Se connecterS'abonner en ligne

Le nivô d'ortografe du Palet de l'Elisée baisse

Référence de l'article : MC5788
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Gabriel ROBIN,Juriste,(3 janvier 2017)

François Hollande donnait ses derniers vœux de nouvelle année le 31 décembre 2016. Nous avons eu droit aux poncifs habituels sur lesquels je ne reviendrai pas. Vous connaissez par cœur les arguments de François Hollande, trop lâche pour accoler « islamiste » à « terrorisme » quand il a évoqué les attaques que la France a subies sous son règne. Pour le futur-ex président de la République, son quinquennat fut parfait en tout point.

Un discours mis à mal par les messages Twitter accompagnant l’intervention de François Hollande. Si la France fut aussi bien gérée que le compte @elysee, les effets pervers de la gestion socialiste risquent de se faire sentir encore quelques années… Des internautes ont relevé des fautes d’orthographe que des enfants de 6 ans ne commettraient pas, à moins qu’ils aient eu Najat-Vallaud Belkacem pour institutrice. La forme devient donc aussi indigeste que le fond. Un exploit que seul François Hollande et ses équipes pouvaient accomplir.

Jugez plutôt :

  • « C’est vous qui auraient le dernier mot. La France compte sur vous. » @fhollande #Voeux`
  • « Face aux attaques, vous avez tenu bons, vous avez montré que vous étiez forts, solidaires et unis. »
  • « Le socle et là et les bases sont solides » @fhollande #Voeux
  • « Dans un contexte de guerre froide, la France a un rang et des valeurs a défendre » @fhollande #Voeux
  • « Nous n’avons pas fini avec le terrorisme, il faut le combattre partout et je me rendrais en Irak après-demain pour saluer nos soldats ».

Une honte absolue. Sur son compte Twitter, suivi dans le monde entier, l’Élysée ne respecte même plus les bases élémentaires de l’orthographe de notre langue. En maltraitant à ce point le français, les équipes de l’Élysée démontrent leur amateurisme total. D’ailleurs, je serais même tenté d’écrire que les premiers responsables ne sont pas les gestionnaires du compte Twitter mais bien les imbéciles qui les ont embauchés, sans même vérifier s’ils avaient achevé avec succès leur parcours à l’école primaire !

L’excellent Christian Combaz écrivait en septembre 2015 dans les colonnes du FigaroVox que l’on ne savait plus parler le français à l’Élysée. Il se posait alors, en conclusion, la question suivante :

« Ou ils sont carrément nuls, c’est une éventualité, ou ils font exprès de laisser passer des bourdes pareilles sans la moindre mise en forme pour accabler leur patron. En ce sens, on pourrait parler de coup d’État linguistique, ce qui serait une première ».

Je peux vous répondre, mon cher Christian : ils sont carrément nuls et ils ridiculisent la France.

________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/les-equipes-de-lelysee-devraient-retourner-au-cours-preparatoire,303684?mc_cid=21f1864982&mc_eid=e4617e9091 
 
(Mis en ligne le 3 Janvier 2017)

 
 
Articles similaires
Il faut aller voir l'exposition...La belle histoire de la météorite de Caille,...De l’agnotologie : quels chemins empruntent la...Éducation, lecture, calcul : la France déclassée,...Aix-en-Provence : voici la belle Histoire du...Prophétie de Jean-Paul II sur l’invasion de...Semaines Sociales de France : les catholiques...En Août 70, les Romains ont-ils détruit le temple...Philippe de Villiers reçoit le même prix que Walt...16 Novembre 1917 : un tigre à la présidence du...La révolution d'octobre 1917 ou la négation...La calligraphie Chinoise : l'écriture du...Écriture inclusive : ce qui se conçoit bien...« La plus belle place du monde » : l'amour...Déjà 1 189 307 avis enregistrés sur la plateforme...Attention à l'engrenage de la repentance :...Les maths seront-elles sauvées en France par la...L’écriture inclusive menace la liberté...De la force symbolique du drapeauLa longue histoire du zéro : cinq siècles plus...Le déclin historique de la violence: une thèse...A propos du livre "Le mythe de la...Le Maire de Béziers réagit au départ de Florian...40 ans de fantasmes sur l’extrême-droite pour...Un sous-marin allemand datant de 14-18 découvert...Terrorisme islamiste: ces infiltrés qui ont...A l'échelle de l'évolution du travail,...Les réseaux sociaux ont fait plier LIDL : la...Expédition La Pérouse : qu’est-il arrivé aux...OUI à la survie de la culture européenneÉvolution du travail : non, il n’y a pas de...De la participation de Français à la guerre de...Comment l’apprentissage de la lecture transforme...Bombardement historique du marché de l'ArtLa politique éducative vue par le nouveau...18 Juin 1917 : grand défilé patriotique aux...Qu' y a-t-il derrière la nouvelle industrie...Une française obtient le "prix Nobel...8 Juin : c'était la journée d'hommage...Michel Onfray, tel un La Bruyère, touche et fait...Manchester : "Ils ont oublié que...L'école de demain, selon le nouveau ministre...« Et en même temps » : une pensée macronnienne de...La déclaration Schuman, ou le complot du 9 Mai...7 mai 1917 : après le carnage d'avril, les...Le triangle d'incompatibilité de la...L'étourdissante vitesse de fabrication de...Pourquoi la guerre est-elle une illusion si...La France n°2 mondial en mathématiques, grâce aux...Ce que l'Histoire de nos peurs nous apprend...« 500 ans de Réforme », ou quand les élites...Emmanuel Macron et la « décomposition française »...