Se connecterS'abonner en ligne

Comment lutter contre l’analphabétisation dans les pays développés ?

Référence de l'article : MC4031
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alain GIRARDEAU-MONTAUT,

Les pays développés, et en particulier la France (illettrisme estimé à 7% de la population, soit 2,5 millions de personnes) , découvrent que leur modèle scolaire, ou de formation pour adultes,  est en train de déraper en matière de taux d’alphabétisation, et aussi de numérisation (maîtrise du calcul mental élémentaire).

Ce phénomène est dû principalement à la baisse de la pratique de la lecture et du calcul mental chez les jeunes, mais aussi chez les adultes.Il  trouve son origine dans le développement de la Télévision qui occupe plus de quatre heures par jour en moyenne, dans l’utilisation systématique des calculatrices électroniques, associés à la baisse des apprentissages fondamentaux dans les écoles primaires, et au désinvestissement des parents dans l’éducation de leurs enfants, dans certains milieux. L’intégration des populations étrangères immigrées récentes est aussi défaillante sur ce point.

Cette évolution de notre société est-elle inéluctable et dangereuse ? Nos parents se plaignaient de l’abandon de l’étude du Grec et du Latin, et pourtant notre génération a survécu ! Les machines électroniques qui, au départ, devaient nous rendre plus performants ont finalement réussi à rendre certains d’entre nous incompétents, au mieux, et parfois dépendants.La mise en avant des réussites sociales de personnes ayant seulement des capacités sportives (football, tennis, boxe, ou autres) peut aussi pousser certains jeunes à mépriser les études.

Sous-titrage obligatoire ?

Une méthode pour essayer d’inverser cette tendance tout en profitant des nouvelles technologies est d’utiliser celles-ci pour lutter contre le phénomène constaté. Ainsi, nous pensons qu’il serait envisageable de « forcer » les cerveaux des personnes situées en face des écrans à associer le son et l’image des caractères alphanumériques par la technique du sous-titrage ou de l’incrustation vidéo, systématique, grâce à la puissance des ordinateurs.

De la même manière qu’il est possible d’apprendre les langues étrangères de cette manière, il serait possible de permettre l’apprentissage de l’orthographe et de la lecture de la langue principale lorsque l’on regarde des programmes de télévision. Au départ cette démarche serait à l’initiative des pouvoirs publics sur les chaines dites nationales et publiques. Mais il serait concevable d’y intéresser les acteurs privés, tels Groupes de Média, YouTube, Chaînes TV, Google, Samsung, Apple, TF1, etc… qui s’éviteraient ainsi d’être classés dans le camp des « abrutisseurs publics », et trouveraient ainsi une « justification sociétale ».

D’autres approches utilisant les « Serious Games » seraient aussi possibles (Formagraph, jeu Imagana) ; elles nécessitent des investissements beaucoup plus importants (2,5M€). L’idée est de profiter de ces moments passés devant les écrans de façon ludique, pour les rendre utiles.

(Mis en ligne le 24 octobre 2014)
 
 

Articles similaires
Attention à l'engrenage de la repentance :...Les maths seront-elles sauvées en France par la...L’écriture inclusive menace la liberté...De la force symbolique du drapeauLa longue histoire du zéro : cinq siècles plus...Le déclin historique de la violence: une thèse...A propos du livre "Le mythe de la...Le Maire de Béziers réagit au départ de Florian...40 ans de fantasmes sur l’extrême-droite pour...Un sous-marin allemand datant de 14-18 découvert...Terrorisme islamiste: ces infiltrés qui ont...A l'échelle de l'évolution du travail,...Les réseaux sociaux ont fait plier LIDL : la...Expédition La Pérouse : qu’est-il arrivé aux...OUI à la survie de la culture européenneÉvolution du travail : non, il n’y a pas de...De la participation de Français à la guerre de...Comment l’apprentissage de la lecture transforme...Bombardement historique du marché de l'ArtLa politique éducative vue par le nouveau...18 Juin 1917 : grand défilé patriotique aux...Qu' y a-t-il derrière la nouvelle industrie...Une française obtient le "prix Nobel...8 Juin : c'était la journée d'hommage...Michel Onfray, tel un La Bruyère, touche et fait...Manchester : "Ils ont oublié que...L'école de demain, selon le nouveau ministre...« Et en même temps » : une pensée macronnienne de...La déclaration Schuman, ou le complot du 9 Mai...7 mai 1917 : après le carnage d'avril, les...Le triangle d'incompatibilité de la...L'étourdissante vitesse de fabrication de...Pourquoi la guerre est-elle une illusion si...La France n°2 mondial en mathématiques, grâce aux...Ce que l'Histoire de nos peurs nous apprend...« 500 ans de Réforme », ou quand les élites...Emmanuel Macron et la « décomposition française »...Le petit Macron illustré : le Peuple, l'Art,...Radicalisation : déjà 16 000 inscrits au récent...L'assassinat judiciaire, ou la version...Terrorisme : la nième bourde de François Hollande..."La France n'a pas colonisé...B.Lugan envoie en RAR son livre sur...Le revenu universel, ou le symbole d'une...Des policiers, en tenue musulmane, arrêtent un...Davos, temple de l'interventionnisme...Les curieuses priorités budgétaires de Najat...Le Christianisme : une idée neuve en Chine,...Entretien avec Philippe BILGER: de la différence...Le nivô d'ortografe du Palet de...L’invasion migratoire nous arrachera à la...La France, ce beau pays aux 40 000 églises