Se connecterS'abonner en ligne

Bloquer Trump : mission impossible ?

Référence de l'article : MPE5179
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Daniel GIRARD,Analyste politique, Boston (USA),(26 Février 2016)

 
À la primaire du Nevada, Donald Trump vient de fracasser un autre record : il a franchi la barre des 40%.
 

Napoléon Bonaparte qui adorait les mathématiques, rêvait, après Waterloo, de se rendre en Amérique pour y vivre sa passion des sciences. Qui sait, peut-être sa présence de surdoué aurait-elle eu un impact important sur l’art d’utiliser le calcul dans l’analyse politique. Car ce talent fait cruellement défaut, ces jours-ci, à ceux qui extrapolent sur la course à l’investiture républicaine.
 
D’une primaire à l’autre, le milliardaire ne cesse d’accroître le pourcentage de ses partisans. À  la primaire du Nevada, Donald Trump vient de fracasser un autre record : il a franchi la barre des 40%. Il a vaincu ses adversaires sur tous les fronts, diplômés, non diplômés et même chez les Latinos.

Mais plusieurs analystes n’en démordent pas : chaque nouveau sommet, disent-ils, représente un plafond ! On a plutôt l’impression que Donald Trump fait monter le plancher…

Ted CRUZ : extraordinairement têtu

Là où la logique analytique étonne c’est quand on se fait expliquer que, oui, Donald Trump a 40% des appuis, mais 60% des électeurs républicains ne l’ont pas choisi. Il aura donc, précise-t-on, la tâche ardue de trouver des partisans dans ces 60%. Pourtant, la même logique s’applique à ses deux principaux adversaires, Marco Rubio et Ted Cruz. Dans leur cas, 75% et plus des électeurs républicains ne votent pas pour eux !
Et quand un candidat, comme Jeb Bush, disparaît, c’est Donald Trump et non ses adversaires qui recueillent les votes !
Surviennent d’ailleurs des calculs qui relèvent davantage de la rêverie que de l’analyse. Il suffirait, dit-on, d’un abandon rapide de Ted Cruz ou de Marco Rubio, pour qu’un seul candidat puisse mobiliser le vote anti-Trump. Ted Cruz n’a pas eu une bonne performance au Nevada (il a eu autour de 21%) et sa déception était perceptible dans son discours, plutôt court par rapport à son triomphalisme habituel.

Ted Cruz reste un homme extraordinairement têtu qui se présente comme le candidat anti-establishment par excellence, dénonçant même le cartel de Washington. Sénateur du Texas, il compte sur une victoire de son État et dans le Sud lors du super mardi du 1er mars (13 États en jeu), pour redorer son blason. Mais même si Donald Trump continue de dominer, il est peu probable que Ted Cruz abandonne si tôt dans la course.

Marco Rubio a l’avantage d’avoir l’appui de l’establishment républicain. Nul doute qu’il recevra l’argent des Supers-PAC déterminés à vaincre Trump. Mais c’est une arme à double tranchant. Car plus il recevra de fonds des donateurs, plus cela renforcera le statut d’outsider de Donald Trump, autofinancé, qui gouvernera sans devoir rien à personne. Concevoir une stratégie pour le vaincre devient drôlement compliqué.



(Crédits : Gage Skidmore, licence CC BY-SA 2.0), via Flickr)

_____________________________________________________

Article reproduit avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.contrepoints.org/2016/02/24/240361-bloquer-trump-mission-impossible
 
(Mis en ligne le 26 Février 2016)

 
Articles similaires
Trump, un an après : serait-il en train de gagner...Avec son dernier livre, Hillary Clinton aide...La passionnante histoire du 4 Juillet...Si Trump était assassiné, faudra-t-il instruire...Impeachment ou démission forcée ?Après le limogeage du patron du FBI, Washington...Le revirement militariste de Trump : voici le...Changement de régime aux USA : George W. Trump...Aux USA, relever le plafond de la dette de 106% à...Cour Suprême des USA: sans doute la meilleure...Trump lutte contre un impeachment qui semble se...USA : que penser du choix de Neil Gorsuch pour la...Qui est le nouveau Secrétaire d'Etat...Trump avance ses pions très (trop?) vite....La Trump Tower est devenue la...Congrès américain: sanctions contre les partis...Les objectifs de cette phobie anti-russe...USA: McCain et Graham lancent leur campagne de...USA: un écart grandissant entre indicateurs de...Trump lutte contre un cartel militaire russophobe...Comment Donald Trump utilise efficacement les...Mitt Romney va-t-il remplacer Trump à la...Les sondeurs et les prévisionnistes sont-ils NULS...Les 7 points-clés du programme économique de...La campagne d'Hillary Clinton explose en...Le FBI s’insère dans la campagne présidentielle....Le FBI innocente Hillary Clinton: attention à...Les USA sont de moins en moins une économie de...Que penser de la hausse de 0,13% au premier...USA: de grands groupes menacent la Géorgie après...La locomotive américaine va se remettre en...Primaire républicaine : mais qui est vraiment Ted...Hillary Clinton : trois casseroles qui ne...De l’eau dans le gaz de la croissance...2015 : quel impact la baisse des prix du pétrole...Les Etats-Unis vont-ils rejoindre l’OPEP ?Les Etats-Unis sont-ils à nouveau la locomotive...Les prix de l’immobilier américain risquent-ils...Etats-Unis : sans investissement, point de salut...Immobilier américain, quelle importance ?Huile de schiste en Californie, prémices de la...Emploi américain, les marchés ont la berlueFed : le dilemme du taux de participation et du...Les raisons pour lesquelles nous ne croyons pas à...Cliff, sequestre et autres shutdown… et...Etats-Unis : danger, vigilance nécessaire...Bernanke et le piège d’un taux de chômage à deux...Disparition du déficit courant américain : mythe...La Nasa veut envoyer des hommes sur Mars d’ici...Etats-Unis : réforme profonde du système...Fiche Pays : les Etats-Unis469 banques ont fait faillite aux Etats-Unis...