Se connecterS'abonner en ligne

Le Posthumanisme, la nouvelle apocalypse?

Référence de l'article : MC6562
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Jean-Michel Arnaud (*) et Félicité de Maupéou,(*) Président du Groupe Domaines Publics, Ancien DGA de Compass,(6 Janvier 2018)


 

Et si ce n’était plus tant la fin des temps qui était imminente mais bien la fin de l’humain, annoncée par le posthumanisme ? Né dès les années 1970, ce courant international n’est plus une fiction, mais une « science », visant à augmenter, par les biotechnologies, nos capacités physiques et psychiques.
 
Mais jusqu’où ? Le posthumanisme entend modifier notre essence vers une humanité élargie aux robots, aux humanoïdes, aux clones.
Doit-on alors s’alarmer avec Stephen Hawking, qu’il soit apocalyptique et mette « fin à l’humanité » ? Ou doit-on voir dans le posthumanisme, l’apocalypse qui verrait l’homme se révéler et arriver au terme de son évolution ?
 
Se poser ces questions est urgent, car cette 4ème  révolution, nommée « robolution transhumaniste » a déjà eu lieu.

TECHNOLOGIES PRÊTES-À-PORTER

Notre corps est déjà augmenté d’exosquelettes, ces extensions biotechnologiques contrôlées par la pensée, militaires ou médicales, dont le marché mondial pèsera 3,3 milliards de dollars en 2025. Notre peau est drapée de wearable, ces technologies prêtes-à-porter (textiles, lunettes, montres, bracelets connectés) qui en 2016 représentaient déjà 253 millions d’euros en France. 
Notre chair peut aussi être implantée de puces électroniques, telle que celle des salariés d’une société américaine, qui paient désormais par voie sous cutanée leur restaurant d’entreprise.

Nos organes, eux, peuvent être artificialisés : une rétine artificielle biologique a redonné la vue aux patients devenus aveugles à la suite d’une rétinite pigmentaire ; un utérus artificiel a été créé aux États-Unis pour lutter contre la mortalité des prématurés ; un cœur artificiel a été implanté, par une entreprise française, visant à allonger d’au moins cinq ans l’espérance de vie d’un malade en phase terminale.

SÉQUENÇAGE DU GÉNOME HUMAIN

L’impression 3D permet, quant à elle, de créer des tissus biologiques, comme des cartilages, des muscles, des os à partir de cellules souches. Et si le diagnostic pré-implantatoire comme le séquençage du génome humain pouvait prévenir et guérir des maladies et anomalies, il permet désormais une fécondation in vitro à la carte, grâce à la sélection du patrimoine génétique d’un embryon. Cette sélection d’un bébé parfait induira, à terme, une modification du génome humain, gommant la biodiversité qui pourtant le protège.
 
Du corps à l’esprit, il ne restait qu’un pas que « l’ingénierie paradisiaque » a franchi, afin de contrôler les souffrances psychiques, telles que l’addictologie, la dépression, voire la pédophilie, selon le wireheading modifiant, par stimulations électriques, des zones cérébrales.

SINGULARITÉ TECHNOLOGIQUE

Certains présagent même que la Singularité technologique, cette possibilité de transférer notre mémoire en une intelligence artificielle, pourrait éterniser notre esprit.
Le bio-gérontologue Aubrey de Grey, prédit que vous, qui lisez à cet instant, gagnerez 20 ans d’espérance de vie, que l’homme de mille ans est déjà né et que ceux qui naissent aujourd’hui pourront vivre l’immortalité.
D’autres augurent dans cette mort de la mort, un suicide de l’humanité tandis que le docteur Laurent Alexandre se demande si l’homme ne se serait pas déjà fait Dieu. De son côté, le roi d’Arabie Saoudite vient de naturaliser Sophia, un robot humanoïde qui a plus de droits… qu’une vraie femme, n’étant pas obligé de porter le voile intégral.

