Se connecterS'abonner en ligne

Les salariés passent un mois par an à surfer au bureau à des fins personnelles (étude)

Référence de l'article : MG5247
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par l'AFP,(26 mars 2016)

Les salariés français passent plus d'une heure par jour sur internet à des fins personnelles, ce qui représente un mois par an, selon une étude publiée jeudi 24 mars par l'éditeur de logiciels de filtrage du net Olfeo.

En analysant les connexions internet d'entreprises, l'éditeur a repéré que les salariés ont consacré en 2015 2 heures 10 de leur temps chaque jour à naviguer sur internet, dont 1 heure 15 minutes (58%) sans motif professionnel.

Hors moteurs de recherche type Google, les sites les plus visités au bureau sont ceux de Youtube, Facebook, Wikipédia et Yahoo actualités, suivis de Comment ça marche, Le bon coin, Linkedin et Amazon.

L'éditeur, qui estime la baisse de productivité induite par le surf privé à 17,6%, constate une progression l'an dernier de la consultation des sites d'actualité (de 7%), tandis que les réseaux sociaux ont été en baisse (de 3%), sans doute parce que les employés sont de plus en plus équipés de smartphones.

L'étude a été menée en 2015 auprès de plus de 100 entreprises représentant plus de 150.000 salariés et se fonde sur l'analyse des journaux de connexion à internet fournis par les serveurs proxy.

Pour prendre connaissance  d’une synthèse de cette étude en 3 slides ( sous PDF), merci de cliquer sur le document en bas de page.

(
CB avec l'AFP)

(Mis en ligne le 26 Mars 2016)


Document mis en Annexe :
Articles similaires
Les nouvelles stratégies logistiques du...Comment un duopole mondial des fermetures éclairs...La kakistocratie ou la promotion des...Le brainstorming, cela ne marche pas !Pour lancer avec succès une innovation, vaut...Un problème doit-il être résolu ou reformulé...Jomini, le « devin de Napoléon » : l'homme...Les pièges cachés des stratégies fondées sur le...Essor des plate-formes : bientôt, la fin de...Le nombre de "métiers" diminue: les...Stratégie d'entreprise : inclure...Pour améliorer le processus de prise de...Il faut savoir "rater" une négociation:...Quelques sociétés françaises qui brillent, dans..."Osons la paix économique"OPA et OPE en 2017 : 33 opérations sur 41 ont...5 critères à respecter pour qu'une bonne...Avantages et inconvénients des différentes formes...Les MOOC font-ils vraiment pschitt ? Ou est-ce...Innovations de rupture : ne vous laissez pas...Stratégie d'entreprise: les enseignements du...Performance = Monde x ( QE + CX+ IA)Uber : un business model simplet, qui mènera..."Moyennator" : Le Monde fait son beurre...Pourquoi apprendre à expliquer son travail de...La productivité est-elle vouée à la...Savoir pour agir, ou bien agir pour savoir : le...M&A : évolution mondiale à fin 2016, et française...Dans certains cas, le protectionnisme...Le mirage de l’intégration verticaleOffres publiques (OPA, OPE, etc) : les...Le vrai stratège est avant tout... un politiqueComment éviter le piège du benchmarking classique...Comment améliorer le suivi du respect intégral...Sauriez-vous résister, vous, au jeu stratégique...Comprendre les gains de productivité :...Certains indicateurs de performance peuvent...Etre intelligent et prendre des décisions...Enseignement supérieur : la France en-dessous de...Management : la solution se trouve parfois dans...Le numérique va-t-il vraiment détruire 47% des...L'Italie et l’Espagne sont devenues...Attention aux fables stratégiques: le cas des...Comment Socrate et Xenophon ont inventé le...Cette 6ème force répudiée par Michael PorterL'efficacité dans l'incertitudeVous êtes gardien de but. Penalty. Vous plongez...La stratégie, est-ce creux, est-ce du bla-bla ?Comment être sûr de mener une entreprise dans le...Comment résumer une stratégie en 3 points?Comment faire bouger l'Ecole Polytechnique ?Payer plus cher ses salariés, c'est rentable...