Se connecterS'abonner en ligne

Les prix mondiaux des produits alimentaires (lait, viande) continuent de monter

Référence de l'article : MP7554
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par le département des statistiques de la FAO,(12 Mai 2019)

 

Les prix des produits laitiers et de la viande augmentent, tandis que ceux des céréales diminuent, la FAO s’attendant à un nouveau record de la production mondiale pour l’année à venir.
Les prix mondiaux des produits alimentaires sont remontés en avril pour atteindre leur plus haut niveau en un an, avec notamment une forte hausse du côté des prix de la viande et des produits laitiers.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires, un indice pondéré par les échanges commerciaux qui permet de suivre l'évolution mensuelle des principaux groupes de produits alimentaires, affichait une moyenne de 170 points en avril, soit en hausse d' 1,5 pour cent depuis mars, mais toujours en baisse de 2,3 pour cent par rapport à son niveau de l'an dernier.
La hausse concerne tous les produits alimentaires de base couverts, sauf les céréales, dont les grandes quantités disponibles à l'exportation ont entraîné une baisse pour le quatrième mois consécutif.

L'Indice FAO des prix des céréales a baissé de 2,8 pour cent, avec néanmoins le cas du blé et du maïs pour lesquels les perspectives de production sont positives. A noter que les cotations pour le riz sont restées globalement stables.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers a augmenté de 5,2 pour cent depuis mars, soit en hausse pour le quatrième mois consécutif  grâce à une forte demande d'importations au niveau mondial, et ce, malgré des préoccupations liées à l'approvisionnement et au temps sec que connaît actuellement la région océanique.

L'Indice FAO des prix de la viande a augmenté de 3,0 pour cent grâce à une forte hausse des cotations mondiales des prix de la viande porcine, qui s'explique par la hausse de la demande d'importations en provenance d'Asie et principalement de Chine où la rapide propagation de la peste porcine africaine a entraîné une forte baisse de la production domestique. Les prix de la viande bovine, de la volaille et de la viande ovine sont restés stables.

L'Indice FAO des prix du sucre a augmenté de 0,8 pour cent. Cette hausse s'explique en grande partie par une plus grande stabilité du prix du pétrole brut, tandis que la hausse du prix de l'énergie a encouragé le recours à la canne à sucre pour produire de l'éthanol au Brésil.

Des perspectives favorables pour l'offre et la demande de céréales

Selon le dernier Bulletin sur l'offre et la demande de céréales, les premières perspectives indiquent que la production mondiale de céréales devrait atteindre un niveau record de 2 722 millions de tonnes en 2019, soit en hausse de 2,7 pour cent par rapport à l'année dernière.

L'utilisation de céréales à l'échelle mondiale devrait atteindre un nouveau niveau record avec une hausse d'1,5 pour cent. La consommation mondiale de céréales devrait augmenter d' 1,1 pour cent, avec celle du riz augmentant d'ailleurs plus vite, alors que la demande pour les céréales secondaires - qui serviront de nourriture animale et auront un usage industriel - devrait également augmenter.

En se basant sur ces prévisions, les stocks mondiaux de céréales devraient vraisemblablement connaître une légère baisse en 2019 pour atteindre les 847 millions de tonnes et cette situation aurait également pour effet de faire légèrement baisser le ratio stock-utilisation mondiale de 30,1 pour cent.

_____________________________________________________________________________

(Ce texte est extrait du communiqué diffusé par la FAO le 9 Mai 2019)

Articles similaires
Produits alimentaires : les prix du sucre au plus...Pénurie de beurre, ou pénurie d’un prix réajusté...Le "mianzi" est-il encore au cœur de la...Ni viande, ni lait, est-ce bien raisonnable ?Pourquoi Fêtes = Champagne ? 4 explications à...Cent petites gorgées de vin, de Jean-Robert...Bières : pourquoi la France réalise le tiers des...De nouveaux modèles de croissance pour les...Huile de palme : la Malaisie avertit Sapin et...Pourquoi les petites entreprises peuvent faire...Montée en gamme de la France : le cas exemplaire...Dégradation des relations entre l’UE et la Chine...Tentative gouvernementale d’apaisement dans la...Lait et produits laitiers : des marchés mondiaux...Tour du Monde des différentes sortes de Whiskies2013, ou l’année du boom sur le Futures Sugar...Premier achat d'un grand cru classé...La consommation de viande ovine baisse...Viande bovine : qui consomme ? Qui exporte ? Qui...La France, premier producteur mondial de sucre de...Classement Mondial des Pays producteurs de Bière...La bière : de la Cervoise à… Louis PasteurLe fort potentiel des marchés de la bière en...L’huile de palme attire plus les investisseurs...L’orge : du bétail à la bièreClassement Mondial des Pays producteurs de VinLa route des vins chinois passe maintenant par la...Le marché international du vinPrix du sucre : la fin des caries…Le calme revient sur le marché du sucre