Se connecterS'abonner en ligne

Revenu et pouvoir d'achat : les prévisions 2016

Référence de l'article : MPF4986
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alexandre MIRLICOURTOIS,Directeur de la conjoncture et des prévisions,XERFI (27 Novembre 15)

Le pouvoir d’achat des Français va-t-il poursuivre son redressement en 2016 ?

Petit rappel sur les dernières tendances d’abord. Après une période faste, les Français ont été mis à rude épreuve. Si leur revenu résiste bien entre 2008 et 2010 grâce aux différentes mesures de soutien, les politiques d’austérité à partir 2011, dans un contexte de baisse de l’emploi, font chuter le pouvoir d’achat par unité de consommation. Un indicateur qui intègre à la fois l'évolution du nombre de ménages et leur composition. Fin 2014, il était inférieur à son niveau de 2011. Bref, les ménages se sont appauvris. En 2015, il se réveille avec un rebond de 1,2%, un record depuis 2007. Peut-on aller plus haut encore ? Pour y répondre il faut déterminer si, l’ensemble des principaux moteurs (la baisse des prix, les salaires, la fiscalité, l’emploi) vont pousser plus fort. L’inflation d’abord.

Dans le sillage de la dégringolade des prix du pétrole, l’inflation a chuté d’une moyenne de 0,8% en 2013 à 0,5% en 2014 puis à 0,1% cette année. Mais les effets

du contre-choc pétrolier vont s’effacer alors que la baisse de l’euro va alimenter l’inflation importée. La hausse générale des prix va irrémédiablement se rapprocher de 1% en moyenne en 2016. L’écart avec 2015 (0,8 point) sera dur à encaisser. Au tour des salaires. Plus précisément du salaire moyen par tête (qui intègre les effets structurels comme l’évolution des qualifications et du temps partiel et les effets conjoncturels, primes, heures supplémentaires).
 
Son évolution a été constamment supérieure à celle de l’inflation. De fait, la force du ralentissement des prix n’a pas été anticipée par les chefs d’entreprises. Bilan, les gains de pouvoir d’achat du salaire par tête se sont considérablement renforcés et ils ont été financés en partie par le CICE. Il y a fort à parier que les entreprises ne feront pas deux fois la même erreur d’anticipation. D’ailleurs, l’écart entre les augmentations salariales et l’inflation s’est déjà réduit. Ce deuxième moteur poussera donc moins fort en 2016. Au tour de la barque fiscale. Elle s’est considérablement alourdie avant que la pression baisse légèrement en 2014-2015 créant un véritable appel d’air. Mais les dispositions prises par le gouvernement montrent que l’on se dirige plutôt vers une neutralité en 2016. Du coup c’est un troisième moteur qui s’éteint. Reste le quatrième moteur, l’emploi.

Avec l’accélération de l’activité, les créations nettes d’emplois vont passer à la vitesse supérieure dans les secteurs marchands. D’autant qu’avec les différentes mesures d’aides, la richesse de la croissance en emplois s’est renforcée. A cela s’ajoute l’élargissement de la base sectorielle de la croissance au BTP grand pourvoyeur d’emplois. Le mouvement est déjà lancé et on doit s’attendre à un net rebond en 2016. Quant aux emplois aidés, difficile de croire que l’effort va se relâcher à la veille de l’élection présidentielle. Le pouvoir d’achat en 2016 va donc d’abord se nourrir des créations d’emplois. Ajoutons à cela l’appoint procuré par la renégociation de leurs crédits par les ménages, et, même si cela ne figure pas stricto sensu dans les comptes, la possibilité de réaliser des plus-values mobilières et immobilières. Un dernier argument technique viendra booster enfin le chiffre de 2016 : l’acquis de croissance qui devrait ressortir à +0,2 point en fin d’année.
 
De quoi porter la hausse du pouvoir d’achat par unité de consommation à 1,5% en 2016. Une performance dans le prolongement de celle de 2015, mais reposant sur des composantes plus saines, plus durables et non sur des erreurs d’anticipations de l’inflation…
 
Cet article est également disponible sous format Video :
http://www.xerficanal-economie.com/emission/Alexandre-Mirlicourtois-Revenu-et-pouvoir-d-achat-les-previsions-Xerfi-2016_3010.html
 
(Mis en ligne le 27 Novembre 2015)          

 
Articles similaires
Parmi les 732 secteurs de l'économie...L’ouragan Irma souligne l’incapacité de l’Etat...Loi Travail: quel sera son impact sur...Quels secteurs ont créé le plus d'emplois...Que faire des emplois aidés ?Portrait de Marianne avec un poignard dans le dosGouvernement Macron: comment seront répartis les...Pour la 13ème fois sur 18, le déficit budgétaire...Hulot et les neonicotinoïdes : 6 couacs pour le...Moralisation de la vie publique : et si on...Les trois vraies ruptures que doit créer Emmanuel...Quatre erreurs qui rendent la projection du FMI...Education nationale : Mélenchon rédige-t-il les...Mais au fait, Mélenchon, le grand défenseur des...Macron se retrouve maintenant face aux dures...Le tirage au sort à l'Université, ou le...Quatre bonnes raisons de ne pas désespérer de...Avec "les kwassa-kwassa amènent du...Une République "En Marche" affaiblie...Comment Macron va-t-il renforcer la compétitivité...Mali : Emmanuel Macron est-il un chef de guerre ?Le pari européen va-t-il permettre...Macron : et en plus, la baraka conjoncturelle !Education Nationale : le choix d’un Ministre...Dans quel état Emmanuel Macron va-t-il trouver la...L’ultime tentative de Hollande : redécouper les...Le prochain président devra réussir au moins ces...Le best of des phrases contradictoires de MacronLa Guyane: pour l'un, c'est une île,...Bilan sur 18 ans : quelle évolution des salaires...Qui aime l'Etat aime l'ENA: analyse du...Présidentielle : voici l'arborescence...Les 5 principaux candidats ne parlent presque...Que penser de l'expulsion par l'Etat...En dix ans, la France a perdu 320 000 emplois...François Hollande toujours aussi content de luiPrésidentielle : 11 candidats retenus, mais 61...Les multinationales françaises sont un atout...Les 30 mesures coûteuses et non financées du...Quel candidat a une vraie stratégie pour...Présidentielle : qui parraine qui ? Voici la...Pourquoi Macron est autant soutenu par BFM TV et...Le programme économique d’Emmanuel Macron 2017 =...La Présidentielle, c'est d'abord un...Déficit extérieur: des raisons objectives...Le point sur la pauvreté en France. Qui ? Où ? Et...Alain de Benoist : " Macron est un mutant...La France ne sait toujours pas employer ses...Le talentueux monsieur Macron....Dans quels grands secteurs seront créés des...France : la fracture territoriale s'accélère...Fillon, Macron, Hamon, Mélenchon : 4 manières...