Se connecterS'abonner en ligne

Plan US 2001 : après Irak, Syrie et Libye, le tour de l'IRAN est-il venu ?

Référence de l'article : MPI6849
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Entretien avec Pierre CONESA, Agrégé d'Histoire, ENA, Ancien Haut fonctionnaire du ministère de la Défense, et ancien DG de la CEIS,Réalisé par Thinkerview le 25 avril 2018 (donc juste avant la décision des USA du 8 mai 2018)

 

Pour comprendre la décision  de l’Administration américaine de se retirer du traité signé à Vienne en juillet 2015, traité dont les signataires étaient les 5 Membres permanents  du Conseil de sécurité, plus l’Allemagne, l’Union européenne et l’Iran, il faut se souvenir d’une chose capitale : depuis les attentats de septembre 2001, l’Iran est sur la liste des 7 pays dont il faut, du point de vue américain, « changer le régime ».
 
Ces 7 pays sont, dans l’ordre chronologique des interventions militaires ou politiques « à réaliser en 5 ans », l’Irak, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan, et, pour « en finir » (finish off en anglais), l’Iran.
 
La connaissance de cette liste, incluse dans un mémo de quelques pages rédigé par le Secrétariat de la Défense,  a filtré au cours de ces 17 dernières années à plusieurs reprises. L’une des occasions où elle a été rendue publique est la fameuse conférence du Général Wesley Kanne CLARK, ancien Général de l’Armée US  et ancien Commandant du Quartier Général des forces alliées de l’OTAN . Cette conférence  s’est tenue le 2 mars 2007. Lors de cette conference, le Général Clark, qui avait pris sa retraite entretemps, rappelle, devant son auditoire, plusieurs entretiens eus au Pentagone avec des membres du Bureau du Secrétariat de la Défense au cours du 4ème trimestre 2001. Et c’est là qu’il décrit comment la décision d’envahir l’Irak a été prise dans les semaines qui ont suivi les attentats du 11 septembre, et souligne l’argument principal du mémo : « Nous avons une bonne armée et nous pouvons renverser n’importe quel régime ». Pour prendre connaissance de cette doctrine du « regime change » promue par ce mémo, vous avez trois possibilités :
 

  1. Ecouter la vidéo ci-dessus de la dix-neuvième minute à la vingt-et-unième minute : en une minute et 50 secondes vous aurez accès à l’extrait principal de la conférence du Général CLARK
  2. Ecouter  la vidéo ci-dessus de la quatorzième minute à la vingt deuxième minute : cet extrait de 8 minutes seulement présente pourquoi l’année 1979 a été une année clé pour l’Arabie saoudite et le Moyen-Orient avec, le 11 février, l’arrivée de l’Ayatollah Khomeini au pouvoir en Iran, en novembre la prise de la Grande Mosquée de La Mecque par des fondamentalistes islamistes et, en décembre 1979, l’entrée des troupes soviétiques en Afghanistan. De tous ces événements, Pierre Conesa tire ensuite un fil conducteur qui apporte un éclairage très intéressant sur le déroulement des événements actuels au Moyen-Orient.
  3. Ecouter la vidéo de l’entretien de Pierre Conesa en entier. Comme cette vidéo dure 1 heure et 44 minutes, votre intérêt est de vous assoir confortablement dans un bon fauteuil lors d’un weekend end où vous êtes tranquille. Vous ne le regretterez pas, car l’essentiel du contenu de cet entretien est passionnant. En effet, Pierre CONESA, Agrégé d’Histoire, ENA,  a été un haut fonctionnaire du ministère de la Défense pendant plus de 20 ans, et ensuite DG de la CEIS pendant 6 ans (Compagnie européenne d’intelligence stratégique).

 (Mis en ligne le 14 Mai 2018)


Articles similaires
Le Maroc et l’Algérie englués dans le conflit...Le retour de l'Iran au centre de...Quels sont les atouts économiques de l'Iran...Déjà 15 milliards d'euros d'accords...Levée prochaine de l’embargo sur l’Iran… Faut-il...Accord avec l'Iran : l'impact...Iran : Rohani à l’ONU, ou l’amélioration des...Le monde dans l’impasse du nucléaire iranienIran : une économie à reconstruire, principal...L’Iran propose une alliance stratégique à...Samsung Total réactive un contrat pétrolier en...Fiche Pays : L'IranIran : du nouveau sur le front du pétrole...