Se connecterS'abonner en ligne

Libye une production perturbée… s’ajoutant à l’été égyptien et au risque syrien

Référence de l'article : MPL2817
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Aymeric de VILLARET,Expert des Marchés Pétroliers,

Alors que les cours du Brent évoluaient au début de l’été dans la zone des 100$/baril, à la dégradation de la situation politique égyptienne déclenchée par le renversement de Mohamed Morsi début juillet (voir notre point conjoncturel début juillet hhttp://www.lasyntheseonline.fr/matieres_premieres_-_la_synthese_on_line/petrole_et_gaz/lete_egyptien_quels_risques_pour_le_monde_petrolier_et_les_valeurs_petrolieres,31,2760.html) s’est ajoutée une forte détérioration de la production libyenne, provoquée par la fermeture de terminaux pétroliers à Brega, Zoueitina, Ras Lanouf et Sedra. Tous ces ports sont situés dans l’Est, principale région pétrolière, qui fournit 80% de la production du pays. La démission du ministre de l’Intérieur libyen le 18 août a ajouté à l’impression d’un glissement du pays vers le chaos.

Il est clair que le gouvernement situé à l’Ouest a peu de pouvoir sur la région Est. Selon les informations de Blomberg en date du 25 août, les exportations à partir de Brega viendraient de reprendre.

Pour lire la suite de cette étude, merci de cliquer sur le lien ci-dessous.

(Rédigé le 27 août 2013)

Document mis en Annexe :