Se connecterS'abonner en ligne

Les nouvelles stratégies logistiques du "dernier kilomètre"

Référence de l'article : MG7360
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Philippe GATTET,Directeur d'études XERFI,(9 Février 2019)

Le dernier kilomètre de livraison est l’étape la plus courte dans la chaîne de transport. Mais c’est aussi la plus coûteuse. Et elle génère d’importantes externalités négatives qui dégradent d’autant ces services. Le fret urbain est ainsi responsable de 20% du trafic, de 30% de l’occupation de la voirie, et de 30% des émissions de gaz à effet de serre.
 
Avant d’esquisser les principales actions pour optimiser cette gestion du dernier kilomètre, revenons sur les quatre facteurs de mutation de la logistique urbaine :
 

 

  1. D’abord l’explosion du e-commerce qui a eu pour effet d’accroître les flux de marchandises à gérer en ville et de complexifier les flux d’informations.
  2. Ensuite, l’offensive d’acteurs innovants et, tout particulièrement, Alibaba ou Amazon. Le géant américain est en passe d’imposer ses standards en matière de rapidité et de flexibilité via son offre Prime et la puissance de son système d’informations, y compris dans le domaine de la livraison express alimentaire.
  3. Le développement des plateformes de mise en relation entre expéditeurs, livreurs professionnels ou amateurs, et destinataires, bousculent les approches traditionnelles de la supply chain en mutualisant des ressources ordinaires, c’est-à-dire accessibles, peu coûteuses et peu convoitées. L’effervescence dans le domaine des foodtech accroît aussi les besoins en matière de logistique urbaine. Les plateformes de livraison de repas représenteraient ainsi entre 6% et 10% des commandes au restaurant en région parisienne.
  4. Enfin, la riposte du grand commerce sur le terrain du cross canal complexifie et accroît les flux de marchandises en ville.

 

Le besoin d’immédiateté qu’expriment aujourd’hui les consommateurs poussent les entreprises à se doter de services de logistiques urbaines efficaces et compétitifs. Sa qualité et son prix conditionnent aussi souvent l’acquisition et la fidélisation du client. C’est même parfois le premier critère d’achat sur Internet devant le prix, à tel point que la livraison est parfois offerte aux clients. Cela ne signifie pas pour autant que son coût est nul. En vérité, le dernier kilomètre coûte cher, représentant 20% du coût global de la chaîne logistique à cause des très nombreux points de livraison et d’expédition qui ne cessent d’ailleurs de se multiplier. Cette parcellisation de la logistique rend alors la réalisation d’économies d’échelle plus difficile qu’auparavant.
 
Réduire les coûts et les externalités négatives du dernier kilomètre s’impose alors à tous les acteurs de la chaine logistique. Au-delà des investissements à consentir dans les systèmes d’informations, deux champs d’intervention sont explorés.
 

Le premier concerne l’entreposage urbain où la création de plateformes numériques centraliseraient les recherches d’offreurs et de demandeurs d’espaces de stockage « dormants », d’autant que 10% à 40% des entrepôts sont sous-utilisés. Autre levier : la mutualisation des ressources logistiques en créant des plateformes, hôtels ou espaces logistiques urbains. Le recours aux stocks des magasins, ou ship-from-store, raccourcirait également les délais de livraison et réduirait les externalités. Autres solution réactives et flexibles : la mise en place d’entrepôts mobiles sur route avec des camions ou volants avec d’énormes ballons dirigeables, système qui a d’ailleurs été breveté par Amazon.
 
Le second champ d’intervention correspond à la livraison urbaine. De nouveaux services fleurissent pour réduire le taux d’échec lors de la première présentation à domicile : livraison sur rendez-vous, en soirée, le week-end, dans des points relais, en consignes dans les gares ou encore le retrait en magasin. Le verdissement de la flotte de véhicules abaissera les coûts d’exploitation des logisticiens tout en leur évitant d’être affectés par les restrictions de circulation amenées à se multiplier au sein des grandes métropoles. Le traitement de grands volumes de données apporteraient aussi de potentiels gains de productivité liés à l’optimisation des trajets et à une allocation efficace des ressources. Demain, les drones et les véhicules autonomes promettent d’automatiser la livraison en ville pour fournir des services toujours plus personnalisés.
 
L’optimisation de la logistique urbaine pose finalement en creux le rôle des collectivités territoriales qui devront jouer les grands architectes de la logistique urbaine du futur pour coordonner et faire converger les intérêts des professionnels de la supply chain.

____________________________________________________________________________
Cet article est également disponible sous format Video :
https://www.xerficanal.com/strategie-management/emission/Philippe-Gattet-Comprendre-les-strategies-logistiques-du-dernier-kilometre_3746272.html 
 
(Mis en ligne le 9 Février 2019)

Articles similaires
Tableau EXCEL Classement Exclusif des 2301Voici 2 301 entreprises françaises au résultat...Il est impossible de gérer un conflit...Il faut apprendre à dire "NON"..., ou...Bilan 2018 des OPA / OPR : 24 opérations visées...Comment un duopole mondial des fermetures éclairs...La kakistocratie ou la promotion des...Le brainstorming, cela ne marche pas !Pour lancer avec succès une innovation, vaut...Un problème doit-il être résolu ou reformulé...Jomini, le « devin de Napoléon » : l'homme...Les pièges cachés des stratégies fondées sur le...Essor des plate-formes : bientôt, la fin de...Le nombre de "métiers" diminue: les...Stratégie d'entreprise : inclure...Pour améliorer le processus de prise de...Il faut savoir "rater" une négociation:...Quelques sociétés françaises qui brillent, dans..."Osons la paix économique"OPA et OPE en 2017 : 33 opérations sur 41 ont...5 critères à respecter pour qu'une bonne...Avantages et inconvénients des différentes formes...Les MOOC font-ils vraiment pschitt ? Ou est-ce...Innovations de rupture : ne vous laissez pas...Stratégie d'entreprise: les enseignements du...Performance = Monde x ( QE + CX+ IA)Uber : un business model simplet, qui mènera..."Moyennator" : Le Monde fait son beurre...Pourquoi apprendre à expliquer son travail de...La productivité est-elle vouée à la...Savoir pour agir, ou bien agir pour savoir : le...M&A : évolution mondiale à fin 2016, et française...Dans certains cas, le protectionnisme...Le mirage de l’intégration verticaleOffres publiques (OPA, OPE, etc) : les...Le vrai stratège est avant tout... un politiqueComment éviter le piège du benchmarking classique...Comment améliorer le suivi du respect intégral...Sauriez-vous résister, vous, au jeu stratégique...Comprendre les gains de productivité :...Certains indicateurs de performance peuvent...Etre intelligent et prendre des décisions...Enseignement supérieur : la France en-dessous de...Management : la solution se trouve parfois dans...Le numérique va-t-il vraiment détruire 47% des...Les salariés passent un mois par an à surfer au...L'Italie et l’Espagne sont devenues...Attention aux fables stratégiques: le cas des...Comment Socrate et Xenophon ont inventé le...Cette 6ème force répudiée par Michael PorterL'efficacité dans l'incertitudeVous êtes gardien de but. Penalty. Vous plongez...