Se connecterS'abonner en ligne

Or & Mines : accalmie en vue...?

Référence de l'article : MO7100
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Arnaud du PLESSIS,CPR Asset Management (6 Octobre 2018)

 
 

Au sein d’une tendance toujours hésitante, les cours de l’or ont évolué dans un intervalle relativement étroit en septembre, $1180/$1213/oz. La classe d’actifs semble avoir été totalement délaissée par les investisseurs, laissant ainsi la voie libre aux hedge funds qui pèsent sur la tendance. La zone des $1200/oz devient le pivot du marché en deçà duquel la tendance demeurera fragile.
 



 
En baisse de ~5% ($) au 3ème trimestre, les cours de l’or ont établi une moyenne de $1212/oz ces 3 derniers mois contre $1307/oz au 2ème trimestre et $1283/oz depuis le début de l’année. Dans ce contexte, la moyenne attendue des cours de l’or pour l’ensemble de l’année 2018 a été revue en baisse à $1275/oz contre $1312/oz fin juin et devrait être encore ajustée négativement. Même tendance pour les exercices suivants, 2019 et 2020 pour lesquels, le consensus ne table plus que sur une stabilité des cours.
 


Source : Bloomberg
 
Si le dollar US demeure l’élément clé pour le marché de l’or, l’évolution des taux réels US semble avoir pris le relai depuis quelques semaines. Le marché semble avoir maintenant bien intégré les derniers rebondissements de la guerre commerciale menée par D. Trump et le dollar tend à se stabiliser, bénéficiant néanmoins çà et là des déboires budgétaires d’autres pays, l’Italie notamment. L’annonce d’une remontée de ses taux directeurs par la Fed, pour la 3ème fois cette année, a enfoncé le clou, le marché s’attendant à une poursuite du mouvement ces prochains trimestres.
A moins d’un affaiblissement soudain de la devise américaine, seule une accélération des perspectives inflationnistes semble être en mesure de donner un petit coup de « peps » au métal jaune, l’aversion au risque demeurant très mesurée par ailleurs, pour l’instant…
 




 
La liquidation des positions tant sur les ETFs que sur les marchés à terme s’est poursuivie. Les encours des ETFs adossés à l’or ont diminué de 14 tonnes supplémentaires en septembre, portant le recul à 29 tonnes depuis le début de l’année. Côté marchés à terme (COMEX), les positions nettes vendeuses se sont creusées à 32,7k lots, soit 3.27Moz (~101.7 tonnes).




 

Autres métaux précieux

Une fois n’est pas coutume, l’argent métal s’est montré plus résistant que l’or en septembre. Alors que les cours du métal jaune se sont effrités de -0.63% ($) sur le mois, ceux de l’argent ont gagné 1.03% ($). Après un plus haut atteint depuis 1995 à 84.7x le « Mint Ratio » (ratio or/argent) est revenu à 81.2x fin septembre vs 82.6x fin août, mais demeurant toujours très au-dessus des moyennes observées depuis 10 ans, 20 ans et 30 ans, respectivement à 65.5x, 62.6x et 66.8x.
 


 
 
Rebond des platinoïdes en septembre. Le platine reste à la peine cependant, malgré l’annonce de coupes de production en Afrique du Sud. Le palladium, en revanche, mène la danse, avec des cours évoluant plus de 30% au-dessus de ceux du platine ($), continuant de bénéficier de la désaffection du marché automobile diésel après les multiples scandales de ces dernières années.
 
 


 

 

Quid des mines d’or ? 

 
Relative stabilité des minières aurifères en septembre, dans le sillage des cours de l’or. Mais situation fort différente quand on observe la tendance depuis début 2008. Force est de constater que le secteur aurifère a été incapable de créer la moindre valeur pour les actionnaires.

