Se connecterS'abonner en ligne

Flambée du populisme également parmi les Pays émergents

Référence de l'article : MC7191
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alexandre MIRLICOURTOIS,Directeur de la conjoncture et de la prévision,XERFI (11 Novembre 2018)

Election après élection, la liste des pays émergents dirigés par des populistes s’allonge. Il y a d’abord les historiques :



le Venezuela de Chavez puis de Maduro ; la Turquie d’Erdogan depuis 2003. L’histoire s’accélère ensuite à partir de 2010. Viktor Orban prend la tête du gouvernement hongrois en mai de la même année,Narendra Modi devient premier ministre en Inde en mai 2013 et, coup sur coup, c’est l’arrivée au pouvoir d’Andrzej Duda en Pologne en 2015, Pologne qui avait déjà versé un première fois dans le populisme au milieu des années 2000 avec les frères Kaczynski, mais c’est aussi Rodrigo Duterte aux Philippines en 2016, suivi d’Andrej Babis en République tchèque en 2017 et plus récemment encore de Jair Bolsonaro au Brésil à l’automne 2018 et cette liste n’est pas exhaustive.

Les racines de cette vague antisystème sont multiples, toutefois les ressorts qui l’alimentent restent en grande partie économique et social. Un premier indice, c’est le calendrier même du retournement en faveur des candidats populistes : sur les 8 pays passés en revue, une majorité bascule après 2008-2009, soit après la grande récession. Le populisme, c’est donc en partie l’héritage de Lehman Brothers. Les résultats d’une étude du CEPR, un centre de recherche économique américain qui a analysé



 800 élections de 1870 à 2014 dans 20 démocraties avancées, révèlent, qu’en moyenne, les votes en faveur des partis antisystèmes augmentent d’un tiers les années suivant les crises financières. Or, la crise financière de 2008-2009 est la plus violente depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Une crise à l’origine de la grande frustration d’une partie de la classe moyenne émergente. Face à l’accélération de l’histoire, elles avaient nourri beaucoup d’ambitions. Selon le FMI,



 le PIB en volume par habitant des pays émergents a bondi au rythme exceptionnel de 5% du début des années 2000 jusqu’en 2007 pour retomber à 3,5% de 2010 à 2017 avec d’énormes disparités géographiques. Au Brésil,



 le PIB par habitant recule de façon quasi-continue depuis 2014. En clair, une partie des Brésiliens s’est appauvrie ces dernières années dans l’un des pays les plus inégalitaires au monde où 10% des plus gros revenus trustent 56% du revenu national. Si la chute de la croissance et celle des revenus qui l’accompagne reste une exception, la tendance est bien au ralentissement général avec, en plus, un point commun à tous, la montée des inégalités :



la part de revenu national allant aux 10% des plus gros revenus est passée de 26 à 28% en République tchèque, de 34 à 39% en Pologne, de 41 à 56% en Inde, laissant ainsi sur le côté un nombre croissant de personnes dont le mécontentement est à la hauteur des espérances passées et qui voient s’enrichir une élite hors sol. Avec en sus des problèmes de corruption qu’il est possible d’objectiver. L’ONG anticorruption Transparency International établit un classement sur 176 pays portant sur la perception de la corruption sur une échelle de 1 à 100 (du plus vertueux au plus corrompu).



L’Allemagne et la France pris comme étalons occupent respectivement la 12ème et 23ème places avec des notes de 81 et de 70. Les pays de l’Est récemment passés aux mains de partis antisystème se situent un cran en dessous, voire à un niveau assez bas, comme la Hongrie en 66ème position. Mais c’est en Inde et encore plus au Brésil (96ème position) et aux Philippines (111ème) que la corruption est la plus élevée hissant ces pays parmi les plus corrompus de la planète.

Revenus en fort ralentissement, voire en recul, montée des inégalités et perte de crédibilité des élites, c’est le cocktail gagnant du populisme. Et à des degrés divers, les mêmes causes produisent les mêmes effets dans les pays émergents, comme dans les pays avancés.

____________________________________________________________________________
Cet article est également disponible sous format Video :
https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-La-flambee-du-populisme-autoritaire-dans-les-pays-emergents_3746473.html
 
(Mis en ligne le 11 Novembre 2018)

Articles similaires
Les retraites : une tragi-comédie en 5 actes...Pologne, 1er septembre 1939 : encore une fake...15 Août 2019 : une date-anniversaire bientôt...Napoléon n’est pas mort à Sainte-Hélène…Peut-on résumer la civilisation occidentale en...Statue du général de Gaulle renversée : surtout,...Il y a 100 ans : le défilé du 14 juillet 1919Evolution VISUELLE de la France de Clovis à...Jean-Paul Brighelli : « En 2019, le bac ne...Il y a un siècle, le 28 juin 1919, le traité de...L’islamisme dans les services publics : une...22 Juin 1944 : opération Bagration, l'Armée...Le glissement des démocraties vers le...Appel à la « normalité » : le grand imam de...10 juin 1944 : massacre d’Oradour-sur-Glane, 642...Commémorations : trop de marchands du temple,...Faut-il supprimer l'ENA et les grands corps...Michel Serres : adishatz !Prière islamique aux Invalides : la destruction...Commentaires sur le livre "Délinquance et...Sibeth Ndiaye : matinée pyjama à l’Élysée, ou...Marlène Schiappa à Nick Conrad : "Va, je ne...Les deux France : celle du sacrifice… et celle du...Foulards autorisés, jupettes interdites : le...Léonard de Vinci, l'un des derniers...10 avril : l’Equateur reçoit 10,2 milliards$. 11...Alain Finkielkraut indésirable à Sciences Po :...Evolution de la consommation sur 50 ans : de...L’exploit de Macron : 5 minutes de discours...Les guerres du Sahel, des origines à nos joursDeux poids, deux mesures (suite) : Marlène...Armée et maintien de l’ordre : petit rappel...Le très subtil Erdoğan à l'Australie : «...Tous les débats sont minés par un poison...La reine Rania de Jordanie ne porte pas le voile,...Yvette Roudy, féministe « historique », est...Non, profaner une tombe de croisé n’est pas «...Pays avancés = déclin des heures travailléesRetour en France des djihadistes : il faut...Théroigne de Méricourt, une révolutionnaire...Elysée : départ de Sylvain Fort, aïe, c’était un...Une nouvelle biographie d’Edgar Allan Poe, par...Pacte de Marrakech : l’annonce officielle d’un...Une nouvelle rampe découverte en Egypte relance...Attention, danger : l'UE va sous-traiter la...Des vedettes du show biz traitent les...Mystère : pourquoi l'Elysée a-t-il voulu...Manu, Bibi, Doudou et le Bololo28 Juin 1914 : quelques faits historiques peu...Nuit du 10 au 11 novembre 1918 : derniers faits...Il FAUT que toutes les cloches de France sonnent...Algérie : marteau contre seins nus