Se connecterS'abonner en ligne

La fusion EADS-BAE n’aura pas lieu aux conditions imaginées par Ian King…

Référence de l'article : MSB1156
Envoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Agnès LABORIE,
Le 10 octobre 2012 a sonné la fin (provisoire ?) de ce qui aurait pu devenir le géant européen de l’aéronautique. EADSet BAE Systems ont annoncé par un communiqué commun l’échec des négociations portant sur leur éventuelle fusion. Le délai courait jusqu'à 16h00 GMT pour les deux Groupes, s'ils avaient souhaité demander aux autorités boursières britanniques l'autorisation de poursuivre les négociations, ou les informer de la fin des discussions en vue de faire naître le poids lourd à même de concurrencer l'américain Boeing.

917 Mots.
Achetez cet article pour le lire en entier
1,62€ TTC
(soit 1,59€ HT)
Afin de lire cet article, merci de bien vouloir vous identifier si vous êtes abonné, ou de procéder à son achat en ligne.

Un lien vous permettant d’accéder à votre article vous sera adressé par mail, une fois l'achat effectué.
Acheter cet article
Abonnez–vous pour accéder à la totalité du Site
Accès illimité au Site La Synthèse on line : tous les articles, tous les graphiques, tous les tableaux de statistiques économiques et financières, et toutes nos bases de données qui sont exclusives.

Découvrez nos différentes offres et accédez, en tant qu'abonné, à nos informations exclusives, aux analyses et commentaires de professionnels, ainsi qu’à leurs prévisions pour les mois à venir.
Je m'abonne
Micro-éco
Articles similaires
EADS et BAE Systems : après l’Union bancaire (été...