Se connecterS'abonner en ligne

Les "enfants jetables" : chaque année, aux USA, 25.000 enfants adoptés sont "remis sur le marché"

Référence de l'article : MC6616
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Sabine de VILLEROCHE,Ancienne avocate,(28 Janvier 2018)


Ils s’appellent Alina, Lola ou Franck et défilent à la manière de mannequins sur un tapis rouge comme à un défilé de mode. Ils espèrent accrocher le regard des adultes… Dans le public, des candidats à l’adoption, ou plutôt à la ré-adoption (« rehoming », en anglais). Tous ces enfants-adolescents qui déambulent ont vécu plus ou moins la même histoire : une expérience ratée au point que leur famille d’adoption a décidé de les rendre.

La journaliste Sophie Przychodny a enquêté aux États-Unis sur ce marché des « enfants jetables » et réalisé ce reportage sidérant diffusé à plusieurs reprises dans nos médias.

Selon les services sociaux américains, chaque année, 25.000 enfants sont ainsi remis sur le marché de l’adoption, soit un quart des enfants adoptés. Aux États-Unis, il n’y a pas de loi pour interdire à des adoptants de rendre l’enfant qui n’aurait pas donné toute satisfaction.

Pour tenter de retrouver une autre famille, ces enfants « rendus » sont récupérés par des agences d’adoption et remis sur le marché. Pas tous, car les moins chanceux sont échangés via de petites annonces postées sur Internet avec tous les risques que cela comporte dans un monde où les prédateurs de tous ordres se multiplient.

À l’autre bout de la planète, en 2014, en Thaïlande, Gammy a subi le même sort. Enfant-objet d’un contrat de GPA conclu entre une mère porteuse thaïlandaise et un couple d’Australiens, il est venu au monde atteint de trisomie 21. À sa naissance, ses commanditaires n’en ont subitement plus voulu ; ce n’était pas « l’enfant parfait » comme ils l’avaient commandé. Au contraire de sa sœur jumelle qui, elle, a été acceptée par ses parents-clients.

Nous autres Français avons bien raison de nous scandaliser de ces pratiques issues de l’ultralibéralisme de ces pays où tout est à vendre, même l’enfant. Chez nous, il serait impossible à des parents de rendre un enfant adopté ; la loi ne l’autorise pas. Mais pour combien de temps encore ?

Déjà, notre loi a cessé, en 1975, de protéger le plus faible ; elle a fait primer le droit des femmes à disposer de leur corps sur le droit de l’enfant à naître. Cette année, il est question de légaliser la PMA pour les femmes et, très vite après, sera posée la question d’encadrer les pratiques de gestation pour autrui. Grands bouleversements sociétaux qui achèveront définitivement de consacrer le « droit à l’enfant » des adultes. Qu’en sera-t-il, alors, des droits fondamentaux des enfants à ne pas être vendus, fabriqués, rendus ou échangés au gré des caprices d’adultes ? Car, n’en doutons pas, ceux qui auront commandé leur enfant en s’affranchissant des règles hasardeuses de la nature voudront avoir pleinement satisfaction, à l’image de ces « adoptants » américains…

Puissent de tels reportages sur ces marchés aux esclaves se multiplier pour une vraie prise de conscience de la société française qui, aujourd’hui, s’interroge sur son devenir.

____________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.com/aux-etats-unis-marches-aux-enfants-jetables-devraient-interpeller/?mc_cid=f201cd20b5&mc_eid=e4617e9091

(Mis en ligne le 28 Janvier  2018)


Articles similaires
Etudiants-diants-diants : feraient mieux de faire...Projet de Loi Immigration : deux suggestions pour...L’État Islamique a perdu son territoire...Identité et Religion dans l'entreprise : le...L’appel de 100 intellectuels contre le «...Hommage à Stephen HawkingMayotte : comprendre comment on en est arrivé...Cérémonie des Oscars : la déconstruction de la...Les "Jeudis de l'Elysée" : bravo...Entretien : "La plante humaine ne peut être...Le nouvel ordre moral démocratiqueLe baccalauréat rend l’âme, après 8 siècles de...Les complices, morts et vivants, du communisme1576-2018 : de La Boétie à l’hacktivisme...Un islam de France ? Le nouveau défi d’Emmanuel...Du rôle de la psychologie et des croyances dans...Droits respectifs des peuples migrants et des...Le 15h17 pour Paris, ne le ratez pas, c'est...Après 950 ans, la tapisserie de Bayeux sera...Des "coupeurs de têtes" aux...Liberté d’expression et fake news : 2500 ans de...Paul Bocuse :" 3 étoiles. 3 pontages.3...2018 : le droit à la résistance, tel que défini...La naissance du dieu État en OccidentRATP : la christianophobie va croissantQuand Emmanuel Macron incite les musulmans à...Que penser des vœux qu’a présenté Macron aux «...Enfin un véritable concours de la parole en 2018...Le Posthumanisme, la nouvelle apocalypse?Bref rappel historique de l'évolution de la...Bref rappel historique de l'évolution de la...Du multiculturalisme comme religion politiqueIl faut aller voir l'exposition...La belle histoire de la météorite de Caille,...De l’agnotologie : quels chemins empruntent la...Éducation, lecture, calcul : la France déclassée,...Aix-en-Provence : voici la belle Histoire du...Prophétie de Jean-Paul II sur l’invasion de...Semaines Sociales de France : les catholiques...En Août 70, les Romains ont-ils détruit le temple...Philippe de Villiers reçoit le même prix que Walt...16 Novembre 1917 : un tigre à la présidence du...La révolution d'octobre 1917 ou la négation...La calligraphie Chinoise : l'écriture du...Écriture inclusive : ce qui se conçoit bien...« La plus belle place du monde » : l'amour...Déjà 1 189 307 avis enregistrés sur la plateforme...Attention à l'engrenage de la repentance :...Les maths seront-elles sauvées en France par la...L’écriture inclusive menace la liberté...De la force symbolique du drapeauLa longue histoire du zéro : cinq siècles plus...