La grogne du marché commence à se faire entendre, au point que plusieurs grands investisseurs dans le secteur, et non des moindres à l’image de Paulson & Co et Tocqueville Asset Management se sont alliés pour former le Shareholders Gold Council (SGC) dont l’objectif est d’interférer pour inverser la tendance. Face à un déclin inéluctable de leur production, les compagnies aurifères doivent réagir. La pression monte donc, et les grandes manœuvres sont peut-être sur le point de commencer…enfin !
 
Première en date, le rapprochement annoncé de Barrick Gold et Randgold Resources pour former un nouveau champion tant en capitalisation boursière   (> $24Mds) qu’en production (6.5Moz) et réserves (78Moz). Et plus question de proposer des conditions insensées aux actionnaires pour les séduire, l’opération a été annoncée sans prime !
 



Tendance toujours fragile cependant, l’indice des mines d’or (NYSE Arca Gold Miners) se situant sur son niveau de décembre 2016. Peu de velléité de rebond, du moins tant que l’or ne franchira pas les $1200/oz.


 

Valorisation de l’industrie aurifère

A 1x P/NAV, la valorisation moyenne des mines d’or ne prend en considération aucune découverte ni développement supplémentaire par rapport à l’existant, et se situe un écart-type en deçà de la moyenne observée depuis plus de 10 ans.
 



 
L’analyse des P/CF corrobore cette approche – proche des 5x P/CF, la valorisation du secteur aurifère se situe très en-deçà de la moyenne observée ces 6 dernières années (7.5x) et encore davantage de celle des 12 dernières années (10.7x), permettant d’espérer un re-rating significatif quand toutes les conditions seront réunies.
 
 


 
(Achevé de rédiger le 2 octobre 2018)

Articles similaires
Or & Mines : sous le feu de la guerre...Or & Mines : point bas avant le traditionnel...OR : la résistance s’organise....OR : forte baisse de la demande au 1er trimestre...OR et Mines d'or : accélération haussière en...Le métal jaune n’a pas joué (encore ?) son rôle...Or et autres matières premières : alignement des...Or, minerais et métaux : une année 2017...Point mensuel sur les minerais : bienvenue ...Retour en grâce du billet vertOr et minerais : accélération du momentumOr Jaune versus Or NoirOr & Ressources minières : en attendant l’été...Or & Ressources minières : dégradation du...Hausse de la volatilité sur l'or, le pétrole...Or et Mines : Trump et Yellen ont des effets...Or, Mines & Ressources minières…Merci Mr. Trump...2016 : meilleure année depuis 2011 pour l’Or et...L'Inde va-t-elle casser la dynamique de...Or & Mines : nouveau point d’entrée en vueOr et Mines : en attendant les élections...Or et Mines d'or : morne plaine...Or & Mines : changement de régime ?Vive le Brexit !!!OR et mines : sous l’emprise de la FED…OR et Mines: meilleur début d’année depuis 1974...Changement de paradigme ?Or & Mines : un mois de février (presque) record...Plusieurs facteurs haussiers sur l'or et...Bilan 2015 OR et Mines : 3ème année de baisse...Or & Mines : vers un rebond après la FED ?Or & Mines : sous le feu des banques centralesOr et Mines : en attendant Janet Yellen…Vers un été indien pour l’or et les mines ?Point bas depuis 2010 pour l’or, et plus bas...OR: classement mondial 2014 des Pays producteursOr et Mines : vers un rallye estival ?Or et Mines : Morne plaine…Retour en grâce des mines d’orOr et Mines : un environnement toujours plein de...Or et Mines : Retour à la case départ ? Pas si...Or et Mines : la Chine toujours en appétitOr et Mines : un début d’année euphorique !OR : 2014, une année pour rien ? Pas si sûr !Discrètement, de nombreuses banques centrales...Baisse de la demande d'OR au 3ème trimestre...Mines d’or … Capitulation ?Or et Mines … Point d’entrée sur le marché...Referendum « Sauvez l’or de la Suisse »Or et Mines: « Back to School »La nervosité des marchés est profitable pour l’or...Or & Mines : l’été est souvent une période...