Se connecterS'abonner en ligne

Présidentielle : qui parraine qui ? Voici la liste des noms

Référence de l'article : MPF5950
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alexis VINTRAY,Rédacteur en chef du Site "Contrepoints",(10 Mars 2017)


La liste des parrainages est pleine de surprises : Juppet et Hamon parrainent Fillon, Tiberi se venge, la Corrèze vote Juppé, « qui José Bosé ou Rachida Dati parrainent-t-ils ? » , et la liste impressionnante (sic) des députés de droite qui soutiennent Macron.

Première avec cette présidentielle, le Conseil Constitutionnel divulgue la liste complète des élus qui soutiennent chaque candidat à la présidentielle. Et cette liste contient de nombreuses surprises. Tour d’horizon (texte écrit le 7 Mars, NDLR) :

JOSÉ BOVÉ

José Bové, encarté aux dernières nouvelles chez EELV (Europe Écologie – Les Verts) a donné son parrainage à Philippe Poutou (extrême gauche). Même si parrainage ne veut pas nécessairement dire soutien aux idées, cela apporte de l’eau au moulin des dénonciateurs de « l’écologie pastèque », vert dehors et rouge dedans.

RACHIDA DATI

Régulièrement soupçonnée d’être à l’origine du Penelopegate (ce qu’elle a démenti), Rachida Dati est en froid avec François Fillon depuis des années. Ce qui ne l’empêche pas de donner quand même son parrainage à François Fillon.

JUPPET ET HAMON PARRAINENT FILLON !

Un temps envisagé comme candidat, Alain Juppé parraine officiellement François Fillon. Enfin non, comme le ton de son interview semblait le souligner, c’est plus qu’improbable. Mais son quasi homonyme, (Philippe) Juppet parraine bien, lui,  François Fillon. Il n’est pas maire de Bordeaux mais maire d’Asnans-Beauvoisin.

Dans la liste des homonymes, tous les Hamon soutiennent… Fillon : Laurent Hamon (Maine-et-Loire) et Marc Hamon (Indre-et-Loire) parrainent tous deux le candidat des Républicains. Heureusement, Marion Maréchal-Le Pen soutient bien Marine Le Pen, et c’est peut-être là la plus grosse surprise, étant donné leurs divergences nombreuses.

À PARIS, DOMINIQUE TIBERI, ÉCARTÉ DES RÉPUBLICAINS SE VENGE EN SOUTENANT MACRON

Chez les Tiberi, il n’y a pas que Jean (ancien député et maire de Paris, célèbre pour les faux électeurs du 5e arrondissement), il y a aussi le fils, Dominique Tiberi. Lui aussi encarté aux Républicains, il y avait été privé de ses responsabilités en 2014 pour dissidence (comme son père). La querelle semble encore vive puisque Dominique Tiberi a donné son parrainage à… Emmanuel Macron.

CES DÉPUTÉS DE DROITE QUI SOUTIENNENT MACRON…

C’est simple, parmi les 16 députés qui soutiennent Macron, tous sont encartés au PS ou au Parti Radical de Gauche (PRG). En allant jusqu’aux soutiens d’un Montebourg, pas vraiment de l’aile droite du PS (Arnaud Leroy, « Montebourg boy »).

Si vous cherchez un député de droite qui soutienne Macron, au 7 mars, il n’y en a pas. Une pierre dans le jardin de ceux qui disent que Macron = Hollande.

Côté sénateurs, 19 soutiennent Emmanuel Macron. 17 sont PS, PRG ou assimilés, 1 est Modem et 1 est… multicolore (voir plus bas).

… ET CES ÉLUS PCF QUI SOUTIENNENT MÉLENCHON

Jean-Luc Mélenchon est le candidat officiel du PCF. Mais une bonne partie du PCF plaide désormais pour une candidature commune avec Benoît Hamon à la présidentielle. Au point de ne pas soutenir Mélenchon pour qu’il échoue faute de parrainages ? Une option qui semble être sérieuse puisque seul 1 député ou sénateur PCF a soutenu Jean-Luc Mélenchon en le parrainant (Marie-George Buffet en l’occurrence) sur les 7 députés et 19 sénateurs PCF. Soit 4% alors que 38% des députés et sénateurs tous partis confondus ont parrainé un candidat.

Au Conseil de Paris même tableau : des 13 élus PCF, seul un parraine Mélenchon (une autre soutient Philippe Poutou).
En tout cas, à 346 parrainages, Mélenchon n’est pas encore qualifié au 7 mars.

LES ÉLUS DE CORRÈZE

La Corrèze, terre chiraquienne et hollandiste, préfère… Alain Juppé. Avec 16 parrainages sur 53, le maire de Bordeaux, qui n’est pas (plus) candidat est en tête. Fillon n’en recueille que 6 alors qu’il a 1789 parrainages au total (1ère place devant Macron puis Hamon).