LA RÉVOLUTION TRANSHUMANISTE EST EN MARCHE

 
Cette révolution transhumaniste est en marche. Elle comporte des risques. Il nous reste cependant le choix des armes, au-delà des guerres intestines qui opposent technophiles et technophobes, conservateurs et progressistes, chrétiens et athées, capitalistes et accelérationistes autour de la question de savoir si il faut « tout interdire » au nom de la nature humaine – mais laquelle ? –  ou « tout autoriser », au risque d’une humanité hybride normée.
 
Confrontons-nous aux questions que pose le transhumaniste. Car son intérêt réside dans les interrogations qu’elle suscite. Le posthumanisme peut-il paradoxalement, devenir un nouveau mythe salutaire pour l’homme ? Ou bien la mainmise des GAFA, ces géants du web, sur le posthumanisme annonce-t-elle l’avènement de la marchandisation ultime de l’homme ?
Finalement, le transhumanisme, pour quoi faire ? Le surhomme de demain, pourquoi faire ? Nous faut-il vraiment changer l’homme pour être pleinement humain ?

__________________________________________________________________________
Article reproduit avec l'autorisation de l'éditeur :
https://www.contrepoints.org/2017/12/23/306009-posthumanisme-nouvelle-apocalypse 
 
(Mis en ligne le 6 Janvier 2018)
  

Articles similaires
Statue du général de Gaulle renversée : surtout,...Il y a 100 ans : le défilé du 14 juillet 1919Evolution VISUELLE de la France de Clovis à...Jean-Paul Brighelli : « En 2019, le bac ne...Il y a un siècle, le 28 juin 1919, le traité de...L’islamisme dans les services publics : une...22 Juin 1944 : opération Bagration, l'Armée...Le glissement des démocraties vers le...Appel à la « normalité » : le grand imam de...10 juin 1944 : massacre d’Oradour-sur-Glane, 642...Commémorations : trop de marchands du temple,...Faut-il supprimer l'ENA et les grands corps...Michel Serres : adishatz !Prière islamique aux Invalides : la destruction...Commentaires sur le livre "Délinquance et...Sibeth Ndiaye : matinée pyjama à l’Élysée, ou...Marlène Schiappa à Nick Conrad : "Va, je ne...Les deux France : celle du sacrifice… et celle du...Foulards autorisés, jupettes interdites : le...Léonard de Vinci, l'un des derniers...10 avril : l’Equateur reçoit 10,2 milliards$. 11...Alain Finkielkraut indésirable à Sciences Po :...Evolution de la consommation sur 50 ans : de...L’exploit de Macron : 5 minutes de discours...Les guerres du Sahel, des origines à nos joursDeux poids, deux mesures (suite) : Marlène...Armée et maintien de l’ordre : petit rappel...Le très subtil Erdoğan à l'Australie : «...Tous les débats sont minés par un poison...La reine Rania de Jordanie ne porte pas le voile,...Yvette Roudy, féministe « historique », est...Non, profaner une tombe de croisé n’est pas «...Pays avancés = déclin des heures travailléesRetour en France des djihadistes : il faut...Théroigne de Méricourt, une révolutionnaire...Elysée : départ de Sylvain Fort, aïe, c’était un...Une nouvelle biographie d’Edgar Allan Poe, par...Pacte de Marrakech : l’annonce officielle d’un...Une nouvelle rampe découverte en Egypte relance...Attention, danger : l'UE va sous-traiter la...Des vedettes du show biz traitent les...Mystère : pourquoi l'Elysée a-t-il voulu...Manu, Bibi, Doudou et le Bololo28 Juin 1914 : quelques faits historiques peu...Nuit du 10 au 11 novembre 1918 : derniers faits...Flambée du populisme également parmi les Pays...Il FAUT que toutes les cloches de France sonnent...Algérie : marteau contre seins nusFortes menaces sur l'X, ou la...Erevan : Macron fait nommer une anglophone à la...« Comme l’Empire romain, notre pays n’a plus...Le mystère des 3 livres empoisonnés à...