Se connecterS'abonner en ligne

Le secteur des constructeurs aéronautiques sous la menace des pays émergents

Référence de l'article : MIA5058
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Kathryn McFARLAND,Analyst,XERFI Global

Xerfi Global a récemment publié une étude sur les constructeurs aéronautiques, dont l’activité a été tirée par une hausse de la demande d’appareils dans un contexte de croissance solide du trafic de passagers et de marchandises.

Le nombre d’appareils livrés n’a cessé de croître au cours de la dernière décennie, avec une hausse annuelle moyenne de 5,3% pour atteindre près de 1 500 appareils livrés en 2014.

La demande est soutenue par de nombreuses tendances mondiales comme la croissance démographique, l’urbanisation, la croissance des classes moyennes et le succès des compagnies aériennes low-cost. Ces tendances ont été particulièrement marquées dans les pays émergents au cours des dernières années, moins dans les économies avancées, et ce sont donc les marchés émergents qui ont soutenu l’essentiel de la croissance récente du secteur.
A cet égard, le ralentissement récent des

marchés émergents représente donc une menace pour l’industrie aéronautique. Bien que les marchés matures connaissent une certaine croissance, la demande d’appareils y est surtout alimentée par les achats de remplacement et la modernisation des flottes vers des appareils plus économes en carburant ;alors que les prix pétroliers restent très bas, ces besoins deviennent moins pressants, annonçant un frein supplémentaire à la demande. Une législation environnementale plus stricte, la concurrence accrue de moyens de transport alternatifs (comme les trains à grande vitesse),la volatilité des prix de matières premières, des problèmes de chaîne d’approvisionnement, et l’arrivée de nouveaux concurrents exercent également des pressions sur les avionneurs historiques.

Par conséquent, les principaux fabricants d’avions ont vu leurs marges baisser sensiblement en 2014. Alors que leur bénéfice opérationnel agrégé s’élevait à 8,7% en 2013, ce dernier n’était plus que de 8% en 2014. Cette baisse ne semble cependant pas inquiétante si l’on prend en compte la situation à plus long terme : les marges se situaient en-deçà de7% entre 2009 et 2011, et grâce aux faibles prix de matières premières, les marges devraient à nouveau progresser en 2015.


Il est intéressant de noter que la rentabilité des principaux fournisseurs de constructeurs aéronautiques a dépassé celle de ces derniers, puisque des fournisseurs tels Honeywell ou Rolls Royce ont généré des marges nettement supérieures même à celles du duopole Boeing-Airbus au cours des cinq dernières années, illustrant le poids dont disposent les fournisseurs stratégiques et très spécialisés face aux constructeurs.

Dans cet environnement, les constructeurs aéronautiques poursuivent plusieurs stratégies: expansion vers de nouveaux territoires ; amélioration de l’efficience opérationnelle via la restructuration de certaines activités et la recherche de synergies pour réduire les coûts de production ; efforts d’innovation pour développer les prochaines générations d’avions et de moteurs ; spécialisation dans certaines catégories d’avions pour mieux se différencier ; et sous-traitance d’activités à faible valeur ajoutée et très spécifiques. Les constructeurs se focalisent également sur les services d’entretien, de réparation et de révision qui génèrent des revenus plus stables et à marge élevée.

Cet article est également disponible sous format Video :
http://www.xerficanal-economie.com/emission/Kathryn-McFarland-Les-constructeurs-aeronautiques-dans-le-monde_3106.html
 
(Mis en ligne le 8 Janvier 2016)