Se connecterS'abonner en ligne

La dernière volonté de Wolinski

Référence de l'article : OD4243
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook


Malgré l'immense tristesse qui nous étreint, gardons un sourire, caché sous le dégoût du massacre perpétré chez Charlie Hebdo : la destination que réservait Wolinski, avec son humour absolument i-ni-mi-ta-ble, à ses cendres:

"Tu balanceras (mes cendres) aux chiottes, comme ça, chaque fois que tu t’assoiras sur ma tombe, je verrai ton cul." Wolinski à sa femme Maryse (épousée en 1971), cité par Libé le 06/06/2012, et rappelé par TTSO jeudi 8 Janvier 2015.

(Mis en ligne le 10 Janvier 2015)