Se connecterS'abonner en ligne

Juppé et le chômage: "On a tout essayé, sauf ce qui marche ailleurs"

Référence de l'article : MPF5251
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par l'AFP,(26 mars 2016)

Le candidat à la primaire à droite, Alain Juppé, a une nouvelle fois fustigé le gouvernement, vendredi à Agen, après la publication en hausse des chiffres du chômage, estimant qu'"on avait tout essayé, sauf ce qui marchait ailleurs".

"On nous dit qu'on a tout essayé pour faire reculer le chômage, c'est faux. On a tout essayé sauf ce qui marche ailleurs", a déclaré le maire de Bordeaux à la presse lors d'un déplacement dans le cadre de sa campagne pour l'investiture de la droite et du centre à l'issue de la primaire des 20 et 27 novembre en vue de l'élection présidentielle de 2017.

"On peut retrouver le plein emploi", a-t-il martelé, "l'Allemagne l'a fait, la Grande-Bretagne l'a fait et l'Italie progresse. Toutes nos politiques reposent sur l'injection d'argent public pour créer de faux emplois, c'est ce qu'on fait depuis des années et maintenant c'est la garantie jeune. Or, ça ne marche pas".

Selon lui, "il faut libérer ceux qui créent véritablement des emplois, c'est-à-dire nos entrepreneurs, les artisans, les commerçants, les PME. Mais, pour cela, il faut de la stabilité, de la liberté et les aider à innover", a avancé le maire de Bordeaux.

Alain Juppé a également estimé que le déficit en baisse et la croissance en hausse à 1,2% du produit intérieur brut (PIB), annoncés vendredi, n'étaient "pas suffisants" pour faire reculer le chômage: "1,2 point c'est bien le minimum que l'on puisse faire dans un contexte exceptionnellement favorable: prix du pétrole, taux d'intérêt, parité euro-dollar", mais "il faut aller vers une croissance de 1,5 et, je l'espère, 2 points de croissance même si on en est encore loin".

Il s'est par ailleurs dit "inquiet" sur l'issue de la discussion parlementaire concernant le projet de loi de réforme du droit du travail du ministre Myriam El Khomri: "Au départ, ce projet de réforme allait dans le bon sens, il comportait quelques avancées, mais il a été très largement dénaturé par les oppositions qui se sont manifestées et je suis très inquiet sur la discussion parlementaire. On peut faire confiance aux députés socialistes pour enlever ce qui subsiste de positif", a-t-il dit.

(Source : dépêche AFP)
 
(Mis en ligne le 26 Mars 2016)

Articles similaires
Que penser du bilan 2017 de la Commission...Consignes données aux CRS le 1er mai : « S’il y a...La France, qui n'est plus une nation...Les PME et l’emploi : pourquoi tout reste à...Fake news de Tolbiac : l'hallucinante...Mai 68 : quel était le contexte économique à...La France est bien un pays socialiste : la preuve...Pour une réforme du droit de grève : la Loi doit...Réforme du lycée : pourquoi ce que propose...France : il faudrait mieux défendre la...Blocages des facs : l’ultra-gauche et LFI tentés...La cagnotte n'existe pas : les pertes sont...France : pourquoi l’économie est elle en panne ?...Ce que révèle la réforme de la SNCF sur les...Innovation : le principe de précaution inhibeFrance : dégradation brutale du solde des...La volonté de réforme de Macron peut-elle...Sur les 5,8 millions de salariés des groupes...Génération « J’ai le droit », de Barbara...Une France fortement pénalisée par son...Dans une économie qui marche, qui crée de...Transferts sociaux excessifs et compétitivitéLa baisse du chômage sera forcément très faible...Le naufrage de la balance française des services...Vouloir appliquer le modèle scandinave en France...Déplacement de Macron en Corse : oui, mais....Revue des 4 secteurs économiques eu-pho-ri-ques...Notre-Dame des Landes : défaite de l’État ou...Modernisation sociale : mieux en qualité, moins...Comment les ménages ont modifié leur consommation...Baisse des dépenses de l'Etat: pourquoi la...France en 2018 : et si la croissance atteignait...L’étude choc : mais que font les députés En...Hausses de salaires : + 2,3% prévu en 2018Corse : à élections confuses, interprétations des...Flexisécurité française : de la montagne promise...France : où dégraisser un Etat devenu obèse ?12.000 millionnaires ont quitté la France en...Pourquoi l'industrie n'arrive plus à...Les oubliées du Budget 2018 : les TPE et les PMEAPL, HLM : pourquoi cela tourne au vinaigre entre...Le Général Vincent Desportes réagit à la...Pompiers : quand un urgentiste CGT justifie leur...Curieux: l'étonnante progression des...C'est quoi, être riche, pour...L’honneur d’un préfet de la RépubliqueQue va donner le match « Macron » contre « La...Retour sur la démission "forcée" du...La méthode Mélenchon, ou la classique Révolution...Evolution des marges industrielles en France de...Quand la grève se transforme en outil...Réforme des retraites : quelques vérités et...