Se connecterS'abonner en ligne

Pompiers : quand un urgentiste CGT justifie leur agression car ce sont des.... militaires !

Référence de l'article : MPF6406
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Marie DELARUE,Ecrivain,(22 Octobre 2017)

Voilà ci-dessous, en ce 19 octobre 2017, le raisonnement d’un médecin urgentiste de la CGT ! Édifiant…
 
Il aura fallu la tenue du congrès annuel des sapeurs-pompiers, la semaine passée, pour qu’on aborde la question : les soldats du feu sont de plus en plus empêchés de faire leur travail. Appelés pour tomber dans des guets-apens, caillassés quand ils ne sont pas visés par des cocktails Molotov, victimes d’agressions physiques et d’insultes, ils n’en peuvent plus. Alors que cette situation était, jusqu’à ces dernières années, l’apanage des « quartiers difficiles » des métropoles, force est de constater qu’elle se répand aujourd’hui sur tout le territoire français.

En 2015, année des dernières statistiques officielles, 1.939 pompiers ont déclaré avoir été victimes d’une agression en intervention. C’est 21 % de plus qu’en 2014 et 80 % de plus qu’en 2009 !

Le président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) rappelle à l’AFP que des conventions ont été signées avec les forces de l’ordre pour intervenir conjointement dans les zones à risques, ils n’en sont pas pour autant rassurés. Les tentatives de meurtre sur des policiers, en 2016, ont prouvé que la voyoucratie – qu’il s’agisse de l’extrême gauche « révolutionnaire » ou des dealers protégeant leurs trafics – n’hésite pas plus à casser du flic que du pompier.

Ce contexte rend donc particulièrement scandaleuse la réponse du dénommé Christophe Prudhomme, urgentiste CGT, invité sur le plateau de « L’Émission politique » de France 2 pour répondre à Marine Le Pen.

Quand la présidente du Front national avance cette vérité d’évidence 

– « Souvent, les fondamentalistes islamistes, et vous le savez, vivent dans des quartiers où on n’entre plus. La police n’y entre plus, les médecins n’y entrent plus, les pompiers n’y entrent plus, la République n’y entre plus ! Donc, c’est un échec… ».

M. Prudhomme s’insurge et nous offre ce dialogue surréaliste :

– « Ils respectent… ils respectent… ils respectent le service public de santé en Seine-Saint-Denis, j’y travaille tous les jours !
– Pas les pompiers…
– Les pompiers de Paris, c’est l’armée… ».


Et donc, si l’on comprend bien, il est normal de s’en prendre aux pompiers comme on s’en prend aux gendarmes, à la police, parce que ce sont des militaires. Autrement dit, de la droite, des fascistes, de la graine de tortionnaires, sans doute.

Voilà, en ce 19 octobre 2017, le raisonnement d’un médecin urgentiste de la CGT ! Édifiant…
Édifiant comme l’est cette révélation faite au procès d’Abdelkader Merah par Christian Balle-Andui, ancien patron du renseignement toulousain. Un homme écœuré, venu déclarer à la barre qu’il avait, dès le meurtre des deux militaires à Montauban, fourni aux autorités une note contenant les noms de trois suspects, dont celui de Mohammed Merah.

Mais voilà, « parce que la pression de la gauche morale désignait l’extrême droite comme coupable, la hiérarchie ne voulut pas entendre ce policier qui désignait des djihadistes », rapporte Yvan Rioufol sur son blog (Le Salon beige). Le policier demanda à visionner les vidéos des meurtres, assurant qu’il « aurait pu reconnaître Merah et peut-être stopper sa course ». On n’a pas daigné accéder à sa demande, et trois jours plus tard, Mohammed Merah abattait un adulte et trois enfants dans l’école juive Ozar Hatorah.

Faut-il rappeler, aussi, qu’on a fait peu de cas de l’assassinat de ces trois militaires : d’abord Imad Ibn Ziaten, à Toulouse, qu’on a négligé parce qu’il portait un nom arabe, et qu’un Arabe, forcément, même militaire, hein… Puis Mohamed Farah Chamse-Dine Legouad et Abel Chennouf, après avoir grièvement blessé Loïc Liber.

Mais peut-être Christophe Prudhomme-de-la-CGT pense-t-il, là aussi, qu’étant militaires, ils l’avaient bien cherché ?

_____________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/urgentiste-justifie-lagression-pompiers-militaires/ 
(Mis en ligne le 22 Octobre 2017)
 

Articles similaires
14 Juillet : attention quand même de ne pas...Constitution : les dangers d'une révision...Liens entre gros revenus et gros patrimoines:...Assemblée nationale : les frais de personnel les...Réforme des retraites : les gagnants et les...Financer les retraites ne suffira pas : il faut...« Economies publiques » et « industries de pointe...Budget de l'Etat : zéro progrès, la Cour des...Que penser du bilan 2017 de la Commission...Consignes données aux CRS le 1er mai : « S’il y a...La France, qui n'est plus une nation...Les PME et l’emploi : pourquoi tout reste à...Fake news de Tolbiac : l'hallucinante...Mai 68 : quel était le contexte économique à...La France est bien un pays socialiste : la preuve...Pour une réforme du droit de grève : la Loi doit...Réforme du lycée : pourquoi ce que propose...France : il faudrait mieux défendre la...Blocages des facs : l’ultra-gauche et LFI tentés...La cagnotte n'existe pas : les pertes sont...France : pourquoi l’économie est elle en panne ?...Ce que révèle la réforme de la SNCF sur les...Innovation : le principe de précaution inhibeFrance : dégradation brutale du solde des...La volonté de réforme de Macron peut-elle...Sur les 5,8 millions de salariés des groupes...Génération « J’ai le droit », de Barbara...Une France fortement pénalisée par son...Dans une économie qui marche, qui crée de...Transferts sociaux excessifs et compétitivitéLa baisse du chômage sera forcément très faible...Le naufrage de la balance française des services...Vouloir appliquer le modèle scandinave en France...Déplacement de Macron en Corse : oui, mais....Revue des 4 secteurs économiques eu-pho-ri-ques...Notre-Dame des Landes : défaite de l’État ou...Modernisation sociale : mieux en qualité, moins...Comment les ménages ont modifié leur consommation...Baisse des dépenses de l'Etat: pourquoi la...France en 2018 : et si la croissance atteignait...L’étude choc : mais que font les députés En...Hausses de salaires : + 2,3% prévu en 2018Corse : à élections confuses, interprétations des...Flexisécurité française : de la montagne promise...France : où dégraisser un Etat devenu obèse ?12.000 millionnaires ont quitté la France en...Pourquoi l'industrie n'arrive plus à...Les oubliées du Budget 2018 : les TPE et les PMEAPL, HLM : pourquoi cela tourne au vinaigre entre...Le Général Vincent Desportes réagit à la...Curieux: l'étonnante progression des...C'est quoi, être riche, pour...