Se connecterS'abonner en ligne

Une théologienne allemande propose d’instaurer le ni–ni : ni muezzin, ni cloches

Référence de l'article : MC5672
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par François TEUTSCH,Avocat,(5 Novembre 2016)


Ce n’est pas qu’en France que la question de l’islam est appréciée au travers du prisme laïciste.
Certes, la position républicaine – jacobine sur la question, de Jean Pierre Chevènement à Marine Le Pen – qui traverse à peu près tous les partis politiques est une spécificité nationale liée à notre histoire récente.

Certes, la question institutionnelle française est lourdement chargée d’idéologie. Certes, la République est à elle seule une religion transcendant toutes les autres croyances, et qui ne met rien au-dessus de ses fameuses « valeurs », que personne ne sait définir. Mais la réponse apportée outre-Rhin par une théologienne protestante n’est pas très différente de celle prônée par les adorateurs de Marianne.

Ellen Ueberschär est, depuis 2006, secrétaire générale des journées de l’Église protestante allemande. Elle est née à Berlin-Est et y a vécu la situation de chrétien dans le socialisme, c’est-à-dire la persécution. Selon elle, les Églises ne devraient en aucun cas participer à la discrimination des symboles religieux de l’islam, sinon elles scieraient la branche sur laquelle elles sont assises : pas de muezzin, pas de sonnerie de cloches, pas de voile islamique, pas d’habit de religieuse et pas de crucifix à l’école. Avant d’ajouter que la caractéristique essentielle de la Constitution réside, précisément, dans l’égal traitement des religions et des convictions.

Cette opinion procède d’une première idée fausse : celle selon laquelle l’islam est une religion au même titre que le christianisme, c’est-à-dire une sorte de spiritualité plus ou moins développée par laquelle l’homme est relié (religere) à Dieu. Or, l’islam est beaucoup plus qu’une religion.

C’est une civilisation intégrale dans laquelle tous les aspects de la vie quotidienne doivent être régis par le Coran et les divers textes sacrés. L’islam ne conçoit pas la distinction du spirituel et du temporel, au contraire du christianisme qui a libéré l’action humaine : « Mon royaume n’est pas de ce monde. »
 
Elle procède d’une seconde idée fausse : celle que le christianisme serait une simple spiritualité. Car le Christ a distingué Dieu et César, il ne les a pas séparés. Il l’a rappelé à Pilate : « Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir s’il ne t’avait été donné d’en haut. » Si les rois de France n’ont jamais été des dictateurs, au sens moderne du terme, c’est parce qu’ils avaient la conscience aiguë que tout pouvoir vient de Dieu. Dans la conception chrétienne, l’action politique n’est pas liée par une croyance religieuse, elle n’est pas dictée par le dogme, par l’Évangile, par les prescriptions religieuses. Elle est ordonnée au bien de l’homme, et de tout l’homme fait de chair et d’esprit. Dès lors, le christianisme a une place particulière dans notre société : il en est le principe fondateur.
Que penser d’une théologienne protestante qui oublie ces principes fondamentaux ? Deux choses : qu’elle ne connaît pas l’islam ; qu’elle ne connaît pas le christianisme. Et cette double ignorance aboutira à la subversion totale de ce en quoi elle croit : une généreuse tolérance, faite de vivre ensemble et d’accommodements raisonnables – une sorte d’identité heureuse, un juppéisme germanique, si l’on préfère -, au profit d’un islam conquérant par nature. Dieu nous en garde !

______________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/pas-de-muezzin-pas-de-cloche-cest-une-theologienne-allemande-qui-le-dit,292306 
 
(Mis en ligne le 5 Novembre 2016)

 
Articles similaires
Mystère : pourquoi l'Elysée a-t-il voulu...Manu, Bibi, Doudou et le Bololo28 Juin 1914 : quelques faits historiques peu...Nuit du 10 au 11 novembre 1918 : derniers faits...Flambée du populisme également parmi les Pays...Il FAUT que toutes les cloches de France sonnent...Algérie : marteau contre seins nusFortes menaces sur l'X, ou la...Erevan : Macron fait nommer une anglophone à la...« Comme l’Empire romain, notre pays n’a plus...Le mystère des 3 livres empoisonnés à...Virgile : un assassinat maquillé en...L’Institut Coppet réédite les classiques du...Maths : au sujet des différences entre Prix...Affaire Redouane Faïd : Béatrice Dalle, 37,2 de...Enseignement professionnel : et si on s’inspirait...Souad Ayada révise, avec beaucoup de bon sens,...Très Saint-Père : le « croissez, multipliez-vous...Manu pas content : un torrent d'injures...Carl Menger, l'un des 3 pères spirituels de...Le bilan de la première année d'Emmanuel...Edouard Philippe regrette de ne pas avoir connu...John Maynard Keynes et le cercle des espions...Cédric Herrou sur RMC : " Faudrait...De la biosphère à la lithosphère : la taphonomie...Ukraine et Donbass : la faillite de l’Union...40 ans déjà : le 19 mai 1978, la Légion saute sur...Le Cardinal Sarah aux 12.000 pèlerins de Chartres...5 mai 1818 : naissance de Marx, un économiste ou...« Rafles » et « Justes » : deux mots à ne pas...Erdogan attaque violemment la France et...En France, comme en URSS, c'est l’État qui...Rue d’Ulm : le monument aux morts vandalisé,...En Bavière, à partir du 1er Juin, une croix sera...De la crétinisation de l'Europe par le...Edwy Plenel ou la détestation viscérale de la...Si Macron demande aux Evêques de s’engager,...Etudiants-diants-diants : feraient mieux de faire...Projet de Loi Immigration : deux suggestions pour...L’État Islamique a perdu son territoire...Identité et Religion dans l'entreprise : le...L’appel de 100 intellectuels contre le «...Hommage à Stephen HawkingMayotte : comprendre comment on en est arrivé...Cérémonie des Oscars : la déconstruction de la...Les "Jeudis de l'Elysée" : bravo...Entretien : "La plante humaine ne peut être...Le nouvel ordre moral démocratiqueLe baccalauréat rend l’âme, après 8 siècles de...Les complices, morts et vivants, du communisme1576-2018 : de La Boétie à l’hacktivisme...Un islam de France ? Le nouveau défi d’Emmanuel...