Se connecterS'abonner en ligne

IDE: l’Europe a perdu 631 milliards de USD en 5 ans !

Référence de l'article : MI2785
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alexis VARCAZ,

Depuis notre article du 5 Juin dernier, les statistiques sur les flux entrants et sortants d’IDE (Investissements Directs de ou vers l'Etranger) pour l’année 2012 ont été publiées par l’Unctad. Aussi est-il utile, non seulement d’actualiser et de commenter certains chiffres-clés, mais également de tirer des comparaisons 2012 sur 2011, ou 2012 sur 2007.Et là, un constat s’impose : l’Europe ne séduit plus : elle a perdu 631 milliards de USD d’IDE entrants entre 2007 et 2012 !

La mise à jour de la base de données statistiques à fin Juin 2012 est édifiante : depuis l’année record des flux d’IDE dans le monde qu’ a été l’année 2007, où la vague de mondialisation actuelle a atteint son sommet historique, année pendant laquelle les flux d’IDE ont atteint 2 002,7 milliards de USD, la chute est impressionnante : les flux d’IDE de 2012 sont tombés à 1 350,9 milliards dans le monde. Mais ce qui est gênant pour l’emploi et l’avenir de l’Europe, c’est que cette chute de 651,8 milliards s’est faite presque au seul détriment du vieux Continent qui accuse, à lui seul, un recul de 630,9 milliards de flux d'IDE entrants, soit 97% du total mondial…

Penchons-nous davantage sur quelques chiffres-clés. La branche de l’ONU qui suit ces données depuis 1970 classe les Pays du monde en 3 grandes catégories : économies développées, économies en développement et économies en transition.Quatre autres commentaires principaux :

1.      L’année 2012 est une date historique : pour la première fois depuis que la base de données existe, les flux d’IDE entrants ont été supérieurs dans les économies en développement (703 milliards) à ceux réalisés dans les économies développées (561 milliards).

2.      Toutes les régions du Monde résistent actuellement, sauf l’Europe : si l’on compare 2012 à 2011, les économies en développement reculent de 735 milliards à 703 milliards, soit moins 4,3%, les économies en transition reculent de 96 à 87 milliards, soit moins 9,3%, et les économies développées reculent de 820 à 561 milliards, soit moins 31,6%.Mais, malheureusement, au sein de cette catégorie, l’Europe chute de 473 à 276 milliards, soit moins 41,6%. Et ce n’est pas à cause de l’Europe du sud, grâce à l’Espagne : en effet, les 5 Pays du Sud Européen (Espagne : 27,8, France : 25,1 Italie : 9,6, Portugal : 8,9 et Grèce : 2,9 milliards USD) ne reculent à eux cinq « que » de 33,6% (de 112 à 74 milliards), et ceci grâce à la progression espagnole d’une année sur l’autre.

3.      La vague de mondialisation économique en cours depuis 1989 perd de sa puissance : outre le recul depuis le sommet de 2007, signalé en introduction, le total mondial de 1 351 milliards est tombé également en dessous du montant de l’année… 2000 (1 413 milliards), soit douze ans après (= la moitié d’une génération).

4.      Au plan individuel, i.e. Pays par Pays, la France perd cinq places comme terre d’accueil des IDE, passant de la 11ème en 2011 à la 16ème place en 2012 : les 5 qui sont passés devant sont : le Chili, l’Irlande, le Luxembourg, l’Espagne et l’Inde…La destruction créatrice, chère à Schumpeter, fonctionne moins bien en France qu’avant : quitte à innover, nos entreprises ou nos entrepreneurs préfèrent investir sous d’autres cieux….et quant aux entreprises ou aux investisseurs internationaux, visiblement, ils trouvent notre Pays de moins en moins attractif, en tout cas comparativement parlant…
 
  • Pour en savoir plus sur ces statistiques 2012, merci tout d’abord de cliquer sur le premier document résumé ci-joint intitulé «  Synthèse mondiale IDE 2012 »
  • Pour examiner le classement mondial 2012 des IDE entrants  sur l’ensemble des Pays et territoires de la Planète, merci de cliquer sur le deuxième lien ci-dessous.
  • Et pour examiner la liste alphabétique des Pays suivis par l’UNCTAD, merci de cliquer sur le troisième lien figurant ci-dessous.

(Rédigé le Samedi 13 Juillet  2013)