Se connecterS'abonner en ligne

Baisse de plus de 30 % des cours du brut …. L’Etat en profite-t-il ?

Référence de l'article : MPF4119
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Aymeric de VILLARET,

On ne parle que de chute des cours du baril, mais l’essence baisse si peu … Impression ou réalité ? Et si c’est la réalité, pourquoi ?  L’Etat n’est-il pas un des gagnants de cette baisse ? Depuis les plus hauts de juin (le 19 à plus de 115$/baril), les cours du Brent ont baissé de plus de 30% pour être maintenant dans la zone des 80$. En revanche, il n’en est pas de même pour les produits pétroliers, notamment l’essence et le gazole que nous consommons à la pompe puisque, depuis ce même mois de juin, les prix à la pompe ont quant à eux baissé de seulement 7% !

Du brut au carburant ….que s’est-il passé depuis Juin ?

Au niveau du brut :

Le cours du Brent qui était de 115,19 $/baril le 19 juin est tombé au 18 novembre à 78 ,40 $, soit une baisse en $ de -31,9%.

Au niveau du raffinage :

Pendant ce temps les marges de raffinage se sont nettement améliorées. Il faut voir aussi qu’elles avaient été particulièrement impactées au T2 par la hausse des cours du brut. Comme le montre le graphe ci-dessous, alors qu’elles étaient de l’ordre de 1,5$ en juin, elles sont maintenant à 5,4$.

Au niveau de la parité €/$

Quant à l’Euro il s’est affaibli fortement par rapport au $

Du coup en €, la chute du prix du baril depuis juin n’est « plus » que de 26%

Au niveau de la distribution

Evolution hors taxes

La décomposition des prix hors taxes du super sans plomb 95 et du gazole montre que les marges de distribution ne sont qu’une partie infime du prix d’un litre de carburant !

Comme le montrent les deux histogrammes ci-après, sur la super 95, les marges sont de l’ordre de 10 cts/l et de 8 cts/l pour le gazole. En outre, l’évolution depuis un mois montre une relative stabilité de ces marges :

Les deux graphes ci-dessous montrent l’évolution des prix hors taxes des carburants

Alors que l’on peut considérer que les marges de distribution sont restées constantes, les prix à la pompe hors taxes ont baissé pour le super 95 et le gazole de respectivement 9 cts et 6 cts soit moins 14% pour l’essence super 95 et moins 9% pour le gazole.

Déjà ici, on constate alors que la France est le pays en Europe où le gazole est le moins cher hors taxes, une inflexion dans cette politique des prix puisque, hors taxes, le gazole a baissé de 3 cts de moins que l’essence.

Evolution TTC

Or, les taxes sont très importantes à la distribution.

Au 14 novembre 2014, les prix HT du super 95 et du gazole étaient respectivement de 0,5775 €/l et de 0,5976 €/l. Pour mémoire, en juin, ils étaient de 0,6569 €/l et 0,6698 €/l.

TTC, au 14 novembre, ils sont de respectivement 1,2462 €/l et 1,429 €/l

Ainsi les taxes représentent 52% des prix du litre de gazole et près de 60% des prix du litre de super 95 !

Ces mêmes taxes représentaient en juin 50% et 57% !

Les taxes ont donc monté de 2 à 3 points entre juin et novembre !

Quant aux prix finaux pour le consommateur, ils ont baissé de 5,5%  pour le gazole et de 7 % pour le super 95.

Conclusion

Oui le pétrole a chuté de plus de 30 %, mais les carburants n’ont baissé en € que de 5 à 7 %...

Hors parité euro/dollar, la chute du brut est moins forte, mais reste tout de même à 26 %.

Avec des marges de distribution quasi constantes, une amélioration nette des marges de raffinage (mais qui ne sont qu’une petite partie de la composante des prix), ce sont les taxes qui sont la raison majeure de l’effet amortisseur constaté à la pompe.

Quand on parle d’effet amortisseur, force est de constater que certains pourront nous considérer comme « trop gentils », car :

1)      Les taxes constituent au 14 novembre 52% des prix du gazole et 57% de ceux de super 95,
2)      Elles ont augmenté depuis juin,
3)      Elles vont ré augmenter sur le gazole en janvier.

Ainsi l’Etat tire-t-il profit de cette baisse des cours du pétrole car les taxes montent, et en même temps, le consommateur final voit le prix à la pompe faiblir…

Nota: cet article est également consultable sur le Site de l'Auteur : http://aymericdevillaret.wordpress.com/

(Achevé de rédiger le 18 novembre 2014)

Articles similaires
Le Général Vincent Desportes réagit à la...Pompiers : quand un urgentiste CGT justifie leur...Curieux: l'étonnante progression des...C'est quoi, être riche, pour...L’honneur d’un préfet de la RépubliqueQue va donner le match « Macron » contre « La...Retour sur la démission "forcée" du...La méthode Mélenchon, ou la classique Révolution...Evolution des marges industrielles en France de...Quand la grève se transforme en outil...Réforme des retraites : quelques vérités et...Une reprise, mais sans hausse des salaires :...Parmi les 732 secteurs de l'économie...L’ouragan Irma souligne l’incapacité de l’Etat...Loi Travail: quel sera son impact sur...Quels secteurs ont créé le plus d'emplois...Que faire des emplois aidés ?Portrait de Marianne avec un poignard dans le dosGouvernement Macron: comment seront répartis les...Pour la 13ème fois sur 18, le déficit budgétaire...Hulot et les neonicotinoïdes : 6 couacs pour le...Moralisation de la vie publique : et si on...Les trois vraies ruptures que doit créer Emmanuel...Quatre erreurs qui rendent la projection du FMI...Education nationale : Mélenchon rédige-t-il les...Mais au fait, Mélenchon, le grand défenseur des...Macron se retrouve maintenant face aux dures...Le tirage au sort à l'Université, ou le...Quatre bonnes raisons de ne pas désespérer de...Avec "les kwassa-kwassa amènent du...Une République "En Marche" affaiblie...Comment Macron va-t-il renforcer la compétitivité...Mali : Emmanuel Macron est-il un chef de guerre ?Le pari européen va-t-il permettre...Macron : et en plus, la baraka conjoncturelle !Education Nationale : le choix d’un Ministre...Dans quel état Emmanuel Macron va-t-il trouver la...L’ultime tentative de Hollande : redécouper les...Le prochain président devra réussir au moins ces...Le best of des phrases contradictoires de MacronLa Guyane: pour l'un, c'est une île,...Bilan sur 18 ans : quelle évolution des salaires...Qui aime l'Etat aime l'ENA: analyse du...Présidentielle : voici l'arborescence...Les 5 principaux candidats ne parlent presque...Que penser de l'expulsion par l'Etat...En dix ans, la France a perdu 320 000 emplois...François Hollande toujours aussi content de luiPrésidentielle : 11 candidats retenus, mais 61...Les multinationales françaises sont un atout...Les 30 mesures coûteuses et non financées du...Quel candidat a une vraie stratégie pour...