Se connecterS'abonner en ligne

Fake news de Tolbiac : l'hallucinante justification de Gérard Miller

Référence de l'article : MPF6819
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Christine CELERIER,Professeur de Lettres,(29 Avril 2018)

 

Le 20 avril, la faculté de Tolbiac, occupée depuis le 26 mars, est évacuée par les forces de l’ordre. La rumeur naît bientôt qu’un étudiant aurait été grièvement blessé. Mort, peut-être. Mort, non, mais « dans le coma », assure une représentante de l’UNEF. La rumeur enfle, se répand sur les réseaux sociaux. Mais la préfecture de police publie, en fin de journée, un communiqué précisant qu’« aucun blessé grave […] n’a été recensé », information confirmée le lendemain par l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

Rien d’étonnant dans cette affaire, explique, à 20 Minutes, le directeur de l’UFR Culture et Communication à l’université de Paris VIII : « C’est une stratégie très classique de dramatisation des faits. On se complaît volontiers dans la peur, dans l’effroi que peut provoquer l’évacuation policière. C’est aussi une technique de cohésion de groupe, la dramatisation est un moyen de faire bloc psychologiquement contre l’ennemi supposé. » »

Une analyse de bon sens que Gérard Miller devrait méditer. Mais voilà, le psychanalyste est aussi cofondateur du Média, web-télé créée par des « Insoumis ». Et Le Média a publié la vidéo d’une certaine Leila, étudiante à Tolbiac, qui décrit « un gars, devant les grilles, avec la tête complètement explosée, une flaque de sang énorme »… pour avouer très vite à Libé qu’elle n’est « pas un témoin visuel ». Et pour cause : la scène est complètement imaginaire, le seul blessé a été brièvement hospitalisé pour des douleurs au coude. L’erreur est humaine et le sensationnel se vend bien. Le Média aurait pu, comme certains de ses confrères, faire amende honorable. Un gentil petit mea culpa et l’affaire était classée.

Mais qui dit mea culpa dit faute. Or, Gérard Miller nie qu’il y ait eu faute. Tout au plus une « info inexacte vite corrigée ». Et même un dommage collatéral de l’héroïsme journalistique : « Lorsqu’on prend le risque de recueillir les témoignages de gens qui ont vécu un événement traumatisant, on prend le risque d’avoir des témoignages qui peuvent se révéler inexacts, imprécis. » Néanmoins, poursuit notre champion de la fake news« il est décisif que les témoins des événements puissent parler avec leur façon de faire, avec leur émotion, avec parfois leurs inexactitudes qu’on soulignera ». Inexacte, imprécise, cette vision horrifique d’une « tête explosée » baignant dans une « flaque de sang énorme » inventée de toutes pièces ? Des « inexactitudes qu’on soulignera », cette accusation mensongère grave à l’encontre des policiers, relayée pendant plusieurs jours ?

Mais au diable les détails, à la fin ! Si les faits sont faux, l’idée est juste :

« Sur le fond, la violence policière, c’est ça que les étudiants ont traduit à leur façon et c’est ça qu’il fallait effectivement transmettre largement ».

​‌”

Et tant pis si le directeur du site de Tolbiac a expliqué à 20 Minutes que « l’opération de police a été menée avec beaucoup de finesse ». Une version des faits qui contrarie peut-être Gérard Miller ? Je n’ose lui suggérer de s’allonger sur son divan et de se raconter son enfance pour tenter de s’expliquer cette animosité contre les forces de l’ordre. Mais j’aurais bien envie de conseiller de changer de métier à ce journaliste qui vomit les « défenseurs de l’exactitude ».

________________________________________________________________

Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.com/fake-news-levacuation-de-tolbiac-lhallucinante-justification-de-gerard-miller/?mc_cid=8aeaa09b2d&mc_eid=e4617e9091
 
(Mis en ligne le 29 Avril 2018)

 

Articles similaires
Le chantier de la réduction des emplois publics...14 Juillet : attention quand même de ne pas...Constitution : les dangers d'une révision...Liens entre gros revenus et gros patrimoines:...Assemblée nationale : les frais de personnel les...Réforme des retraites : les gagnants et les...Financer les retraites ne suffira pas : il faut...« Economies publiques » et « industries de pointe...Budget de l'Etat : zéro progrès, la Cour des...Que penser du bilan 2017 de la Commission...Consignes données aux CRS le 1er mai : « S’il y a...La France, qui n'est plus une nation...Les PME et l’emploi : pourquoi tout reste à...Mai 68 : quel était le contexte économique à...La France est bien un pays socialiste : la preuve...Pour une réforme du droit de grève : la Loi doit...Réforme du lycée : pourquoi ce que propose...France : il faudrait mieux défendre la...Blocages des facs : l’ultra-gauche et LFI tentés...La cagnotte n'existe pas : les pertes sont...France : pourquoi l’économie est elle en panne ?...Ce que révèle la réforme de la SNCF sur les...Innovation : le principe de précaution inhibeFrance : dégradation brutale du solde des...La volonté de réforme de Macron peut-elle...Sur les 5,8 millions de salariés des groupes...Génération « J’ai le droit », de Barbara...Une France fortement pénalisée par son...Dans une économie qui marche, qui crée de...Transferts sociaux excessifs et compétitivitéLa baisse du chômage sera forcément très faible...Le naufrage de la balance française des services...Vouloir appliquer le modèle scandinave en France...Déplacement de Macron en Corse : oui, mais....Revue des 4 secteurs économiques eu-pho-ri-ques...Notre-Dame des Landes : défaite de l’État ou...Modernisation sociale : mieux en qualité, moins...Comment les ménages ont modifié leur consommation...Baisse des dépenses de l'Etat: pourquoi la...France en 2018 : et si la croissance atteignait...L’étude choc : mais que font les députés En...Hausses de salaires : + 2,3% prévu en 2018Corse : à élections confuses, interprétations des...Flexisécurité française : de la montagne promise...France : où dégraisser un Etat devenu obèse ?12.000 millionnaires ont quitté la France en...Pourquoi l'industrie n'arrive plus à...Les oubliées du Budget 2018 : les TPE et les PMEAPL, HLM : pourquoi cela tourne au vinaigre entre...Le Général Vincent Desportes réagit à la...Pompiers : quand un urgentiste CGT justifie leur...Curieux: l'étonnante progression des...