Se connecterS'abonner en ligne

Moniteur de la croissance mondiale

Référence de l'article : MMM1134
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Moniteur de la croissance mondiale
écrit par Véronique RICHES FLORES,VRF Research

Les indicateurs d’activité internationaux n’augurent rien de bien rassurant pour les prochains mois. La stabilisation du climat de confiance des industriels durant le printemps n’a été qu’un feu de paille qui a laissé place depuis le début de l’été à une détérioration généralisée des perspectives, particulièrement marquée parmi les grands exportateurs de produits manufacturés. L’activité exportatrice des pays asiatiques, qui constitue un bon témoin des tendances globales de la demande, s’est nettement affaissée ces derniers mois. Simultanément la croissance du commerce entre la Chine, L’inde et le Brésil s’est brutalement interrompue. 

A la détérioration des flux des échanges de produits intermédiaires qui a marqué les mois passés, succède aujourd’hui un net repli de la demande de biens d’équipement, qui, au vu du repli généralisé des taux d’utilisation des capacités, a toutes les chances de se poursuivre à brève échéance. La demande de biens de consommation a moins souffert jusqu’à présent. Les ventes d’automobiles se sont légèrement raffermies parmi les BRICs, notamment sous l’effet d’un regain d’achats au Brésil et en Chine, et ont continué à bien se tenir aux États-Unis, ce qui a permis de compenser l’anémie du marché européen. Les indications sur le commerce de détail hors automobiles sont toutefois moins encourageantes, en particulier dans les pays du G7.

La croissance des pays de l’OCDE devrait, au total, nettement ralentir d’ici la fin de l’année et celle des BRICs risque fort de suivre le mouvement : pour lire cette étude, merci de cliquer sur le lien ci-dessous.

(Mis en ligne le Vendredi 5 Octobre 2012)