Se connecterS'abonner en ligne

Gaz de schiste et possibilités d’un lobby russe

Référence de l'article : MPR3762
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Aymeric de VILLARET,

C’est une Lapissade que de dire que les débats autour du gaz de schiste sont très mouvementés.

Difficile de rester neutres lorsque l’on parle de gaz de schiste en Europe et souvent l’impression est donnée qu’il y aurait les bons et les méchants : les bons protecteurs de la nature, sauvegardant notre planète, et les méchants capitalistes, soucieux de faire du profit.

Tout cela peut sembler un peu caricatural, mais force est de constater lorsque l’on écoute des débats que cela existe à des degrés plus ou moins importants.

D’ailleurs il suffit de revenir sur le débat français et les luttes au sein du gouvernement actuel puisque Ségolène Royal, la nouvelle ministre de l’Environnement et du Développement durable, a même évoqué le terme de « dogmatisme ».

Dans ce cadre, l’article du Financial Times du 19 juin, http://www.ft.com/intl/cms/s/0/20201c36-f7db-11e3-baf5-00144feabdc0.html?siteedition=intl#axzz355I6zHG7, parlant d’un lobby des services russes en charge d’aider les groupes environnementaux européens pour lutter contre la fracturation hydraulique, interpelle.

Répondant à des questions à Londres, le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen,  a accusé Moscou de vouloir maintenir  la dépendance européenne au gaz russe en soutenant  l’opposition au gaz de schiste en Europe.

Cela rejoint également les intentions prêtées par certains à Moscou d’encourager le séparatisme de l’est de l’Ukraine de manière à empêcher le développement du gaz de schiste (champ de Yuzuvska) qui serait important dans cette région. Denis Pushilin, le chef autoproclamé de la République populaire de Donetsk, en mai, a déclaré que la République populaire de Donetsk avait interdit l’exploitation du gaz de schiste sur son territoire.

Conclusion

Bien sûr Greenpeace a nié tout cela, mais constatons simplement qu’une exploitation du gaz de schiste en Europe ne pourrait qu’aller que contre les intérêts russes.

Nota: cet article est également consultable sur le Site de l'Auteur: http://aymericdevillaret.wordpress.com/

(Rédigé le 24 juin 2014)

Articles similaires
Haut Karabagh : la mèche lente qu'a allumé...Missiles russes lancés depuis la Caspienne:...Boris Nemtsov, l’autre visage de la RussieRussie - Ukraine : les enjeux du gaz pour...Russie : bientôt indépendante en base de...Économie russe: le revers de la médailleRussie: étude économique approfondieIndustrie russe : les miettes de la puissanceLe DG de la filiale russe de la Société Générale...Russie: premier bilan de l’adhésion à l’OMCTechnip signe deux accords en Russie avec RostecRenault va produire 1,7 million de véhicules en...Russie : leadership incontesté dans...Russie : soit puiser dans ses stocks, soit...Le russe Severstal s’intéresserait à FlorangeRosneft devient le leader mondial de la...L’industrie automobile russe ne connaît pas la...Russie-Chine : le point sur les échanges et les...Yakoutie : le cratère de Popigaï deviendra-t-il...PSA va céder sa filiale Gefco au russe RZDLa Sibérie fait naître tous les fantasmes...Sommet APEC 2012 sur l’ île Rousski : Moscou...Russie : le Danois APM aborde le marché du...Fiche Pays : la RussieLa Russie évoque un sommet du G20 sur...Russie : un vaste programme de modernisation pour...La Russie fait partie des pays ayant le plus...Lukoil : 150 milliards de dollars...Vladimir Poutine rencontre le chef de la...Gazprom : des profits record de 45 milliards de...Coopération renforcée pour Areva et RosatomL’adhésion à l’OMC déchire la RussieRussie : 156 ème pays à rejoindre l’OMCLa Russie inquiétante à moyen termeRussie : Mikhail Fridman démissionne du numéro 3...Russie : chute inexpliquée d’un Sukhoï à...Russie et Chine investissent ensemble dans un...