Se connecterS'abonner en ligne

Trump avance ses pions très (trop?) vite....

Référence de l'article : MPE5851
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par André ARCHIMBAUD,Consultant en stratégie,(28 Janvier 2017)

Il était légitime d’avoir des doutes sur la sincérité de Trump. La plupart de ses propositions de nomination aux postes de sécurité nationale semblent bellicistes, à l’exception du candidat à la direction du département d’État, le pétrolier Rex Tillerson, qui dut cependant courber l’échine pour obtenir un certificat de russophobie de la part des sénateurs.

Puis survient la déclaration de guerre à l’establishment promulguée par Trump lors de son inauguration du 20 janvier. Le conquistador a ainsi brûlé ses vaisseaux, sachant que le compromis le condamnerait tôt ou tard à partager le sort du président ukrainien Ianoukovitch, ou encore celui de Mohamed Morsi…

Trump avance vite. En moins d’une semaine, il organise plusieurs remue-méninges avec les grands industriels (dont ceux de l’automobile) et les syndicalistes démocrates. Il signe plusieurs décrets sur la réduction de la bureaucratie et des budgets, enfonce le clou sur une politique de grands travaux, met fin à la négociation sur le Partenariat transpacifique, etc.

Ainsi, le 25 janvier, l’indice boursier Dow a clôturé (pour la première fois depuis sa création) au-dessus du seuil des 20.000 points.

Election présidentielle : enquête lancée sur le vote des non citoyens....

Le même jour, Trump ouvre un contre-feu à l’ouverture d’une nouvelle enquête parlementaire sur les interférences de la Russie dans l’élection présidentielle (traduction : la collusion Trump-Poutine) en déclarant son intention de, maintenant, lancer une enquête sur les fraudes électorales en 2016, en particulier sur une question que personne n’a eu le courage d’aborder de front : le vote des non-citoyens.

Trump suggérant que cette fraude lui a fait perdre le vote populaire…

Toute son équipe de sécurité nationale n’est pas constituée, à l’exception de ses proches de la Maison-Blanche, autour du général Flynn, un ancien démocrate qui soutient le plan Trump présenté le 20 janvier : « La création d’une coalition du monde civilisé [ndlr: incluant la Russie] contre le terrorisme islamiste ». Il a, pour l’instant, obtenu du Sénat la confirmation de trois faucons : le général Mattis (Défense), le général Kelly (Sécurité intérieure) et un membre du Congrès, ancien militaire, qui appartient au sérail de l’aérospatiale, Mike Pompeo (CIA). Et il maintient en poste le patron du FBI, James Comey, l’œil rivé sur le terrorisme et les risques cybernétiques…

Trump a une technique : préférer le bon Dieu à ses saints. Il a fait venir les capitalistes à son gouvernement, les convainquant de la nécessaire renégociation des accords commerciaux internationaux du pays, ce qui met les parlementaires républicains mondialistes en porte-à-faux. Il semble vouloir faire la même chose en matière de sécurité, choisissant des faucons compétents, lui permettant ainsi de jouer au « bon flic » sur des sujets précis avec les partenaires internationaux comme la Russie ou la Chine.

Reste que son intention est de casser les bureaucraties, dont celles des services de renseignement. Le Wall Street Journal rapportait, le 22 janvier, son intention de couper dans le lard de l’Office of the Director of National Intelligence (ODNI), très politisé par Obama, qui coordonne les 16 principales agences de renseignement et de contre-espionnage. Seize féodalités budgétivores.

Trump attend avec impatience la confirmation de Rex Tillerson, qui devra purger le département d’État de toutes ses taupes « Open Borders ». Bon courage, et à suivre…


____________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/andrearchimbaud/trump-securite-nationale-entre-fauconnerie-pragmatisme,309418
 
(Mis en ligne le 28 Janvier 2017)
 

 
Articles similaires
Trump, un an après : serait-il en train de gagner...Avec son dernier livre, Hillary Clinton aide...La passionnante histoire du 4 Juillet...Si Trump était assassiné, faudra-t-il instruire...Impeachment ou démission forcée ?Après le limogeage du patron du FBI, Washington...Le revirement militariste de Trump : voici le...Changement de régime aux USA : George W. Trump...Aux USA, relever le plafond de la dette de 106% à...Cour Suprême des USA: sans doute la meilleure...Trump lutte contre un impeachment qui semble se...USA : que penser du choix de Neil Gorsuch pour la...Qui est le nouveau Secrétaire d'Etat...La Trump Tower est devenue la...Congrès américain: sanctions contre les partis...Les objectifs de cette phobie anti-russe...USA: McCain et Graham lancent leur campagne de...USA: un écart grandissant entre indicateurs de...Trump lutte contre un cartel militaire russophobe...Comment Donald Trump utilise efficacement les...Mitt Romney va-t-il remplacer Trump à la...Les sondeurs et les prévisionnistes sont-ils NULS...Les 7 points-clés du programme économique de...La campagne d'Hillary Clinton explose en...Le FBI s’insère dans la campagne présidentielle....Le FBI innocente Hillary Clinton: attention à...Les USA sont de moins en moins une économie de...Que penser de la hausse de 0,13% au premier...USA: de grands groupes menacent la Géorgie après...La locomotive américaine va se remettre en...Bloquer Trump : mission impossible ?Primaire républicaine : mais qui est vraiment Ted...Hillary Clinton : trois casseroles qui ne...De l’eau dans le gaz de la croissance...2015 : quel impact la baisse des prix du pétrole...Les Etats-Unis vont-ils rejoindre l’OPEP ?Les Etats-Unis sont-ils à nouveau la locomotive...Les prix de l’immobilier américain risquent-ils...Etats-Unis : sans investissement, point de salut...Immobilier américain, quelle importance ?Huile de schiste en Californie, prémices de la...Emploi américain, les marchés ont la berlueFed : le dilemme du taux de participation et du...Les raisons pour lesquelles nous ne croyons pas à...Cliff, sequestre et autres shutdown… et...Etats-Unis : danger, vigilance nécessaire...Bernanke et le piège d’un taux de chômage à deux...Disparition du déficit courant américain : mythe...La Nasa veut envoyer des hommes sur Mars d’ici...Etats-Unis : réforme profonde du système...Fiche Pays : les Etats-Unis469 banques ont fait faillite aux Etats-Unis...