Se connecterS'abonner en ligne

Trump : le sacre de Davos

Référence de l'article : MPE6617
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par André ARCHIMBAUD,Consultant en stratégie,(28 Janvier 2018)


La « débannonisation » du trumpisme suit son cours. Et Washington vaut bien une messe : celle de Davos. Fort habilement, le président Trump rentre dans le rang tout en prétendant poursuivre sa révolution contre l’establishment. À Davos, il était censé entrer dans la cage aux lions. Il a été reçu comme une star par l’Allemand Klaus Schwab, fondateur du Forum, lequel a effrontément affirmé que Trump était victime d’interprétations biaisées de la part des médias, se faisant derechef chahuter par son propre public, le même qui a ensuite applaudi Trump. Écume des vagues…

Le New York Times observe que Trump a marqué des points. Les déréglementations et la réforme fiscale lancées par son équipe en 2017 ont relancé l’optimisme des entrepreneurs et la croissance américaine, en parfaite synchronie avec une relance mondiale. Et, finement orchestrées, les stratégies récentes de réinvestissement aux États-Unis de grandes entreprises (chaque jour plus nombreuses à annoncer des gratifications exceptionnelles pour leurs employés) démontrent amplement que l’équipe 100 % establishment qui cornaque Trump a repris les choses en main… à 100 %.

Leur stratégie était simple : relancer l’économie pour sortir Trump en souplesse de ses engagements « populistes ». Pari tenu : l’économie va mieux et permet d’espérer un revirement en souplesse sur l’immigration et le commerce international.

Avant son départ à Davos, Trump a ainsi proposé de légaliser près de deux millions d’enfants d’immigrants illégaux, soit un million de plus que la semaine précédente, en échange du renforcement des frontières et de la suppression du regroupement familial élargi (après résolution des cas actuels en souffrance, donc dans cinq à sept ans, donc peut-être jamais), accompagnée d’une réforme (et non plus une suppression) des loteries de visas. Et à Davos, Trump a surpris en annonçant sa nette ouverture à une nouvelle discussion sur le Partenariat transpacifique. Il rejoint donc le pack.

Bref, les initiés et voyants de Davos ont compris que le Trump version 2018 n’a rien à voir avec le Trump 2016, ce que les voyeurs et seconds couteaux qui font la claque ont des difficultés à saisir, aveuglés par leur partisanerie : Trump est bien parti pour devenir un « authentique président américain », tout comme le fut Reagan, qui lui aussi avait subi la vindicte de l’establishment avant de fusionner avec lui, réduisant les impôts, surinvestissant militairement, légalisant des millions d’immigrés illégaux en échange d’une réforme de l’immigration qui ne s’est jamais matérialisée, sous la pression de l’Amérique des chambres de commerce en quête de bas salaires.

La « romanisation » des États-Unis va donc se poursuivre, avec ou sans Trump. L’empire, dont les légions quadrillent la planète, assistées de multiples troupes auxiliaires locales, poursuivra donc son modèle d’affaire. Celui d’une métropole peuplée majoritairement d’un prolétariat acheté par les politiques, qui fera payer tribut à de toujours plus nombreux territoires. Un système Ponzi, en somme, sous le masque de la coopération mondialiste. D’où la réalisation actuelle que l’Iran et la Russie, insignifiants économiquement mais compétiteurs énergétiques sérieux, n’ont qu’un destin possible : une vassalisation à la saoudienne.

De Davos à Délos, il n’y a qu’un pas…

________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.com/trump-sacre-de-davos/?mc_cid=f201cd20b5&mc_eid=e4617e9091

(Mis en ligne le 28 Janvier 2018)

  

Articles similaires
Joe Biden pense pouvoir gagner face à Trump en...Pourquoi D. Trump doit obligatoirement signer un...Les USA proches d'un déficit budgétaire de...Les Démocrates, plus quelques Républicains,...Pourquoi Trump a fait un "package" de...Démocrates, Républicains et Services secrets US...Le piège de la dette publique se referme...La campagne pour faire passer Trump pour...Trump, çà marche ! (sauf pour les déficits...USA : l'accélération des salaires...Les trois paramètres qui expliquent en partie la...USA : deux décisions de la Cour Suprême passées...La doctrine économique promue par Trump devient...Pourquoi les USA présentent la Russie comme...Trump et les taxes douanières : un éléphant dans...USA (1960-1980): naissance et crépuscule du...Donald Trump, président de l’investissement,...L’establishment américain se dispute comme des...Trump voulait quitter la Syrie, 3 événements...Trump lance tellement de leurres qu'il...Russiagate aux USA : quid du puissant Bill...USA : une croissance à 5,4% ?Pourquoi les Démocrates se sont débrouillés pour...Trump a abandonné sa base et semble rouler pour...Pourquoi les Etats-Unis surmontent si facilement...Steve Bannon : Amérique d'abord, ou Business...Trump : supprimer la déductibilité des impôts...Fiscalité US new look : com-pé-ti-ti-vi-té !L'impeachment de Trump devient de plus en...Trump, un an après : serait-il en train de gagner...Avec son dernier livre, Hillary Clinton aide...La passionnante histoire du 4 Juillet...Si Trump était assassiné, faudra-t-il instruire...Impeachment ou démission forcée ?Après le limogeage du patron du FBI, Washington...Le revirement militariste de Trump : voici le...Changement de régime aux USA : George W. Trump...Aux USA, relever le plafond de la dette de 106% à...Cour Suprême des USA: sans doute la meilleure...Trump lutte contre un impeachment qui semble se...USA : que penser du choix de Neil Gorsuch pour la...Qui est le nouveau Secrétaire d'Etat...Trump avance ses pions très (trop?) vite....La Trump Tower est devenue la...Congrès américain: sanctions contre les partis...Les objectifs de cette phobie anti-russe...USA: McCain et Graham lancent leur campagne de...USA: un écart grandissant entre indicateurs de...Trump lutte contre un cartel militaire russophobe...Comment Donald Trump utilise efficacement les...Mitt Romney va-t-il remplacer Trump à la...Les sondeurs et les prévisionnistes sont-ils NULS...