Se connecterS'abonner en ligne

8 Juin : c'était la journée d'hommage aux morts d'Indochine, mais IL a oublié...

Référence de l'article : MC6162
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Gabrielle CLUZEL,Ecrivain,(9 Juin 2017)

C’est le site « defense.gouv.fr » qui le dit. Le 8 juin, c’est la journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine. Elle a été instituée par le décret du 26 mai 2005. Et on n’a pas prévenu le Chef des Armées, Emmanuel Macron ... C’est malin, personne ne lui dit rien. À l’heure où j’écris ces lignes, son dernier tweet évoque sa conférence de presse du 7 juin avec le Premier ministre du Danemark : « Le pari réussi du Danemark est aussi notre défi. Libérer les énergies et protéger chacun et chacune. »

Pour les morts en Indochine, on repassera. Le défi énergétique du Danemark a quand même autrement plus de gueule et, en plus, concerne au premier chef les Français.

47 000 soldats morts pour la France

Pauvres soldats. Pas de bol, les gars. Vous ne comptez pas. Quand les pertes militaires françaises en Indochine sont évaluées à plus de 47.000 soldats. De quoi éteindre la tour Eiffel jusqu’à la prochaine présidentielle. Mais il est écrit que la France ne vous aime pas. Les pères de ceux qui nous gouvernent depuis des années appelaient votre combat « la sale guerre », traitaient les courageux gamins que vous étiez d’assassins, et certains, parmi les plus virulents, avaient exigé que la collecte publique de sang ne soit pas destinée à vos blessés.

Pauvres soldats, il est vrai que moi-même je ne vous connaîtrais pas, ou si peu, si l’on ne m’avait fait découvrir, adolescente, Jean-Pax Méfret – le Johnny des réacs et des conservateurs de 7 à 77 ans (je dis ça pour être sympa avec les journalistes des Inrocks ou de Libé qui doivent se cogner la prochaine enquête sur « l’enfer de la fachoshère » ; ils sont toujours, les biquets, si mal renseignés…).

L’Indochine – mes profs d’histoire n’ayant jamais vu l’intérêt de s’y attarder -, je n’en avais entendu parler que par L’Amant, de Marguerite Duras, en cours de français, et ce refrain qu’entonnait, toujours à contretemps, un militaire de ma famille à la fin des dîners arrosés : « Marie-Dominique que foutais-tu à Saïgon ? », question dont je n’ai toujours pas la réponse, car il n’allait jamais plus loin.

Mais ces morts ne sont pas à la mode...

Vous aussi, pauvres soldats, vous demandiez sans doute tous les matins ce que vous foutiez à Điện Biên Phủ. C’était bien la France, pourtant, qui vous avait envoyés vous y faire tuer… et pire encore, car certains de vos camarades – qui le sait ? – n’ont jamais été retrouvés. Et c’était bien la France, aussi, qui tolérait que vous vous fassiez, pour ce sacrifice consenti, insulter. Puisque la mode est à exiger de notre pays repentance, si l’on faisait un concours, vous ne devriez pas être trop mal classés dans le Top 50 des outragés, des entubés, des oubliés.

Mais ce n’est pas trop votre style. Ni même celui de vos descendants ou de ceux qui se reconnaissent, par le goût de votre métier, une filiation spirituelle. Loin de râler ou de revendiquer, ils s’engagent. Partent en OPEX. Prêts à mourir, comme vous, loin de leur famille, pour la France qu’ils aiment, comme vous encore, envers et contre tout. Même si celle-ci ne leur en est pas tellement reconnaissante. Même si celle-ci sabre leur budget. Même si elle a les yeux de Chimène pour d’autres jeunes qu’eux.

Pauvres soldats, vous méritiez pourtant bien, en ce 8 juin, un tweet du président de la République. Au moins autant que la politique énergétique danoise.
 
______________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/cetait-journee-dhommage-aux-morts-indochine-president-ne-savait/?mc_cid=4815c4701a&mc_eid=e4617e9091
 
(Mis en ligne le 9 Juin  2017)

Articles similaires
Etudiants-diants-diants : feraient mieux de faire...Projet de Loi Immigration : deux suggestions pour...L’État Islamique a perdu son territoire...Identité et Religion dans l'entreprise : le...L’appel de 100 intellectuels contre le «...Hommage à Stephen HawkingMayotte : comprendre comment on en est arrivé...Cérémonie des Oscars : la déconstruction de la...Les "Jeudis de l'Elysée" : bravo...Entretien : "La plante humaine ne peut être...Le nouvel ordre moral démocratiqueLe baccalauréat rend l’âme, après 8 siècles de...Les complices, morts et vivants, du communisme1576-2018 : de La Boétie à l’hacktivisme...Un islam de France ? Le nouveau défi d’Emmanuel...Du rôle de la psychologie et des croyances dans...Droits respectifs des peuples migrants et des...Le 15h17 pour Paris, ne le ratez pas, c'est...Après 950 ans, la tapisserie de Bayeux sera...Les "enfants jetables" : chaque année,...Des "coupeurs de têtes" aux...Liberté d’expression et fake news : 2500 ans de...Paul Bocuse :" 3 étoiles. 3 pontages.3...2018 : le droit à la résistance, tel que défini...La naissance du dieu État en OccidentRATP : la christianophobie va croissantQuand Emmanuel Macron incite les musulmans à...Que penser des vœux qu’a présenté Macron aux «...Enfin un véritable concours de la parole en 2018...Le Posthumanisme, la nouvelle apocalypse?Bref rappel historique de l'évolution de la...Bref rappel historique de l'évolution de la...Du multiculturalisme comme religion politiqueIl faut aller voir l'exposition...La belle histoire de la météorite de Caille,...De l’agnotologie : quels chemins empruntent la...Éducation, lecture, calcul : la France déclassée,...Aix-en-Provence : voici la belle Histoire du...Prophétie de Jean-Paul II sur l’invasion de...Semaines Sociales de France : les catholiques...En Août 70, les Romains ont-ils détruit le temple...Philippe de Villiers reçoit le même prix que Walt...16 Novembre 1917 : un tigre à la présidence du...La révolution d'octobre 1917 ou la négation...La calligraphie Chinoise : l'écriture du...Écriture inclusive : ce qui se conçoit bien...« La plus belle place du monde » : l'amour...Déjà 1 189 307 avis enregistrés sur la plateforme...Attention à l'engrenage de la repentance :...Les maths seront-elles sauvées en France par la...L’écriture inclusive menace la liberté...De la force symbolique du drapeau