Se connecterS'abonner en ligne

Royaume-Uni : voit-on les signes d’une vraie reprise ?

Référence de l'article : MPR3595
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Royaume-Uni : voit-on les signes d’une vraie reprise ?
écrit par Nathalie DEZEURE,Direction de la Recherche économique,Natixis

Au cours des derniers trimestres, la reprise s’est confirmée au Royaume-Uni, le PIB progressant de 1,7% en 2013.

Mais le rebond des chiffres de la croissance ne se traduit pas par une véritable amélioration de l’économie. Les éléments d’une reprise cyclique et durable - c'est-à-dire une reprise soutenue par l’investissement des entreprises et par ses effets induits - sont encore loin d’être en place.

Dans un contexte de faiblesse des salaires, la politique monétaire ultra accommodante et les programmes dédiés au marché immobilier ont constitué les principaux soutiens à la croissance via les effets de richesse positifs. Mais ces effets vont progressivement se dissiper, la reprise de l’endettement annulant une partie de la hausse des actifs.

Les perspectives à court-moyen terme sont étroitement liées à la dissipation des déséquilibres qui caractérisent aujourd’hui la croissance britannique. Dans un premier temps, les déficits d’investissement et productivité, condition préliminaire à une reprise des salaires et à une progression « autonome » de la consommation, doivent être corrigés.

Dans un second temps, le déficit courant, qui est aujourd’hui considérable en raison de l’ampleur du déficit public et fragilisé par la détérioration de la capacité de financement des ménages (baisse du taux d’épargne) pourra être alors significativement réduit.

Nous sommes plutôt confiants dans l’évolution de l’économie britannique mais restons prudents sur...

Pour lire la suite de cette étude, merci de cliquer sur le lien ci-dessous.

(Rédigé le 29 Avril 2014)
Articles similaires
Les causes véritables du décrochage britannique...Le Brexit, un an après: un séisme politique qui...Londres : d'après Trevor Phillips, les...Royaume-Uni : 1707 - 2017Le 23 avril 1972, c'était le referendum sur...Le Royaume-Uni n'a plus les moyens...Royaume-Uni : le calme avant la tempêteLe Royaume-Uni va tomber dans une grave...Qui est vraiment Theresa MAY, le nouveau premier...Cameron: la défaite en chantant !Theresa MAY bien mieux que Michael GOVE comme...Qui est vraiment Boris Johnson, le...Brexit: ce qui va se passer maintenant....Le mauvais mélodrame insignifiant du BrexitBrexit: que vaut-il mieux, pour l'Union...Brexit: les Britanniques posent les bonnes...300 chefs d’entreprise britanniques se prononcent...Brexit: quelles différences entre Conservateurs...Sadiq Khan devient maire de LondresLes USA menacent le Royaume-Uni en cas de Brexit...Royaume-Uni : déficit annuel 2015 le pire depuis...Mini accord fiscal: Facebook accepte de payer un...D’abord, le FT, puis, le LSE, et maintenant le...Brexit-Cameron, tout penaud, va tenter de...Royaume-Uni : déficit commercial de 162 milliards...Brexit : discussions animées entre Cameron et...Quels sont les vrais résultats et conséquences...David Cameron : le choix risqué du référendumL’économie britannique : le modèle précaireRoyaume-Uni: les limites du dopageRoyaume-Uni : tous les chiffres sont au rouge...Royaume-Uni: la situation est plus GRAVE que...L'Etat britannique hésite sur la méthode de...Les travaillistes promettent une discipline...La diplomatie et l'économie au menu de la...L'économie britannique échappe à une...La Grande-Bretagne dégradée par Fitch : bientôt...La BoE maintient son taux directeur et le montant...Fiche Pays : le Royaume-UniRoyaume Uni : la production manufacturière a...Changement de Gouverneur à la Banque...Démissions en cascade pour BarclaysRetour de la récession en Grande-Bretagne