Se connecterS'abonner en ligne

Or : Quand la Chine s’éveillera…

Référence de l'article : MPC3358
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Arnaud DU PLESSIS,Amundi

Le World Gold Council a publié cette semaine son rapport, toujours très attendu, sur les grandes tendances de la demande/offre en or physique pour l’année 2013. La grande nouvelle est que la Chine est devenu le 1er acheteur d’or au Monde. Alors que l’Occident a liquidé une partie de ses encours aurifères, l’Orient a profité de la baisse des cours de l’or. Quand la Chine s’éveillera, le marché de l’or tremblera…

Si la demande finale s’est inscrite en retrait de 15% en 2013, à 3756t (2012 : 4415t), la situation détaillée est beaucoup plus contrastée.

La liquidation des positions investies en ETFs « Gold » (~880t =, soit 1/3 des encours) a constitué un des éléments marquants du marché de l’or en 2013. Il est intéressant de constater qu’après cette débâcle, la situation s’est stabilisée.

Face à ces ventes « synthétiques » massives, les achats d’or physique (bijouterie + lingots et pièces) ont augmenté considérablement pour atteindre un niveau record de 3863t (+21% vs 2012) ; une grande partie de ses achats ayant été effectuée durant le 1er semestre à la faveur de la chute des prix. L’année 2013 a vu se dessiner un flux d’or sans précédent depuis l’Occident, fondu sous forme de « lingotins » par les raffineurs nord-américains, suisses et de Dubaï, puis dirigé vers l’Orient. Au final, la demande en lingots et pièces a augmenté de 28% (365t pour un total de 1654t) en 2013 vs 2012.

La bijouterie n’a pas été en reste avec une demande en progression de 17% à 2209t (vs 1896t en 2012). Cependant, si l’industrie bijoutière est revenue sur ces niveaux d’avant crise (2008), la demande est encore loin du pic de 1997 (3294t).

Un autre fait marquant de l’année 2013 a été l’accélération des achats d’or par la Chine, qui est devenu le 1er « consommateur » d’or (1065.8t en 2013), devançant l’Inde (974.8t), impactée par la forte hausse des taxes à l’importation depuis février 2012 (2% > 10%). Totalisant les achats bijoutiers et d’or physique sous forme de lingots et pièces, la Chine et l’Inde ont représenté 54.5% de la « consommation » d’or en 2013. A noter que les taxes à l’importation en Inde pourraient baisser de 2%/4% vers la fin du mois de février…

Mais il s’agit là des chiffres officiels ! La situation de la Chine est loin d’être aussi claire, surtout quand on observe l’activité des marchés à terme asiatiques, et en particulier les livraisons de « physique », semaine par semaine. De fait, la demande réelle chinoise en 2013 pourrait être beaucoup plus importante qu’annoncée : 2181t ?

Pour la 4ème année consécutive, les banques centrales ont été acheteuses nettes d’or physique en 2013. Si la demande s’est inscrite en baisse de 32% (368.6t) par rapport à l’année 2012 (544.1t), durant laquelle les achats n’ont jamais été aussi importants depuis presque 50 ans, il convient de signaler, une fois de plus, que ces statistiques n’intègrent pas la Chine. Pour rappel, l’Empire du Milieu n’a pas mis à jour ses réserves depuis 2009, date à laquelle la PBoC avait annoncé une hausse de 75% de ses réserves (+600t) à 1054t, par rapport à 2004. En ne prenant  en considération que la production aurifère chinoise de ces 5 dernières années (~1840t), entièrement conservée, on comprend vite que la situation d’aujourd’hui est certainement très différente. Annonce très attendue, mais date à déterminer…

Du côté de l’offre, si la production minière a augmenté de 5% (154t)  à 3018t (20% de cette croissance provenant de la mise en production des deux mines géantes canadiennes Malartic (Osisko) et Detour Lake (Detour Gold), la quantité d’or recyclé s’est inscrite en baisse pour la 6ème année consécutive (1371t), en retrait de 13.8% par rapport à 2013.

