Se connecterS'abonner en ligne

Pour un service à la Nation obligatoire de 3 mois

Référence de l'article : MPF5708
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par le Général Christian HOUDET,Saint Cyr, Ecole de Guerre, 28 ans de Légion étrangère, Chef d'Etat Major Mission ONU au Congo (RDC), Secrétaire Général du Conseil Supérieur de la Réserve Militaire,(20 Novembre 2016)

Cette Garde aura pour mission de servir les Français, entretenir l’esprit de défense et renforcer le dispositif face aux catastrophes.
 
Beaucoup parlent de service civique, service militaire volontaire, voire de réactiver le service. Toutes les solutions ne retiennent que le volontariat et s’appuient sur une augmentation de quelques milliers de réservistes à former. La Garde nationale, nouvellement créée, complexifie, hélas, le système sécuritaire.
Or, nous devons prendre en considération les nouvelles menaces mais aussi les attentes des jeunes à servir leurs concitoyens.

Ainsi, afin d’offrir aux Français la possibilité d’être utiles à leur pays tout en revitalisant la cohésion nationale (la vraie res publica), nous proposons la création d’une Garde nationale différente pour renforcer la sécurité de nos compatriotes et accueillir le nouveau service à la nation du XXIe siècle.
Entendons-nous bien : il ne s’agit pas de recréer une force militaire dont la Défense – exsangue et suremployée – ne pourra pas assumer la formation et l’emploi. Il ne s’agit pas, non plus, d’obliger les jeunes à « en baver » mais bien de leur offrir une expérience enrichissante au service des autres.
Il s’agit de créer une dynamique pour renforcer la sécurité et la solidarité de nos compatriotes par un service obligatoire !

Cette Garde nationale, sous l’autorité du ministre de l’Intérieur, aura pour mission de servir les Français, entretenir l’esprit de défense et renforcer le dispositif face aux catastrophes sur tous les territoires français.

Tous les jeunes entre 17 et 19 ans effectueront obligatoirement trois mois de service à la nation.
Notons que nous souhaitons mettre en place, auparavant, une obligation de dix jours de bénévolat que les jeunes devraient remplir entre 14 et 18 ans, pendant leur temps libre.

Comme au USA, où cela fonctionne. Cette obligation de dix jours serait nécessaire pour passer les examens d’État (CAP, bac, permis de conduire). Nous ferons de nos jeunes de véritables cadets de la République.

Tous les mois, il s’agira de former environ 60.000 jeunes et d’en employer 120.000, emmenés par 30.000 cadres et réservistes – pas forcément militaires – sur toute la France. Tous appartiendront à la Garde, avec ou non un statut militaire.

Les réservistes seront pris parmi les anciens militaires (réserve opérationnelle de 2e niveau = 125.000 environ) volontaires et immédiatement employables pendant cinq ans ; ou ceux de la police nationale, de l’Éducation nationale. Les réservistes actuels ne seront pas touchés (réserve opérationnelle de 1er niveau) et continueront leurs missions.

Les gardes serviront – en uniforme – dans la gendarmerie, les commissariats de police, la sécurité civile et les casernes de pompiers ou comme sentinelles armées ; d’autres – en civil – seront en renfort dans les réserves communales, les organismes sociaux et solidaires qui peuvent les missionner (en éliminant les plus politisés).

Leur formation initiale d’un mois insistera sur l’aspect vie sur le territoire et les activités sportives et de cohésion.

Dès le deuxième mois, ils seront employés sur le terrain pour des missions à caractère sécuritaire, environnemental, communal ou social, encadrés par les responsables de missions.

Certains seront sélectionnés pour porter les armes. Environ 10 à 15.000 gardes volontaires, et formés au maniement des armes, pourraient s’intégrer pendant leur troisième mois dans le dispositif de sécurité.

Les deux formes de service en civil et en uniforme se conjugueront et, trois mois après trois mois, ce seront environ 720.000 Français – hommes et femmes – qui donneront de leur force et de leur enthousiasme pour revitaliser le pays.

Un budget annuel d’environ 3,5 milliards d’euros en régime de croisière marquera la volonté forte de la nation. Certes, il faudra réhabiliter ou reconstruire des locaux pour ces centres d’instruction et de soutien de la Garde nationale en prévoyant 500 millions d’euros d’investissement annuel sur 5 ans.
C’est un choix national et sécuritaire à faire ! Il ne doit en aucun cas être fait au détriment de l’effort au profit des armées.

___________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/christianhoudet/service-a-nation-obligatoire-de-trois-mois,294922?mc_cid=1a28312109&mc_eid=e4617e9091 
 
(Mis en ligne le 20 Novembre 2016)

Articles similaires
Inégalités Homme-Femme : pourquoi ne pas évoquer...Fin du Grand Débat : va-t-on tenir compte du VRAI...Radioscopie des hauts revenus : quid du premier...Le départ de Virginie Calmels, parfaite...Quand l’obésité du secteur public pénalise notre...L'intérim représente environ 50% de la...France : le mystère du taux d'épargne aussi...Médias français : le mode "Full...Les deux maux principaux de nos retraitesAviateurs du Mirage 2000 et pompiers de Paris :...Evolution du pouvoir d'achat : quel rôle...Pourquoi la France a-t-elle choisi « chômage et...L’opportunisme inaltérable de SégolèneBilan 2018 : quels ont été les députés les plus...Comparaison de l'évolution du pouvoir...« Vivent les taxes » chantent ceux qui en...Les classes moyennes et populaires victimes des...Crise en France : quelques éléments de réflexion...Evolution du pouvoir d’achat : ce sont les...Gilets Jaunes : "pouvoir d’achat" ?...Les Gilets Jaunes sont les victimes indirectes de...5 107 milliards€ : l'épargne financière...L'évolution du patrimoine net des Français...Retraites : TOUT ce qui se prépare et TOUT ce que...La radicalisation islamiste a-t-elle pénétrée les...Loi Pacte : il faut que tout change pour que rien...Pendant que la France s’endette, l’Allemagne et...Rémunérations : quels sont les couples...Commerce extérieur : la débâcle française...La pauvreté s'étend en FranceCapital et travail : sommes-nous vraiment...Macron est-il vraiment pro-business ?France : la dépense publique par habitant est...France : la dette publique au-dessus de 100%,...La doctrine Macron sur les revenus expliquée de A...Pourquoi la croissance française est inférieure à...Report ou transformation du prélèvement de...La plus grave erreur de Macron : il a cassé la...France : le pouvoir d'achat en forte baisseDepuis 2009, les sous-investissements en...Le chantier de la réduction des emplois publics...14 Juillet : attention quand même de ne pas...Constitution : les dangers d'une révision...Liens entre gros revenus et gros patrimoines:...Assemblée nationale : les frais de personnel les...Réforme des retraites : les gagnants et les...Financer les retraites ne suffira pas : il faut...« Economies publiques » et « industries de pointe...Budget de l'Etat : zéro progrès, la Cour des...Que penser du bilan 2017 de la Commission...Consignes données aux CRS le 1er mai : « S’il y a...La France, qui n'est plus une nation...