemand à 10 ans...Marchés obligataires : les taux longs montent...Marché obligataire : de mini krach à medium...Les 3 raisons du retour au calme sur les marchés...Que penser du minikrach obligataire de ces...Match Bernanke-Summers : c’est Summers qui a...Léger écartement des spreads, en défaveur de...Faut-il avoir peur des marchés obligataires?...OAT à 0,89%, Bund à 0,62% et 10 ans Suisse à...OAT à 0,97%, et nouveaux records historiques pour...OAT à 1,11%, nouveau record historique…OAT à 1,14% et Bund à 0,78% : les taux souverains...OAT à 1,11% et Bund à 0,72% : les marchés...L’OAT 10 ans a touché 1,207%, nouveau record...Fort écartement des spreads, en faveur des Pays...Quelles stratégies obligataires dans un...Forte remontée des taux souverains des Pays OCDEL'OAT 10 ans bientôt à 1% l'anFort écartement des spreads, en faveur de la Zone...L’OAT à 1,499 %, nouveau record historique...And the winner is : Europe !L’OAT à 1,57 % : faut-il rire ou pleurer?L’OAT retombée à 1,65% ce jeudi 19 !Les marchés obligataires de la ZE Sud sous...L’OAT 10 ans à 1,92% !Le magistral contrepied des marchés obligataires...Quel message nous renvoient les marchés...Faut-il craindre une « annus horribilis » sur les...Taux américain et britannique en légère baisse,...Le Taux souverain italien 10 ans en dessous du 10...Matteo Renzi dope la Bourse et le marché...Espagne, Italie, et Portugal : poursuite de...Le re-écartement des spreads entre BRICS et OCDE...Fort re-écartement des spreadsBaisse des taux longs : les deux raisons se...Bilan et perspectives sur les marchés...