Se connecterS'abonner en ligne

Sauriez-vous résister, vous, au jeu stratégique de la poule mouillée ?

Référence de l'article : MG5654
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Frédéric FRERY,Professeur à ESCP Europe,(28 octobre 2016)

 

Imaginez deux entreprises qui lancent au même moment, au même prix et auprès des mêmes clients, deux technologies concurrentes, mais incompatibles. C’est par exemple ce qui est arrivé avec

la DCC de Philips et le MiniDisc de Sony, deux technologies d’enregistrement et de reproduction numérique du son. Par malchance, les premiers clients innovateurs s’équipent à 50/50 des deux technologies. De fait, lorsque cette clientèle initiale s’épuise et qu’on passe aux clients normaux, ceux-ci, incapables d’anticiper quelle technologie sera au bout du compte la plus répandue, préfèrent attendre qu’un vainqueur l’emporte. Brutalement, quelques semaines après le lancement, le marché s’effondre.
 
Imaginez que vous êtes alors à la tête de Sony ou de Philips, que faites-vous pour relancer le marché ?
 
Vous pouvez décider une réduction des prix, mais votre concurrent en fera autant.
Vous pouvez lancer une grande campagne de publicité, mais votre concurrent fera de même. Vous pouvez signer des accords d’exclusivité avec des partenaires, ce que votre concurrent va s’empresser d’imiter.

Au bout d’un certain temps, vous avez consommé des quantités considérables de ressources, mais la situation reste bloquée et le marché désespérément atone. Votre seule chance de l’emporter est alors que votre concurrent abandonne. Cette situation d’escalade est ce qu’on appelle en théorie des jeux le chicken game ou jeu de la poule mouillée, et c’est une situation extrêmement dangereuse.
 
Pour comprendre ce qu’est un chicken game, visualisez un film hollywoodien standard : à un moment dans le film, le gentil et le méchant foncent l’un vers l’autre en voiture. C’est une scène cruciale dans le film. En effet, si le méchant s’écarte, c’est un lâche, et il méritera sa punition à la fin du film. Si en revanche le méchant ne s’écarte pas, c’est un psychopathe, et il méritera aussi sa punition à la fin du film.
 
La situation dans laquelle vous vous trouvez est la même :


si vous vous écartez, non seulement vous êtes une poule mouillée, non seulement tout ce que vous avez déjà investi est perdu, mais en plus votre concurrent a définitivement gagné. En revanche, si vous ne vous écartez pas, vous avez une chance que votre concurrent abandonne avant vous, vous permettant ainsi de légitimer toutes vos dépenses et d’être le grand gagnant. Bien entendu, le chicken game devient rapidement une bataille d’égos, qui pousse à prendre des risques inconsidérés, capables de ruiner votre entreprise.
 
On a vu ainsi sortir à une semaine d’intervalle deux films sur la Guerre des Boutons, alors que le marché ne pouvait en absorber qu’un seul, tout comme ont été lancés de trop nombreux sites de paris en ligne ou de multiples services d’annuaires en 118, dont la quasi-totalité ont disparu.
De même, la grande distribution est entrée dans une course effrénée à l’ouverture de drives, alors que ceux-ci cannibalisent les hyper marchés et éliminent presque totalement les achats d’impulsion, pourtant essentiels à l’équation économique du secteur.
 
En tant que piège psychologique, le jeu de la poule mouillée nous rappelle qu’au-delà des courbes, des analyses et des matrices, la stratégie est une discipline fondamentalement humaine. Bien des milliards sont gagnés ou perdus non par calcul rationnel, par anticipation rigoureuse ou par déduction méthodique, mais par orgueil, par lâcheté ou par audace.

______________________________________________________________
Cet article est également disponible sous format Video :
http://www.xerfi-precepta-strategiques-tv.com/emission/Frederic-Frery-Le-piege-de-la-strategie-de-la-poule-mouillee_3744163.html

(Mis en ligne le 28 Octobre 2016)

Articles similaires
Avantages et inconvénients des différentes formes...Les MOOC font-ils vraiment pschitt ? Ou est-ce...Innovations de rupture : ne vous laissez pas...Stratégie d'entreprise: les enseignements du...Performance = Monde x ( QE + CX+ IA)Uber : un business model simplet, qui mènera..."Moyennator" : Le Monde fait son beurre...Pourquoi apprendre à expliquer son travail de...La productivité est-elle vouée à la...Savoir pour agir, ou bien agir pour savoir : le...M&A : évolution mondiale à fin 2016, et française...Dans certains cas, le protectionnisme...Le mirage de l’intégration verticaleOffres publiques (OPA, OPE, etc) : les...Le vrai stratège est avant tout... un politiqueComment éviter le piège du benchmarking classique...Comment améliorer le suivi du respect intégral...Comprendre les gains de productivité :...Certains indicateurs de performance peuvent...Etre intelligent et prendre des décisions...Enseignement supérieur : la France en-dessous de...Management : la solution se trouve parfois dans...Le numérique va-t-il vraiment détruire 47% des...Les salariés passent un mois par an à surfer au...L'Italie et l’Espagne sont devenues...Attention aux fables stratégiques: le cas des...Comment Socrate et Xenophon ont inventé le...Cette 6ème force répudiée par Michael PorterL'efficacité dans l'incertitudeVous êtes gardien de but. Penalty. Vous plongez...La stratégie, est-ce creux, est-ce du bla-bla ?Comment être sûr de mener une entreprise dans le...Comment résumer une stratégie en 3 points?Comment faire bouger l'Ecole Polytechnique ?Payer plus cher ses salariés, c'est rentable...Programmes scolaires : le problème n’est pas...Une fausse bonne nouvelle pour les startups ?Comprendre l'analyse SWOTComment être compétitif dans les chaînes de...Suivi de la couverture du risque du prix des...Le big bang des écoles de commerce: la synthèseGrandes Ecoles : comment former au Management ?Le compte pénibilité: meilleur ennemi de la...Malaise dans le conseil et les services aux...Les entreprises dans la tourmente des baisses de...Pourquoi les marges des entreprises continuent de...Faire du retard de l'entreprise un avantage...Détecter les véritables créateurs d'emplois...Peugeot, Alstom : la France a-t-elle trouvé la...Le rôle de l'entrepreneur est de créer de...L’innovation de ruptureRachat de groupes français : pourquoi ce...