Pour ce qui est du marché, maintenant, ce début d’année 2014 a été plutôt porteur pour la classe d’actif des minières aurifères. Avec une hausse de près  de 24% YTD ($) vs -0.30% pour le MSCI World ($), c’est une belle revanche après l’horrible année 2013 ! Intéressant de constater par ailleurs que la performance des mines dépasse très largement celle du métal depuis le début de l’année (+24% vs +9.7%). Le potentiel d’appréciation des minières aurifères demeure cependant considérable, quand on observe le retard encore existant de la classe s’actifs et surtout sa valorisation toujours proche des points bas historiques. Gardons également à l’esprit que le secteur est toujours largement sous-représenté dans les portefeuilles globaux et que les positions « shorts » sont toujours conséquentes…

Point techniqueDepuis notre dernier point (7 février), l’or ($) est clairement sorti du trend baissier dans lequel il évoluait depuis août 2013, retraçant par la même ~61.8% de la baisse août 13 / déc 13 ($1433/$1182). A court-terme, le marché présente un caractère sur-acheté (RSI 14 proche ou supérieur à 70). Une consolidation serait la bienvenue, pour permettre à l’or d’aller chercher ensuite les objectifs à $1360 (sommet d’octobre 2013) puis $1433 (sommet d’août 2013). A la baisse, le pivot bas se situe maintenant à $1296/$1300. En deçà, la zone de soutien importante est à $1275/$1280 dont la rupture invaliderait ce scenario haussier, avec pour 1ère cibles $1232/$1238, $1218/$1220 puis $1180/$1182.

(Rédigé le 21 février 2014)

Articles similaires
Xi JinPing vante le libre-échange : Bastiat...La Chine pionnière en communication quantique...La Chine très proche de la stratégie hollandaise...Chine: la mutation de l'économie entraîne de...Chine, France et autres Pays: savoir distinguer...Ralentissement chinois : les indices et les aveuxAtterrissage chinois, de mal en pis. Gare au...Chine : décélération confirméeQuand le sage désigne la lune, l’imbécile regarde...Réflexions sur le NOUVEAU risque de change lié au...Le nécessaire rééquilibrage de l’économie...Revirement chinoisLes sept péchés capitaux de la ChineLa population active chinoise enregistre une 2e...Chine : le ralentissement est inéluctableLa Chine face à son déclin démographiqueL’industrie chinoise passe au vertChine : baisse de prix imposée à Danone et...Chine et marchés globaux : qui est la mouche, qui...Rémy Cointreau : la Chine consomme moins de...Dégradation des relations entre l’UE et la Chine...L'UE taxera les panneaux solaires chinoisPékin tend la main à l'IndeLe Gouvernement chinois veut un plan de...Les infrastructures en Chine et leur financementAirbus en passe de réussir à réactiver le contrat...Alibaba prend une participation de 18% dans...Fiche Pays : la ChineChine : le Yuan au plus haut depuis Janvier 1994La croissance chinoise moins soutenue que prévuParis veut instaurer une ligne de ‘swap’ de...Déficit du commerce extérieur chinois en mars !Quand la Chine se replie sur elle-même : quels...Nouvelle image de la Chine en AfriqueLe chinois Suntech, numéro un mondial du solaire,...La Chine redevient le cinquième exportateur...Chine : envol des ventes de logements, avant le...Vers une refonte du système de redistribution des...La Chine lance un programme d’urbanisation de 4...Chine : le casse-tête de l’immobilierCroissance chinoise : « it’ s the credit, stupid...Contrôle de la structure du financement en Chine...La Chine fixe le cadre de sa politique...Vers un rééquilibrage de la balance des capitaux ...Pollution en Chine : comment éviter de devenir...La Chine repense sa stratégie...Les évolutions des règles boursières en Chine :...Performances en demi-teinte du commerce extérieur...La Chine n'a pas besoin d'une politique...Banque de Compensation en RMB : un enjeu...L'avenir du marché M&A en ChineYuan international : Paris et Londres posent leur...