Se connecterS'abonner en ligne

La radicalisation islamiste a-t-elle pénétrée les forces de l’ordre ?

Référence de l'article : MPF7178
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Olivier DAMIEN,Docteur en droit, Commissaire divisionnaire honoraire, Ancien Secrétaire général du Syndicat des commissaires de police,(4 Novembre 2018)

 

C’est une simple question posée dans les colonnes de Valeurs actuelles, qui vient relancer un débat jusque-là traité de manière assez confidentielle : « Riss, le directeur de Charlie Hebdo, a-t-il été protégé par un policier radicalisé ? ». Il semblerait, en effet, qu’à l’issue d’un contrôle de routine de la part de l’administration policière, l’agent chargé de la protection rapprochée du journaliste ait été écarté en raison « d’un avis défavorable à la reconduction de son habilitation de la part de la Direction générale de la sécurité intérieure ».
 
En d’autres termes, les services de renseignement ont considéré que ce fonctionnaire, qui avait apparemment consulté des sites islamistes sur Internet, présentait un danger potentiel pour la sécurité de la personnalité qu’il était censé protéger. Si l’on ne peut que se réjouir d’une telle mesure, on ne peut, toutefois, que s’interroger sur la réalité et la portée d’un phénomène qui toucherait, désormais, l’ensemble des forces de l’ordre et, au-delà, notre administration et nos armées.
 
Il y a deux ans déjà, une note interne à la préfecture de police de Paris attirait l’attention de l’ensemble de la hiérarchie policière et des responsables politiques sur le comportement de certains policiers. C’est ainsi qu’il était fait état, dans ce document confidentiel, de gardiens de la paix écoutant des versets du Coran alors qu’ils se trouvaient en service, de policières sortant des vestiaires, après leur vacation, couvertes d’un « hidjab », ou encore d’adjoints de sécurité repérés pour fréquenter des associations abritant des musulmans radicalisés, ou postant sur les réseaux sociaux des messages franchement antisémites.

Mais l’institution policière n’est pas la seule concernée. C’est ce qu’un autre rapport, émanant de la commission de la défense de l’Assemblée nationale, révélait à la même période, et de manière très circonstanciée, en dénonçant la présence de plusieurs dizaines de militaires radicalisés dans les rangs de l’armée française. Ces éléments étaient d’ailleurs corroborés par quelques cas de désertion de soldats français ayant rejoint les forces armées de l’État islamique.

Enfin, d’une façon plus générale mais moins précise, tant il est compliqué de surveiller les individus dans un État démocratique, plusieurs notes d’attention faisaient état de comportements problématiques au sein de diverses administrations de notre pays.

La problématique soulevée, une nouvelle fois, par la découverte, auprès d’une personnalité potentiellement menacée, d’un fonctionnaire de police à tout le moins suspect relance donc un débat de fond sur l’état de la contamination qui est susceptible de toucher, aujourd’hui, l’ensemble de notre société. En effet, si, depuis quelques années, des procédures de détection ont été mises en place en préalable à tout recrutement dans les services sensibles (police, gendarmerie, armée, administration pénitentiaire…), celles-ci ont cependant leurs limites, tant les accès aux données personnelles ont été rendus compliqués par les restrictions législatives successives.

Par ailleurs, le phénomène de dissimulation ne peut absolument pas être exclu de la part d’individus qui sont convaincus, aujourd’hui, de mener un vrai combat contre nos démocraties. C’est donc bien à un phénomène majeur que sont confrontés nos services de renseignement et de sécurité. Leur efficacité repose en grande partie sur l’implication de chacun pour détecter à temps celles et ceux qui, le moment venu, pourraient profiter de leur position pour porter un coup fatal à nos concitoyens et à nos institutions. Et là, il ne s’agit plus de science-fiction.

____________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/la-radicalisation-islamiste-gagne-t-elle-nos-forces-de-lordre/ 
 
(Mis en ligne le 4 Novembre  2018)

 

Articles similaires
Retraites : TOUT ce qui se prépare et TOUT ce que...Loi Pacte : il faut que tout change pour que rien...Pendant que la France s’endette, l’Allemagne et...Rémunérations : quels sont les couples...Commerce extérieur : la débâcle française...La pauvreté s'étend en FranceCapital et travail : sommes-nous vraiment...Macron est-il vraiment pro-business ?France : la dépense publique par habitant est...France : la dette publique au-dessus de 100%,...La doctrine Macron sur les revenus expliquée de A...Pourquoi la croissance française est inférieure à...Report ou transformation du prélèvement de...La plus grave erreur de Macron : il a cassé la...France : le pouvoir d'achat en forte baisseDepuis 2009, les sous-investissements en...Le chantier de la réduction des emplois publics...14 Juillet : attention quand même de ne pas...Constitution : les dangers d'une révision...Liens entre gros revenus et gros patrimoines:...Assemblée nationale : les frais de personnel les...Réforme des retraites : les gagnants et les...Financer les retraites ne suffira pas : il faut...« Economies publiques » et « industries de pointe...Budget de l'Etat : zéro progrès, la Cour des...Que penser du bilan 2017 de la Commission...Consignes données aux CRS le 1er mai : « S’il y a...La France, qui n'est plus une nation...Les PME et l’emploi : pourquoi tout reste à...Fake news de Tolbiac : l'hallucinante...Mai 68 : quel était le contexte économique à...La France est bien un pays socialiste : la preuve...Pour une réforme du droit de grève : la Loi doit...France : il faudrait mieux défendre la...Blocages des facs : l’ultra-gauche et LFI tentés...La cagnotte n'existe pas : les pertes sont...France : pourquoi l’économie est elle en panne ?...Ce que révèle la réforme de la SNCF sur les...Innovation : le principe de précaution inhibeFrance : dégradation brutale du solde des...La volonté de réforme de Macron peut-elle...Sur les 5,8 millions de salariés des groupes...Génération « J’ai le droit », de Barbara...Une France fortement pénalisée par son...Dans une économie qui marche, qui crée de...Transferts sociaux excessifs et compétitivitéLa baisse du chômage sera forcément très faible...Le naufrage de la balance française des services...Vouloir appliquer le modèle scandinave en France...Déplacement de Macron en Corse : oui, mais....Revue des 4 secteurs économiques eu-pho-ri-ques...Notre-Dame des Landes : défaite de l’État ou...