LA POLYNÉSIE FRANÇAISE : ENTRE LE PEN ET INDÉPENDANCE

7 membres de l’assemblée de la Polynésie Française ont apporté leur parrainage à un candidat au 7 mars. Deux soutiennent Marine Le Pen (Gilda Vaiho-Faatoa et Sandra Manutahi, épouse Levy-Agamy), 5 soutiennent Oscar Temaru, chantre de l’indépendance du territoire. Plus largement, parmi les 22 élus de Polynésie française qui parrainent, 7 soutiennent Le Pen et 9 soutiennent Oscar Temaru. Personne n’y soutient Hamon, mais Fillon est en 3e place et Alain Juppé a un parrainage symbolique.

CES ÉLUS QUI SE CHERCHENT

Le sénateur Michel Amiel semble se chercher : parrain de NKM pour la primaire à droite, cet élu du PS, passé finalement chez Force 13 (Guérini), parraine pour la présidentielle Macron. On a un peu du mal à suivre…

Un scénario presque simple par rapport à cet autre sénateur, Jean-Marie Vanlerenberghe : d’abord au Modem, il est réélu maire d’Arras en 2008 grâce au ralliement d’un ancien conseiller municipal communiste et de deux adhérents du parti socialiste selon Wikipedia. Puis il passe finalement à l’UDI, soutient Juppé à la primaire de droite puis change pour passer chez Macron dans les parrainages déposés au Conseil. On en a le tournis ! C’est d’ailleurs le seul sénateur de droite qui parraine Macron.

_________________________________________________________________________________
Article reproduit avec l'autorisation de l'éditeur :
https://www.contrepoints.org/2017/03/08/283387-parrainages-presidentielle-ne-devinerez-soutiennent 
 
______________________________________________________________________
Pour ceux de nos lecteurs qui veulent aller plus loin, nous fournissons ci-dessous, en annexe jointe,  le Tableau sous format Excel tel qu'il existait à 16 h le 10 mars 2017, mais en classant les 9223 parrainages du Tableau par bénéficiaire des parrainages (et non pas par date d'arrivée des parrainages, comme dans le document d'origine)

(Mis en ligne le 10  Mars 2017)

 
 
Articles similaires
14 Juillet : attention quand même de ne pas...Constitution : les dangers d'une révision...Liens entre gros revenus et gros patrimoines:...Assemblée nationale : les frais de personnel les...Réforme des retraites : les gagnants et les...Financer les retraites ne suffira pas : il faut...« Economies publiques » et « industries de pointe...Budget de l'Etat : zéro progrès, la Cour des...Que penser du bilan 2017 de la Commission...Consignes données aux CRS le 1er mai : « S’il y a...La France, qui n'est plus une nation...Les PME et l’emploi : pourquoi tout reste à...Fake news de Tolbiac : l'hallucinante...Mai 68 : quel était le contexte économique à...La France est bien un pays socialiste : la preuve...Pour une réforme du droit de grève : la Loi doit...Réforme du lycée : pourquoi ce que propose...France : il faudrait mieux défendre la...Blocages des facs : l’ultra-gauche et LFI tentés...La cagnotte n'existe pas : les pertes sont...France : pourquoi l’économie est elle en panne ?...Ce que révèle la réforme de la SNCF sur les...Innovation : le principe de précaution inhibeFrance : dégradation brutale du solde des...La volonté de réforme de Macron peut-elle...Sur les 5,8 millions de salariés des groupes...Génération « J’ai le droit », de Barbara...Une France fortement pénalisée par son...Dans une économie qui marche, qui crée de...Transferts sociaux excessifs et compétitivitéLa baisse du chômage sera forcément très faible...Le naufrage de la balance française des services...Vouloir appliquer le modèle scandinave en France...Déplacement de Macron en Corse : oui, mais....Revue des 4 secteurs économiques eu-pho-ri-ques...Notre-Dame des Landes : défaite de l’État ou...Modernisation sociale : mieux en qualité, moins...Comment les ménages ont modifié leur consommation...Baisse des dépenses de l'Etat: pourquoi la...France en 2018 : et si la croissance atteignait...L’étude choc : mais que font les députés En...Hausses de salaires : + 2,3% prévu en 2018Corse : à élections confuses, interprétations des...Flexisécurité française : de la montagne promise...France : où dégraisser un Etat devenu obèse ?12.000 millionnaires ont quitté la France en...Pourquoi l'industrie n'arrive plus à...Les oubliées du Budget 2018 : les TPE et les PMEAPL, HLM : pourquoi cela tourne au vinaigre entre...Le Général Vincent Desportes réagit à la...Pompiers : quand un urgentiste CGT justifie leur...Curieux: l'étonnante progression des...