Se connecterS'abonner en ligne

Analyse détaillée du marché touristique mondial

Référence de l'article : MST7187
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Kathryn McFARLAND,Directrice XERFI Global,(10 Novembre 2018)

Xerfi Global a récemment publié une étude sur l’industrie mondiale du voyage qui traite à la fois des agences touristiques traditionnelles et des agences en ligne. Et pris dans son ensemble, ce secteur continue de croître à rythme soutenu.



En 2010, les arrivées de touristes internationaux n’avaient pas encore franchi la barre du milliard de voyageurs au niveau mondial. Puis, grâce à une croissance de près de 5% par an, elles ont dépassé 1,3 milliard en 2017. Le tourisme reste cependant essentiellement régional, puisque trois quarts des touristes voyagent au sein de leur propre zone géographique.

Tous les acteurs n’ont pas profité de cette croissance de la même manière.



La plupart des compagnies traditionnelles ont traversé une période difficile au cours de la dernière décennie, alors que la demande s’est déplacé des séjours organisés et vendus dans les  agences physiques, vers les voyages indépendants achetés sur des plateformes en ligne. Face à ce changement, les tour-opérateurs historiques ont vite perdu du terrain puisqu’ils ont vu s’effriter leurs deux avantages compétitifs majeurs.

Primo, un pouvoir de négociation élevé face aux fournisseurs de voyages comme les hôtels ou les compagnies aériennes.

Secundo, leur expertise en matière d’organisation de voyages, Internet supprimant l’asymétrie d’informations entre les voyageurs et les agences.

Ce basculement de la demande des tour-opérateurs traditionnels vers les agences en ligne se lit également dans les taux de marge opérationnelle des groupes.



Alors que les opérateurs en ligne affichent des performances d’environ 15%, les taux de marge des opérateurs historiques, comme TUI, H.I.S. ou Thomas Cook, restent inférieurs à 5% en moyenne.

La croissance des voyages vendus en ligne attirent maintenant de nouveaux concurrents allant de géants comme Google jusqu’aux petites agences de voyages en ligne implantées localement. La concurrence est également exacerbée par les compagnies aériennes et les groupes hôteliers qui poursuivent des stratégies de distribution online agressives, contournant les intermédiaires ou réduisant les commissions qu’ils peuvent facturer aux clients. N’oublions pas enfin lesplateformes de partage, segment dominé par Airbnb.



Dans ce contexte, les principaux acteurs suivent plusieurs stratégies. D’abord, ils ont fortement accru leurs investissements dans les technologies comme les plateformes de commerce en ligne, l’intelligence artificielle et les applications. Objectif ? Profiter de l’analyse de données et des contenus pour mieux personnaliser leurs offres et augmenter la conversion client dans un marché désormais axé sur la vente « d’expériences » plutôt que d’un produit. En parallèle, les fournisseurs de voyages cherchent à se distinguer en se positionnant sur des activités annexes comme le financement de voyages ou l’assurance, la restauration, la santé et le bien-être, ainsi que la vente au détail.

___________________________________________________________________________
 
L'étude complète ( 112 pages) peut être commandée sur :
https://www.xerfi.com/presentationetude/The-Global-Travel-Industry:-the-market_8XSTR04 

(Mis en ligne le 10 Novembre 2018)