Se connecterS'abonner en ligne

Attention verglas !

Référence de l'article : MMM3371
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Véronique RICHES-FLORES,Riches Flores Research

Émergents grippés, coup de froid américain, Europe convalescente… les risques s’accumulent sur l’économie mondiale sans que, ni les marchés, ni les responsables de politique économique, ne semblent s’en préoccuper outre mesure. Or, la situation pourrait bien être beaucoup plus critique que généralement admis.

Revenons sur les points les plus préoccupants des développements récents.

La dimension de la menace chinoise

L’économie chinoise est aujourd’hui confrontée à des difficultés grandissantes dont les répercussions sur les rouages de l’économie mondiale sont considérables depuis la fin de l’année 2011, période à partir de laquelle les effets du plan de relance de 2008 se sont progressivement taris et, simultanément, les autorités ont commencé à restreindre la croissance du crédit. Catégoriser les difficultés actuelles de l’Empire du Milieu comme des problématiques internes, aux répercussions internationales limitées, ainsi que de nombreux analystes le suggèrent, serait à l’évidence une erreur majeure. La Chine a alimenté la croissance économique mondiale dans des proportions considérables et à ce point tentaculaires entre 2005 et 2011 que le chiffrage de son influence est quasiment impossible aujourd’hui. Rappelons néanmoins quelques faits :

  • Le poids de la Chine dans les importations mondiales de marchandises est passé de moins de 3 % au début des années 2000 à 10 % en 2012, à raison d’une croissance moyenne des importations de plus de 20 % par an.
  • Les exportations mondiales à destination de la Chine ont directement contribué à gonfler...

Pour lire la suite de cette analyse, merci de cliquer sur le lien ci-dessous.

(Rédigé le 28 Février 2014)
Document mis en Annexe :