Se connecterS'abonner en ligne

Fiche Pays : l’Australie

Référence de l'article : MPA1772
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Fiche Pays : l’Australie

L’Australie est, avec le Brésil, le Pays le plus capable de vivre en autarcie si le monde basculait dans un protectionnisme sauvage. En effet, comme pour le Brésil, les ressources du sous-sol, ainsi que le niveau de développement de l’agriculture, assurent non seulement l’autosuffisance, mais, bien au-delà, des capacités exportatrices très élevées. Résultat, la balance commerciale australienne est excédentaire de 29 milliards de dollars, alors que la balance des échanges de produits manufacturés est, quant à elle, déficitaire de 85 milliards de dollars.

Cela est un peu étonnant, de la part d’un Pays classé par l’ONU second au Monde selon l’indice IDH, un symbole de fort développement, que de devoir importer autant de produits manufacturés. Il faut dire que, beaucoup moins peuplé, et moins obnubilé que les dirigeants politiques Brésiliens par la théorie de « l’équivalent national », l’Australie n’a pas fait les mêmes efforts que le Brésil dans des domaines fondamentaux tels que la production automobile ou la production d’avions.

Un autre avantage à long terme du Brésil par rapport à l’Australie est que toutes les terres arables australiennes ont déjà été exploitées, et même surexploitées, ce qui fait que les rendements ont plutôt tendance à baisser. Par ailleurs, les rendements passés ont été obtenus grâce à des utilisations déraisonnables de pesticides et d’engrais. Bref, les excellents résultats de l’agriculture et de l’élevage australiens sont à leurs maxima, et devraient décroître dans les décennies à venir, alors que le Brésil cumule réserves en terres arables, réserves en eau, et réserves en capacités d’exploitation supplémentaires, ce qui implique que, à côté de l’usine du monde (la Chine), existe le back office du monde (informatique, comptatibilité, services administratifs en tout genre : l’Inde), mais aussi le grenier à grains ou la ferme du monde (le Brésil), et que l’Australie doit se contenter d’être le... sous-sol du monde.

Mais exploiter les mines de charbon ou les mines de fer, et exporter surtout des minerais ou des matières premières (comme l’or, la bauxite, ou d’autres minerais rares), n’est-ce pas l’apanage des Pays émergents ?

Bref, avec le deuxième indice IDH du monde, et avec le 5ème ratio de PIB par habitant au monde (66 000 USD par habitant), l’on pourrait être tenté d’écrire sur le Bulletin de notes : « Elève doué, mais pourrait mieux faire ».

Pour en savoir plus sur ce Pays-Continent de 7,7 millions de km2, qui risque malheureusement d’être le premier grand pays développé à être rattrapé, puis handicapé par de sérieux problèmes environnementaux liés au réchauffement climatique, merci de cliquer sur le lien ci-dessous.

 

(Mis en ligne le Vendredi 18 Janvier 2013)