Se connecterS'abonner en ligne

Cambodge : la mondialisation du textile sous son mauvais jour…

Référence de l'article : MPC2069
Envoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Agnès LABORIE,
Dans la banlieue de Phnom Penh au Cambodge pullulent les cités dortoirs dans lesquelles s’entassent des milliers d’ouvriers du textile, majoritairement des femmes, non loin des usines dans lesquelles elles travaillent. Toilettes communes, espaces extrêmement réduits, style « cellule de prison », sans eau courante, ne disposant que de trois heures d’électricité quotidienne ; voilà le lot commun de ces petites mains nécessaires à la production de grandes marques telles que Levi’s ou H&M...

465 mots
Achetez cet article pour le lire en entier
1,62€ TTC
(soit 1,59€ HT)
Afin de lire cet article, merci de bien vouloir vous identifier si vous êtes abonné, ou de procéder à son achat en ligne.

Un lien vous permettant d’accéder à votre article vous sera adressé par mail, une fois l'achat effectué.
Acheter cet article
Abonnez–vous pour accéder à la totalité du Site
Accès illimité au Site La Synthèse on line : tous les articles, tous les graphiques, tous les tableaux de statistiques économiques et financières, et toutes nos bases de données qui sont exclusives.

Découvrez nos différentes offres et accédez, en tant qu'abonné, à nos informations exclusives, aux analyses et commentaires de professionnels, ainsi qu’à leurs prévisions pour les mois à venir.
Je m'abonne