Se connecterS'abonner en ligne

Le déficit commercial français se creuse en janvier à 5,9 milliards€

Référence de l'article : MPF2040
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook

Le déficit commercial de la France s'est creusé en janvier 2013 à 5,862 milliards d'euros, en raison en particulier d'exportations aéronautiques et automobiles moins importantes qu'en décembre, selon les données CVS/CJO publiées le 7 mars par les Douanes. Le déficit de décembre a été révisé à la hausse, à 5,4 milliards d'euros, et le déficit pour l'ensemble de 2012 s'établit désormais à 67,5 milliards, après 74,0 en 2011.

Exportations en recul, dû aux livraisons d’Airbus et du secteur automobile

« Très fermes en décembre, les exportations reculent en ce début d'année, du fait notamment d'un repli des ventes de matériels de transport [aéronautique et automobile] », soulignent les Douanes. Les exportations sont ressorties à 36,7 milliards d'euros en janvier contre 37,6 milliards en décembre. Le glissement trimestriel s'élève à -1,9% à trois mois et +0,6% à 12 mois d'écart. Outre le recul, qualifié de ponctuel, des livraisons de l'industrie aéronautique et spatiale et la contraction des ventes automobiles, les Douanes relèvent que le reflux des exportations de produits pétroliers raffinés et de matériel de guerre s'accentue. « En revanche, le dynamisme des exportations agricoles et agroalimentaires ne se dément pas », ajoutent-elles, et les exportations de produits pharmaceutiques renouent avec la croissance.

Les ventes ont légèrement progressé vers l'Union européenne grâce à une poussée vers l'Allemagne dans l'aéronautique, qui fait plus que compenser un recul vers le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie. Elles chutent vers l'Asie et l'Amérique où les livraisons d'Airbus sont moins importantes. Les ventes d'Airbus (18 appareils) ont représenté 1,560 milliard d'euros en janvier contre 2,201 milliards en décembre (26 appareils).

Les importations se sont inscrites à 42,6 milliards d'euros après 43,0 milliards un mois plus tôt. Le glissement trimestriel est de -1,9% à trois mois et de +0,6% à 12 mois. Le repli des importations industrielles par rapport au rebond de décembre reste limité et tient essentiellement au reflux des achats de produits de l'industrie automobile, expliquent les Douanes. Seuls les achats de téléphonie, d'équipements électriques, de navires et d'hydrocarbures naturels progressent nettement. Les importations depuis l'Union européenne diminuent malgré une légère hausse depuis l'Allemagne et une poussée depuis l'Irlande. La baisse est sensible depuis l'Amérique, l'Asie et l'Afrique, tandis que les achats énergétiques progressent auprès de la Russie (CEI) et du Proche et Moyen-Orient.

DR avec Reuters

(Mis en ligne le Vendredi 8 Mars 2013)

Articles similaires
Que penser du bilan 2017 de la Commission...Consignes données aux CRS le 1er mai : « S’il y a...La France, qui n'est plus une nation...Les PME et l’emploi : pourquoi tout reste à...Fake news de Tolbiac : l'hallucinante...Mai 68 : quel était le contexte économique à...La France est bien un pays socialiste : la preuve...Pour une réforme du droit de grève : la Loi doit...Réforme du lycée : pourquoi ce que propose...France : il faudrait mieux défendre la...Blocages des facs : l’ultra-gauche et LFI tentés...La cagnotte n'existe pas : les pertes sont...France : pourquoi l’économie est elle en panne ?...Ce que révèle la réforme de la SNCF sur les...Innovation : le principe de précaution inhibeFrance : dégradation brutale du solde des...La volonté de réforme de Macron peut-elle...Sur les 5,8 millions de salariés des groupes...Génération « J’ai le droit », de Barbara...Une France fortement pénalisée par son...Dans une économie qui marche, qui crée de...Transferts sociaux excessifs et compétitivitéLa baisse du chômage sera forcément très faible...Le naufrage de la balance française des services...Vouloir appliquer le modèle scandinave en France...Déplacement de Macron en Corse : oui, mais....Revue des 4 secteurs économiques eu-pho-ri-ques...Notre-Dame des Landes : défaite de l’État ou...Modernisation sociale : mieux en qualité, moins...Comment les ménages ont modifié leur consommation...Baisse des dépenses de l'Etat: pourquoi la...France en 2018 : et si la croissance atteignait...L’étude choc : mais que font les députés En...Hausses de salaires : + 2,3% prévu en 2018Corse : à élections confuses, interprétations des...Flexisécurité française : de la montagne promise...France : où dégraisser un Etat devenu obèse ?12.000 millionnaires ont quitté la France en...Pourquoi l'industrie n'arrive plus à...Les oubliées du Budget 2018 : les TPE et les PMEAPL, HLM : pourquoi cela tourne au vinaigre entre...Le Général Vincent Desportes réagit à la...Pompiers : quand un urgentiste CGT justifie leur...Curieux: l'étonnante progression des...C'est quoi, être riche, pour...L’honneur d’un préfet de la RépubliqueQue va donner le match « Macron » contre « La...Retour sur la démission "forcée" du...La méthode Mélenchon, ou la classique Révolution...Evolution des marges industrielles en France de...Quand la grève se transforme en outil...Réforme des retraites : quelques vérités et...