Se connecterS'abonner en ligne

Pour Moody's, la perspective des banques françaises reste négative

Référence de l'article : MN2182
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook

La perspective du système bancaire français est toujours négative pour Moody's Investors Service, qui estime que les banques de l'Hexagone resteront confrontées à des conditions d'activité difficiles sur fond de récession en Europe.

Des progrès, mais insuffisants

L'agence de notation crédit prend acte des progrès accomplis par les banques au travers de leurs « plans d'adaptation » – qui les ont conduites à céder des actifs et à supprimer plusieurs milliers de postes depuis le début de la crise – mais signale qu'elles sont encore trop dépendantes des financements de marché.

La perspective négative sous-entend que l'agence n'exclut pas d'abaisser les notes de crédit des banques dans un délai de deux ans. « Les financements de marché des quatre plus grandes banques françaises (BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole et BPCE) représentaient encore 35% de leur bilan cash à la fin de 2012, dans la fourchette haute du secteur », souligne Moody's dans son communiqué.

La crise en Europe pourrait en outre dégrader la qualité des portefeuilles de prêts, compte tenu en particulier de l'exposition des banques françaises à l'Italie et à l'Espagne, deux pays qui continuent de représenter un « risque de perte extrême pour le système ». Les résultats des Groupes bancaires devraient cependant s'inscrire en nette amélioration cette année après un exercice 2012 plombé par des éléments exceptionnels.

Mi-mars, l'agence Fitch Ratings avait quant à elle estimé dans une étude que le modèle de financement des banques françaises était « solide » et « sain ».

 
DR avec Reuters

(Mis en ligne le Vendredi 29 Mars 2013)