Se connecterS'abonner en ligne

Forte remontée des taux souverains des Pays OCDE

Référence de l'article : TM3907
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Marc-Antoine ROCHET (14 sep 2014),

Une fois n’est pas coutume, le mouvement principal observé ces 5 derniers jours ouvrés sur les taux 10 ans eut lieu à l’inverse de tout ce qui a pu se voir ces deux dernières années : fort rebond des taux des Pays de type OCDE (on disait autrefois « industrialisés », cette distinction devenant mouvante selon les Pays) et résistance, ou même baisse dans certains cas, des taux souverains de Pays émergents.

Pour observer vous-même ce phénomène devenu très rare, voici le classement hebdomadaire des 49 Pays suivis depuis deux ans dans notre BDD Taux souverains10 ans, nos commentaires figurant en dessous du tableau:

Pays 5 sept. 1412 sept. 14Variation hebdo en pourcentage
Viêtnam7,937,27-8,3%
Kenya12,0011,50-4,2%
Corée du Sud3,083,02-1,9%
Bulgarie3,403,35-1,4%
Thaïlande3,503,48-0,6%
République Tchèque1,251,24-0,2%
Inde8,528,51-0,2%
Pakistan13,3413,33-0,1%
Philippines4,404,400,0%
Grèce5,605,610,1%
Islande6,976,980,2%
Chine4,294,300,3%
Slovénie2,662,670,4%
Colombie6,556,580,5%
Turquie8,858,900,6%
Malaisie3,973,990,6%
Mexique5,775,881,9%
Grande Bretagne2,472,522,1%
Russie9,549,742,1%
Indonésie7,998,172,2%
Afrique du Sud7,747,932,5%
Brésil11,1511,432,5%
Norvège2,342,402,5%
Taïwan1,701,763,7%
Canada2,132,213,8%
Israël2,432,534,4%
Australie3,473,634,5%
Etats-Unis2,442,564,8%
Hongkong1,972,095,8%
Pologne3,023,195,9%
Portugal3,063,245,9%
Hongrie4,514,796,2%
Japon0,540,586,3%
Suède1,451,546,3%
Singapour2,352,506,3%
Suisse0,500,536,5%
Irlande1,721,836,6%
Italie2,302,466,6%
Danemark1,221,307,0%
Roumanie4,144,437,0%
Autriche1,181,299,1%
Espagne2,102,3210,4%
Finlande1,081,2010,4%
Chili4,174,6210,8%
France1,281,42 (*)11,4%
Belgique1,241,3811,5%
Allemagne0,951,07 (*)12,1%
Pays-Bas1,081,2313,5%
Croatie3,724,2614,7%

(*) : plus bas historiques de 1,218% et 0,86% fin Aout 2014

Est-ce un retournement de tendance, ou est-ce une prise de profit passagère, avant la poursuite de la tendance long terme observée depuis 2008 ? Difficile à dire :

a) ceux qui pensent que, depuis 2008, le monde est en crise, que cela se soigne, et que les économies peuvent repartir comme si de rien n’était, y verront peut-être le signe avant-coureur d’une fin de tendance baissière sur les taux souverains 10 ans des Pays OCDE,

b) et ceux qui pensent que la Planète est en train de connaître un ralentissement de sa troisième vague de mondialisation (la plus puissante, et la plus étendue des trois en termes géographiques) penseront que, passé l’inévitable coup de chapeau devant certaines annonces, style « La Pologne propose un plan d’investissement de 700 milliards d’euros pour l’Union européenne », ou devant certains résultats de l’économie américaine, style « Le chômage est au plus bas depuis 5 ans », la tendance longue repartira ensuite pour établir de nouveaux plus bas sur les taux longs souverains.

En effet, primo, dans le cas des 700 milliards d’euros d’investissements en Europe, combien seront finalement votés, combien démarreront effectivement avant début 2016, et combien seront d’authentiques financements d’infrastructures, par rapport à des financements de déficits budgétaires courants ? Selon ce qui sera finalement entrepris, les décisions seront très saines, à court terme et à long terme,  ou alors très pernicieuses, à moyen et long terme…

Et, secundo, dans le cas des statistiques sur l’emploi aux USA, nous soumettons un petit exemple chiffré à l’attention de nos lecteurs : supposons qu’un Pays (qui peut ressembler, éventuellement, aux USA ou au RU), ait 1 million d’actifs en année n, bénéficiant d’un salaire moyen de 30 000 USD par an. Supposons que, en n+4, le nombre des actifs passe à 1,1 million d’actifs et que la population ait quasiment stagnée entretemps. Chic, le taux de chômage a baissé fortement. Supposons maintenant que ce 1,1 million d’actifs bénéficie d’un salaire moyen annuel de 27 000 dollars (davantage d’emplois dans les services à faible valeur ajoutée, moins d’emplois industriels, davantage de self employed people, davantage de temps partiels, etc.) La masse salariale (ou cette partie-là des « revenus des ménages ») aura baissé. Or, la consommation représente, selon les Pays de l’OCDE, de 70 à 88% du PIB…

