Se connecterS'abonner en ligne

Point bas depuis 2010 pour l’or, et plus bas depuis 2001 pour les mines...

Référence de l'article : MO4771
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Arnaud du PLESSIS,Amundi,(22 Juillet 2015)

 

Le rallye estival tant attendu de l’or et des mines a « du plomb dans l’aile ». Après être revenus tester le point bas de novembre 2014, les cours de l’or ont brutalement décroché lundi 20, retrouvant leur niveau de février 2010 ($1172oz). Le repli du métal jaune, depuis son point haut de septembre 2011, est maintenant de 44.2% ($), représentant ~50% de la hausse accumulée entre le point bas de 1999 et le record de 2011. Quant aux mines, elles ont retrouvé leurs niveaux du début des années « 2000 » quand l’or ne valait que $250oz !

Cours de l’Or ($) (Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)


Source : Bloomberg


Après l’indifférence observée de l’or face à la crise grecque et les craintes liées à la remontée des taux US, pourtant largement intégrées dans les cours, la mise à jour par la Chine de ses réserves d’or a fait l’effet d’une douche froide et a déclenché des ventes massives en Asie.

Rappelons que la Banque populaire de Chine n’avait pas mis à jour ses réserves depuis 2009 ! Les dernières statistiques connues (1054t) ont été actualisées vendredi dernier pour s’établir à 1658t, soit une hausse de 57%, faisant de la banque centrale chinoise la 6ème détentrice d’or, devant la Russie (1251t), mais derrière les Etats-Unis (8133t), l’Allemagne (3383t), le FMI (2814t), l’Italie (2452t) et la France (2435t). Le marché a été cependant déçu par cette mise à jour, clairement en deçà de ses attentes.

En effet, cette augmentation des réserves chinoises correspond à un ajout moyen de seulement ~100t par an, alors même que la Chine est le 1er producteur d’or au Monde (462t en 2014, soit 14.75% de la production mondiale) et le 1er « consommateur » (895t en 2014, soit 24.2% de la demande mondiale). Cette situation semble être cependant en contradiction avec la volonté souvent exprimée par la Chine de diversifier ses réserves de changes (> $3T) par un renforcement de ses réserves d’or. Il n’est pas exclu dans ces conditions que l’intérêt de la Chine soit de maintenir les prix de l’or à bas niveau afin de continuer de renforcer ses réserves à bon compte. Mais en attendant, la question se pose de savoir où sont passées les tonnes d’or accumulées par les chinois depuis toutes ces années...???

En attendant, le sentiment des opérateurs a rarement été aussi prudent, voire baissier, sur le marché de l’or. Les positions « shorts » non commerciales du Comex (141k lots) ont atteint un niveau record, dépassant celui de juillet 2013, lorsque les prix de l’or avaient enfoncé $1200oz. Peut-être un indicateur contrariant… Les ventes d’ETF investis en or se sont également poursuivies. Les encours globaux s’établissent désormais à 1570t, retrouvant les niveaux de mars 2009.

A noter que le rythme des sorties s’est nettement ralenti, avec 30t seulement depuis le début d’année, contre 163t l’année dernière et 870t en 2013.

CFTC CEI Gold Non Commercial – Short & Combined Open Interests & Prix de l’Or ($)


Source : Bloomberg

La purge observée sur l’or n’épargne pas les autres métaux précieux, pourtant davantage liés à l’industrie et par la même à la croissance économique mondiale. Ainsi les cours du platine sont revenus en deçà des $1000oz, et surtout sur un ratio de 0.88x par rapport à l’or, situation peu commune et observée la dernière fois en 2012.

La situation est aussi frappante sur l’argent métal dont le ratio par rapport à l’or (Gold/Silver) se situe à un niveau particulièrement élevé de 75x, en comparaison d’une moyenne historique de ~60x et d’un point bas à 32x observé en avril 2011. Davantage que pour le platine, les cours de l’argent sont très corrélés à ceux de l’or (coefficient corrélation historique de ~0.92). Typiquement, le ratio Gold/Silver culmine pendant les périodes d’incertitude ou de récession quand les investisseurs ont une préférence pour l’or, considéré comme plus défensif. Cette situation a notamment été observée lors de la récession du début des années « 90 », accentuée par la remontée des taux US et la crise des caisses d’épargne US, la récession du début des « 2000 » et au pic de la crise de 2008 avant l’annonce du QE1 par la Fed. Une reprise de l’économie mondiale devrait ainsi favoriser une reprise des autres métaux précieux, relativement à l’or.



