Se connecterS'abonner en ligne

Le FBI s’insère dans la campagne présidentielle. Pourquoi ?

Référence de l'article : MPE5662
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par André ARCHIMBAUD,(31 octobre 2016)

Ouragan sur Washington ou tempête dans un verre d’eau ? Dans une lettre postée vendredi, le directeur du FBI James Comey informait les parlementaires que l’enquête dans l’affaire Clinton (utilisation d’un serveur privé lors de son passage au département d’État) était rouverte, suite à de nouvelles informations venant d’une affaire connexe.

Rappel : la machine Clinton avait réussi, pendant 18 mois, à focaliser l’attention publique sur un sujet techniquement et légalement difficile à cerner : celui de la protection des secrets d’État. En juillet dernier, M. Comey avait conclu que, bien qu’irresponsable, la conduite de la secrétaire d’État ne traduisait pas une intention de commettre un crime, et donc ne méritait pas l’inculpation. Dossier classé, l’arbre cachant une forêt immense : une gestion de type mafieux de la machine Clinton faisant de sa fondation le véhicule financier d’un « gouvernement en attente », autant que le prétexte à un considérable enrichissement personnel.

Alors pourquoi cette réouverture?

Première explication : James Comey serait une girouette carriériste.
Ayant décidé de ne pas inculper madame Clinton en juillet, il a en effet dû subir de violentes attaques de la part des républicains comme de Donald Trump… tout en faisant face à une révolte interne des jeunes agents du FBI, ulcérés de la non-poursuite de Clinton. Il aurait donc cédé à la pression, voulant restaurer l’image ternie du FBI.
 
Deuxième explication : il s’agirait d’un contre-feu de l’administration Obama qui viendrait à point nommé pour soulager le ministre de la Justice, Loretta Lynch, du harcèlement parlementaire dont elle est l’objet au sujet du transfert probablement illégal d’un milliard et demi de dollars à l’Iran afin de libérer des otages américains… au point qu’elle en est réduite à devoir possiblement plaider le 5e amendement (le droit de ne pas s’auto-incriminer).

Troisième explication, liée à la précédente : ce serait un moyen de soulager Clinton des révélations WikiLeaks pour les dix derniers jours de la campagne, alors que Trump remonte dans les sondages sur fond de faillite d’Obamacare. WikiLeaks en était au 3e acte : présentation d’une Hillary incompétente, puis révélations anodines sur son entourage pour dresser la table, puis escalade avec le long courriel « Clinton Inc. » de Doug Band, argentier de la fondation comme de la « famille », qui révélait comment il avait aidé à un enrichissement sans cause des Clinton à coups de dizaines de millions. La nouvelle attention médiatique sur Comey permettrait ainsi d’occulter le 4e acte, au cas où des fraudes personnelles des Clinton seraient révélées. Dans ce scénario, Comey pourrait en effet tenir une conférence de presse avant l’élection pour finalement, et avec force, exonérer Hillary.

Quatrième explication : Comey pense que WikiLeaks va sortir une bombe et veut personnellement se prémunir au cas où Trump gagnerait.

Cinquième explication, peut-être la plus simple : si Comey rouvre le dossier, c’est qu’il a trouvé quelque chose de suffisamment grave pour intervenir maintenant.
Il est trop tôt pour conclure. En attendant, les chariots démocrates forment le cercle…

 ______________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/andrearchimbaud/le-fbi-sinsere-dans-la-campagne-presidentielle-pourquoi,291378?mc_cid=7dbc0a242f&mc_eid=e4617e9091 
 
(Mis en ligne le 31 Octobre 2016)
Articles similaires
Trump, un an après : serait-il en train de gagner...Avec son dernier livre, Hillary Clinton aide...La passionnante histoire du 4 Juillet...Si Trump était assassiné, faudra-t-il instruire...Impeachment ou démission forcée ?Après le limogeage du patron du FBI, Washington...Le revirement militariste de Trump : voici le...Changement de régime aux USA : George W. Trump...Aux USA, relever le plafond de la dette de 106% à...Cour Suprême des USA: sans doute la meilleure...Trump lutte contre un impeachment qui semble se...USA : que penser du choix de Neil Gorsuch pour la...Qui est le nouveau Secrétaire d'Etat...Trump avance ses pions très (trop?) vite....La Trump Tower est devenue la...Congrès américain: sanctions contre les partis...Les objectifs de cette phobie anti-russe...USA: McCain et Graham lancent leur campagne de...USA: un écart grandissant entre indicateurs de...Trump lutte contre un cartel militaire russophobe...Comment Donald Trump utilise efficacement les...Mitt Romney va-t-il remplacer Trump à la...Les sondeurs et les prévisionnistes sont-ils NULS...Les 7 points-clés du programme économique de...La campagne d'Hillary Clinton explose en...Le FBI innocente Hillary Clinton: attention à...Les USA sont de moins en moins une économie de...Que penser de la hausse de 0,13% au premier...USA: de grands groupes menacent la Géorgie après...La locomotive américaine va se remettre en...Bloquer Trump : mission impossible ?Primaire républicaine : mais qui est vraiment Ted...Hillary Clinton : trois casseroles qui ne...De l’eau dans le gaz de la croissance...2015 : quel impact la baisse des prix du pétrole...Les Etats-Unis vont-ils rejoindre l’OPEP ?Les Etats-Unis sont-ils à nouveau la locomotive...Les prix de l’immobilier américain risquent-ils...Etats-Unis : sans investissement, point de salut...Immobilier américain, quelle importance ?Huile de schiste en Californie, prémices de la...Emploi américain, les marchés ont la berlueFed : le dilemme du taux de participation et du...Les raisons pour lesquelles nous ne croyons pas à...Cliff, sequestre et autres shutdown… et...Etats-Unis : danger, vigilance nécessaire...Bernanke et le piège d’un taux de chômage à deux...Disparition du déficit courant américain : mythe...La Nasa veut envoyer des hommes sur Mars d’ici...Etats-Unis : réforme profonde du système...Fiche Pays : les Etats-Unis469 banques ont fait faillite aux Etats-Unis...