Se connecterS'abonner en ligne

Colombie : hausse de 6,4 % du PIB au premier trimestre 2014, soit la 2ème performance au monde

Référence de l'article : MPC3839
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Colombie : hausse de 6,4 % du PIB au premier trimestre 2014, soit la 2ème performance au monde
écrit par Daniel RICHECOURT (1er Août 2014),

L’économie colombienne poursuit l’évolution favorable enregistrée ces dernières années et s’impose aujourd’hui dans le trio de tête des économies sud-américaines en termes de PIB. Le pays a enregistré une hausse de 6,4 % de son produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre et table sur une croissance de 4,7 % en 2014 selon le Ministre des Finances et du Crédit Public Mauricio Cardenas.

Une croissance surtout stimulée par la construction
 
Au cours du premier trimestre de 2014, toutes les activités économiques ont connu une croissance positive selon le Département administratif national des statistiques (DANE).  Une croissance surtout stimulée par le secteur de la construction (17,2 %), suivi par le secteur des activités sociales (6,3%), celui de l'agriculture (6,1%), celui de la finance et des services aux entreprises (6,0%), celui des exploitations minières (5,6%) et celui du commerce, réparations, hotels et restaurants, pour ne parler que de ceux qui ont cru de plus de 5%.
 
·        La construction a cru grâce aux bonnes performances de l'investissement dans les travaux de génie civil financés par le gouvernement qui ont augmenté de 25,4%, et les bâtiments avec une croissance de 7,9%.
 
·        Le deuxième secteur qui a présenté de bons chiffres ont été les services sociaux en raison des bons résultats des services de l'administration publique (8,3 %).
 
·        Le secteur agricole maintient également un bon rythme au cours du premier trimestre de 2014 avec une augmentation de 6,1 % comparé aux trois premiers mois de 2013, principalement en raison de la production de café (14,9%).
 
Selon DANE, la croissance du PIB renforce l'économie colombienne comme l'une des cinq économies les plus dynamiques au monde. Depuis 2010, l'économie a cru à un taux moyen de 5,0% et dans la seconde moitié de 2013, ce taux moyen était de 5,2%. Concernant la demande, DANE confirme que la  Colombie a de bonnes perspectives de croissance de l'investissement public avec 6,6%, et privé avec des taux d'intérêt bas et une inflation plus faible.
 
Des fondamentaux solides  

Depuis une décennie, la Colombie bénéficie de fondamentaux solides et est pleinement entrée dans la catégorie des nouveaux émergents. Les IDE ont atteint en 2013 leur plus haut niveau avec 17 milliards de dollars (un chiffre multiplié par 5) et l’inflation est contenue entre 2 et 4 %, respectant ainsi le plan de marche fixé par le gouvernement. Les institutions du pays sont stables, ses ressources humaines d'excellent niveau et ses ressources naturelles sont abondantes. Le pays a retrouvé en mars 2011 le niveau d' « investment grade ». En 2013, la Colombie a été invitée à devenir membre de l'OCDE. 

Rappelons que ce Pays de 47 millions d'habitants affiche des ratios économiques et financiers 2013 fort respectables: budget en léger excédent, dette publique inférieure à 40% du PIB, et balance commerciale excédentaire de près de 4 milliards de USD (NDLR).

Récemment, l'assureur-crédit Coface a placé la Colombie en tête des PPICS qui regroupe également l’Indonésie, le Pérou, les Philippines et le Sri Lanka. Des pays portés par un fort potentiel de développement, doublé d'un environnement des affaires serein (A4 ou B).

(Extrait d’un communiqué du 1er Août 2014, provenant de Proxexport Colombie, une Agence gouvernementale rattachée au Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme de Colombie)