Se connecterS'abonner en ligne

Edouard Philippe regrette de ne pas avoir connu Médine plus tôt

Référence de l'article : MC6919
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Jany LEROY,(17 Juin 2018)

 

Du livre publié par le Premier ministre quelques jours après son arrivée à Matignon, Le Figaro exhume quelques extraits dans lesquels l’auteur exprime son immense regret de ne pas avoir connu le charmant Médine plus tôt. « Une figure havraise… dont rétrospectivement j’ai honte de dire qu’à une certaine époque je n’avais pas entendu parler. » Cette pépite du bla-bla sur fond musical avait échappé à ce dénicheur de talents : « J’aurais dû le connaître », ajoute-t-il plein de contrition.

Être passé à côté d’un tel génie local fait désordre sur le CV d’Édouard Philippe. C’est son boulet, sa croix… Se le pardonnera-t-il ? Rien n’est moins sûr. Dans ces conditions, se prononcer en faveur d’une interdiction de Bataclan à ce même Médine serait fauter une seconde fois. Il ne le peut pas. Ses efforts d’encanaillement se verraient réduits à néant. Tricard chez les rappeurs, ennemi public de la racaille… Impensable. François Hollande avait son Joey Starr, il aura sa mascotte lui aussi. Son grand frisson à domicile.

Et d’évoquer, dans ce même ouvrage, la lettre ouverte du géopolitologue Pascal Boniface dans laquelle il lui reprochait de ne pas avoir encore bombardé l’artiste barbu « citoyen d’honneur » du Havre. Phare entre les phares, clignotant de la pensée. En laissant entendre que cette fâcheuse omission était motivée par le fait que Médine était « issu des quartiers populaires, barbu et musulman », l’auteur de la missive a énormément contrarié Édouard. Ses tentatives pileuses pour arborer le look « radicalisé timide » était bien la preuve de sa bonne volonté. Prêt à incendier sa propre voiture s’il le fallait…

« Si j’évoque cette anecdote », écrit le repenti, « c’est qu’elle m’a conforté dans ma conviction du pouvoir des mots et des textes ».

Balzac, Hugo, Baudelaire et toute la Pléiade n’étaient pas parvenus à déclencher l’étincelle. Léger retard à l’allumage. Un contrôle technique à l’Académie s’impose. « Non, le rap n’est pas fait uniquement d’appel à la haine et à la violence ». Nique la police, ta mère et tout ce qui bouge ne sont que des métaphores pleines d’amour…

Béat d’admiration sur le sujet, l’écrivain havrais conclut par cette sentence littéraire : « Le rap a marqué un formidable retour du texte travaillé et écrit dans la production musicale française ». Sur ce point, il faut laisser à Édouard Philippe l’entière responsabilité de la qualification de « production musicale » à un genre dénué de toute mélodie.

Lui rappeler, également, que les rappeurs français sont la risée des rappeurs américains dont ils s’inspirent (plusieurs vidéos YouTube en attestent). À l’inverse, la mouvance « French touch », inaugurée par Daft Punk, connaît un succès international mais laisse l’énarque moyen de marbre. Aux exportateurs de musique française à travers le monde, il préfère le petit loubard du coin qui menace à mots à peine couverts de lui couper le cou. Dans une de ses dernières vociférations, Médine répète sans fin : « Tout ce que je voulais faire, c’était le Bataclan… » .
Plus ambigu, tu meurs.

___________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.com/hollande-avait-joey-star-edouard-philippe-aura-medine/?mc_cid=392b596e49&mc_eid=e4617e9091 
 
(Mis en ligne le 17 Juin 2018)

 

Articles similaires
Les retraites : une tragi-comédie en 5 actes...Pologne, 1er septembre 1939 : encore une fake...15 Août 2019 : une date-anniversaire bientôt...Napoléon n’est pas mort à Sainte-Hélène…Peut-on résumer la civilisation occidentale en...Statue du général de Gaulle renversée : surtout,...Il y a 100 ans : le défilé du 14 juillet 1919Evolution VISUELLE de la France de Clovis à...Jean-Paul Brighelli : « En 2019, le bac ne...Il y a un siècle, le 28 juin 1919, le traité de...L’islamisme dans les services publics : une...22 Juin 1944 : opération Bagration, l'Armée...Le glissement des démocraties vers le...Appel à la « normalité » : le grand imam de...10 juin 1944 : massacre d’Oradour-sur-Glane, 642...Commémorations : trop de marchands du temple,...Faut-il supprimer l'ENA et les grands corps...Michel Serres : adishatz !Prière islamique aux Invalides : la destruction...Commentaires sur le livre "Délinquance et...Sibeth Ndiaye : matinée pyjama à l’Élysée, ou...Marlène Schiappa à Nick Conrad : "Va, je ne...Les deux France : celle du sacrifice… et celle du...Foulards autorisés, jupettes interdites : le...Léonard de Vinci, l'un des derniers...10 avril : l’Equateur reçoit 10,2 milliards$. 11...Alain Finkielkraut indésirable à Sciences Po :...Evolution de la consommation sur 50 ans : de...L’exploit de Macron : 5 minutes de discours...Les guerres du Sahel, des origines à nos joursDeux poids, deux mesures (suite) : Marlène...Armée et maintien de l’ordre : petit rappel...Le très subtil Erdoğan à l'Australie : «...Tous les débats sont minés par un poison...La reine Rania de Jordanie ne porte pas le voile,...Yvette Roudy, féministe « historique », est...Non, profaner une tombe de croisé n’est pas «...Pays avancés = déclin des heures travailléesRetour en France des djihadistes : il faut...Théroigne de Méricourt, une révolutionnaire...Elysée : départ de Sylvain Fort, aïe, c’était un...Une nouvelle biographie d’Edgar Allan Poe, par...Pacte de Marrakech : l’annonce officielle d’un...Une nouvelle rampe découverte en Egypte relance...Attention, danger : l'UE va sous-traiter la...Des vedettes du show biz traitent les...Mystère : pourquoi l'Elysée a-t-il voulu...Manu, Bibi, Doudou et le Bololo28 Juin 1914 : quelques faits historiques peu...Nuit du 10 au 11 novembre 1918 : derniers faits...Flambée du populisme également parmi les Pays...Il FAUT que toutes les cloches de France sonnent...