Dommage que certains Pays ne communiquent pas davantage sur les revenus des ménages après inflation, et hors assistanat (que les ratios "dettes sur PIB" vont condamner au recul) et une inflation mesurée en intégrant les items dont les prix augmentent beaucoup, mais items souvent exclus de nombreux indices :  l’énergie, le tabac, l’alcool, etc. : on en saurait davantage sur le PIB potentiel, déjà des deux ou trois ans à venir. D’où l’idée de certains Pays : pourquoi ne pas toiletter le mode de fabrication des statistiques du PIB ? Et voilà comment le projet de comptabilisation dans le PIB des activités de commerce de la drogue et de la prostitution est né, certains Pays ayant décidé de le mettre en application dès 2014. On appelait cela, autrefois : « racler les fonds de tiroir ». En général, lorsque l’on a besoin de racler les fonds de tiroir à ce point-là, c’est mauvais signe…Mais, chut, n'en parlez pas, gardez cela pour vous, il ne faut pas diffuser des informations ou des commentaires justes, mais qui alimenteraient la marche (inexorable?) vers "l'état stationnaire"....

Pour consulter les deux autres classements exclusifs habituels des taux souverains à 10 ans sur 49 pays, arrêtés à la date du 12 septembre 2014 au matin, vers 10h, et calculés :

a) l’un par ordre décroissant depuis le 13 novembre 2012,
b) et l’autre par ordre alphabétique, 

merci de cliquer sur les liens ci-dessous (agrandir les Tableaux en vous servant de la fonction Zoom).

(Mis en ligne le 14 septembre 2014)
Articles similaires
Les germes des pressions déflationnistes sont...Anne, ma sœur Anne, vois-tu venir les forces...Fed : au maximum UNE hausse de taux...Le matelas des plus-values obligataires est...18 courbes de taux négatives! Vous avez dit...Le point sur les moins-values obligataires...L’OAT 10 ans tombe à 0,08%, et le spectre de la...L'OAT 10 ans en territoire négatif avant fin...Bientôt le taux du 10 ans américain inférieur à...Toujours 17 courbes de taux négatives, et une...L’Irlande, 13ème Pays à connaître des taux...La Banque du Japon, cinquième banque centrale à...Des taux à 5 ans de plus en plus négatifsTaux d’intérêt : bilan 2015 et perspectives...Des Marchés trop gourmands...BCE : bientôt un taux de financement négatif ?Effet Draghi n° 2 : le taux allemand à 10 ans...Marchés obligataires : les taux longs montent...Marché obligataire : de mini krach à medium...Les 3 raisons du retour au calme sur les marchés...Que penser du minikrach obligataire de ces...Match Bernanke-Summers : c’est Summers qui a...Léger écartement des spreads, en défaveur de...Faut-il avoir peur des marchés obligataires?...Le bas niveau des taux oblige à une vigilance...OAT à 0,89%, Bund à 0,62% et 10 ans Suisse à...OAT à 0,97%, et nouveaux records historiques pour...OAT à 1,11%, nouveau record historique…OAT à 1,14% et Bund à 0,78% : les taux souverains...OAT à 1,11% et Bund à 0,72% : les marchés...L’OAT 10 ans a touché 1,207%, nouveau record...Fort écartement des spreads, en faveur des Pays...Quelles stratégies obligataires dans un...L'OAT 10 ans bientôt à 1% l'anFort écartement des spreads, en faveur de la Zone...L’OAT à 1,499 %, nouveau record historique...And the winner is : Europe !L’OAT à 1,57 % : faut-il rire ou pleurer?L’OAT retombée à 1,65% ce jeudi 19 !Les marchés obligataires de la ZE Sud sous...L’OAT 10 ans à 1,92% !Le magistral contrepied des marchés obligataires...Quel message nous renvoient les marchés...Faut-il craindre une « annus horribilis » sur les...Taux américain et britannique en légère baisse,...Le Taux souverain italien 10 ans en dessous du 10...Matteo Renzi dope la Bourse et le marché...Espagne, Italie, et Portugal : poursuite de...Le re-écartement des spreads entre BRICS et OCDE...Fort re-écartement des spreadsBaisse des taux longs : les deux raisons se...Bilan et perspectives sur les marchés...