Se connecterS'abonner en ligne

Juppé et le chômage: "On a tout essayé, sauf ce qui marche ailleurs"

Référence de l'article : MPF5251
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par l'AFP,(26 mars 2016)

Le candidat à la primaire à droite, Alain Juppé, a une nouvelle fois fustigé le gouvernement, vendredi à Agen, après la publication en hausse des chiffres du chômage, estimant qu'"on avait tout essayé, sauf ce qui marchait ailleurs".

"On nous dit qu'on a tout essayé pour faire reculer le chômage, c'est faux. On a tout essayé sauf ce qui marche ailleurs", a déclaré le maire de Bordeaux à la presse lors d'un déplacement dans le cadre de sa campagne pour l'investiture de la droite et du centre à l'issue de la primaire des 20 et 27 novembre en vue de l'élection présidentielle de 2017.

"On peut retrouver le plein emploi", a-t-il martelé, "l'Allemagne l'a fait, la Grande-Bretagne l'a fait et l'Italie progresse. Toutes nos politiques reposent sur l'injection d'argent public pour créer de faux emplois, c'est ce qu'on fait depuis des années et maintenant c'est la garantie jeune. Or, ça ne marche pas".

Selon lui, "il faut libérer ceux qui créent véritablement des emplois, c'est-à-dire nos entrepreneurs, les artisans, les commerçants, les PME. Mais, pour cela, il faut de la stabilité, de la liberté et les aider à innover", a avancé le maire de Bordeaux.

Alain Juppé a également estimé que le déficit en baisse et la croissance en hausse à 1,2% du produit intérieur brut (PIB), annoncés vendredi, n'étaient "pas suffisants" pour faire reculer le chômage: "1,2 point c'est bien le minimum que l'on puisse faire dans un contexte exceptionnellement favorable: prix du pétrole, taux d'intérêt, parité euro-dollar", mais "il faut aller vers une croissance de 1,5 et, je l'espère, 2 points de croissance même si on en est encore loin".

Il s'est par ailleurs dit "inquiet" sur l'issue de la discussion parlementaire concernant le projet de loi de réforme du droit du travail du ministre Myriam El Khomri: "Au départ, ce projet de réforme allait dans le bon sens, il comportait quelques avancées, mais il a été très largement dénaturé par les oppositions qui se sont manifestées et je suis très inquiet sur la discussion parlementaire. On peut faire confiance aux députés socialistes pour enlever ce qui subsiste de positif", a-t-il dit.

(Source : dépêche AFP)
 
(Mis en ligne le 26 Mars 2016)

Articles similaires
Réforme des retraites : quelques vérités et...Une reprise, mais sans hausse des salaires :...Parmi les 732 secteurs de l'économie...L’ouragan Irma souligne l’incapacité de l’Etat...Loi Travail: quel sera son impact sur...Quels secteurs ont créé le plus d'emplois...Que faire des emplois aidés ?Portrait de Marianne avec un poignard dans le dosGouvernement Macron: comment seront répartis les...Pour la 13ème fois sur 18, le déficit budgétaire...Hulot et les neonicotinoïdes : 6 couacs pour le...Moralisation de la vie publique : et si on...Les trois vraies ruptures que doit créer Emmanuel...Quatre erreurs qui rendent la projection du FMI...Education nationale : Mélenchon rédige-t-il les...Mais au fait, Mélenchon, le grand défenseur des...Macron se retrouve maintenant face aux dures...Le tirage au sort à l'Université, ou le...Quatre bonnes raisons de ne pas désespérer de...Avec "les kwassa-kwassa amènent du...Une République "En Marche" affaiblie...Comment Macron va-t-il renforcer la compétitivité...Mali : Emmanuel Macron est-il un chef de guerre ?Le pari européen va-t-il permettre...Macron : et en plus, la baraka conjoncturelle !Education Nationale : le choix d’un Ministre...Dans quel état Emmanuel Macron va-t-il trouver la...L’ultime tentative de Hollande : redécouper les...Le prochain président devra réussir au moins ces...Le best of des phrases contradictoires de MacronLa Guyane: pour l'un, c'est une île,...Bilan sur 18 ans : quelle évolution des salaires...Qui aime l'Etat aime l'ENA: analyse du...Présidentielle : voici l'arborescence...Les 5 principaux candidats ne parlent presque...Que penser de l'expulsion par l'Etat...En dix ans, la France a perdu 320 000 emplois...François Hollande toujours aussi content de luiPrésidentielle : 11 candidats retenus, mais 61...Les multinationales françaises sont un atout...Les 30 mesures coûteuses et non financées du...Quel candidat a une vraie stratégie pour...Présidentielle : qui parraine qui ? Voici la...Pourquoi Macron est autant soutenu par BFM TV et...Le programme économique d’Emmanuel Macron 2017 =...La Présidentielle, c'est d'abord un...Déficit extérieur: des raisons objectives...Le point sur la pauvreté en France. Qui ? Où ? Et...Alain de Benoist : " Macron est un mutant...La France ne sait toujours pas employer ses...Le talentueux monsieur Macron....Dans quels grands secteurs seront créés des...