Source : Bloomberg, RBC Capital Markets


Les mines souffrent bien sûr dans cet environnement. Les prévisions de cash-flows risquent d’être sévèrement revues en baisse. Les compagnies de redevances (royalties/streaming) s’en sortiront mieux que les producteurs. Les compagnies à coûts élevés ou à structure bilancielle « leveragée » vont rencontrer en revanche plus de difficultés.

Evolution de l’endettement net des compagnies aurifères  nord-américaines




Source : Bloomberg, Company reports, RBC Capital Markets

Le retard de performance des mines aurifères n’en demeure pas moins historique par rapport à l’or et leur valorisation extrêmement basse. Ainsi les mines ont elles effacé toute leur hausse depuis 2000, alors que sur la même période, les cours de l’or se sont appréciés de +278%, et ce en intégrant la baisse constatée depuis 2011. Le ratio Gold/XAU, bien connu des intervenants sur le marché aurifère, a dépassé pour la 1ère fois la barre des 20x contre une moyenne de 7.1x (2000/2015).


Evolution des prix de l’or ($) et des mines aurifères (Philadelphia Gold & Silver Index)



Source : Bloomberg

Les publications de résultats pour le 2ème trimestre vont commencer.  Après un 1er trimestre sans réelle surprise, le marché sera très attentif à l’évolution en cours. Beaucoup de compagnies ont en effet indiqué que la 1ère partie d’année marquerait un point bas de leur activité et que la situation s’améliorerait à partir de là. On notera que la moyenne des prix de l’or ($) s’est établi à $1093oz pour le 2ème trimestre, en repli de 2.1% par rapport au 1er trimestre ($1218), et en baisse de 7.4% par rapport au 1er trimestre 2014. En revanche, et plus positivement, le cours des métaux industriels, souvent associés à l’exploitation des métaux précieux, ont progressé en moyenne de 3% à 7% au 2ème trimestre par rapport au 1er trimestre, ce qui pourrait améliorer les coûts de production. L’été n’est pas encore terminé…

Compagnies aurifères Seniors et Mid -Tiers nord-américaines – P/CFPS



Source : Capital IQ, TD Securities


Achevé de rédiger le 22 juillet
 
(Mis en ligne le 22 Juillet 2015)

Articles similaires
OR : un air de « déjà vu » en…2008/2010 ?OR : la tendance à la hausse semble se...Or : en route vers les sommets, ou faux signal ?Merci Donald !Or : retour dans l'intervalle 1250-1300$...Or & Mines : vents contraires…Dans l’Œil du Cyclone …Or et Mines : début des grandes manœuvres … ?Vers un réalignement des planètes en 2019 ?Or & Mines : l’horizon s’éclaircit…L’incertitude vient au secours de la relique...Or & Mines : accalmie en vue...?Or & Mines : sous le feu de la guerre...Or & Mines : point bas avant le traditionnel...OR : la résistance s’organise....OR : forte baisse de la demande au 1er trimestre...OR et Mines d'or : accélération haussière en...Le métal jaune n’a pas joué (encore ?) son rôle...Or et autres matières premières : alignement des...Or, minerais et métaux : une année 2017...Point mensuel sur les minerais : bienvenue ...Retour en grâce du billet vertOr et minerais : accélération du momentumOr Jaune versus Or NoirOr & Ressources minières : en attendant l’été...Or & Ressources minières : dégradation du...Hausse de la volatilité sur l'or, le pétrole...Or et Mines : Trump et Yellen ont des effets...Or, Mines & Ressources minières…Merci Mr. Trump...2016 : meilleure année depuis 2011 pour l’Or et...L'Inde va-t-elle casser la dynamique de...Or & Mines : nouveau point d’entrée en vueOr et Mines : en attendant les élections...Or et Mines d'or : morne plaine...Or & Mines : changement de régime ?Vive le Brexit !!!OR et mines : sous l’emprise de la FED…OR et Mines: meilleur début d’année depuis 1974...Changement de paradigme ?Or & Mines : un mois de février (presque) record...Plusieurs facteurs haussiers sur l'or et...Bilan 2015 OR et Mines : 3ème année de baisse...Or & Mines : vers un rebond après la FED ?Or & Mines : sous le feu des banques centralesOr et Mines : en attendant Janet Yellen…Vers un été indien pour l’or et les mines ?OR: classement mondial 2014 des Pays producteursOr et Mines : vers un rallye estival ?Or et Mines : Morne plaine…Retour en grâce des mines d’orOr et Mines : un environnement toujours plein de...Or et Mines : Retour à la case départ ? Pas si...