Se connecterS'abonner en ligne

Les trois paramètres qui expliquent en partie la politique étrangère de Trump

Référence de l'article : MPE6981
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par André ARCHIMBAUD,Consultant en stratégie,(16 Juillet 2018)

Est-il entre les mains de Poutine ? Des néoconservateurs ? Ou bien Trump veut-il tout simplement régler ses comptes ?
Reprenons :
Bel exemple d’ingérences dans les affaires intérieures d’un État : l’ensemble de la classe politique et de la presse européenne et « occidentale » avait publiquement fait campagne pour Hillary Clinton, et surtout contre Donald Trump. C’est d’abord des « États profonds » australien et britannique (en particulier le MI6) que la plus grande machination du siècle – ce « dossier Steele », qui a servi de déclencheur à la « poutinisation » de Trump, alimentant ensuite le coup d’État rampant médiatico-parlementaro-judiciaire qui mine Trump depuis 18 mois – qu’est partie la première torpille commanditée par les amis de Madame Clinton et du Sénateur McCain.
 
Aussi, dire que Trump a une dent contre Theresa May est un euphémisme. Quant à Angela Merkel et son « Union-européenne-devenue-l’Otan », tous sont dans le collimateur d’un président qui voue une haine et un mépris sans nom à l’égard de toute cette superstructure parasitaire européenne. Seul Macron, qui n’avait pas voté contre Trump n’étant pas encore élu, a échappé à l’ire trumpienne. Premier paramètre

Dès son élection la chasse au Trump a été lancée par l’infrastructure des polices et services secrets (anciens et nouveaux) au service du projet hégémonique mondial des néoconservateurs. Trump, Président tronqué, n’a ainsi aucun pouvoir sur son ministère de la Justice (dont dépend le FBI), la NSA, la CIA, et les treize autres agences de renseignement sans oublier la machine Mueller, qui tous tentent toujours aujourd’hui de bâtir un dossier pour sa révocation (impeachment). Deuxième paramètre

Pour survivre, Trump a dû faire usage de trois anticorps :

  • le premier, c’est l’armée. En arrosant au-delà du concevable les budgets du général Mattis et ceux des anciens combattants, Trump a créé sa garde prétorienne à l’intérieur autant qu’il a projeté à l’extérieur une image d’homme belliqueux. Il a ainsi « retourné » le complexe militaro-industriel. 
  • Son second anticorps est l’Arabie saoudite, immense lobby washingtonien qui d’une part gomme la perception « islamophobe » de Trump et d’autre part achète à ne plus savoir qu’en faire des armes au dit « complexe ».
  • Pour le troisième anticorps, celui qu’Obama n’aimait pas, il s’agit simplement de Benjamin Netanyahu, qui a permis à Trump la neutralisation d’un handicap de poids : l’hostilité majoritaire à son égard de la communauté juive américaine. Troisième paramètre…

Ces paramètres expliquent la politique étrangère de Trump. Il fait œuvre "positive" en Corée et en Europe où il est visiblement en train de déconstruire le système de l’après-guerre en « rongeant » Bruxelles et l’Otan, en « rackettant » financièrement et commercialement leur dirigeants , en soutenant le projet de la Mitteleuropa (celle des « trois mers »), ou en ayant le courage de garder le cap sur une « détente » (attendons de voir) avec la Russie tout en serrant la vis à la Chine pour mieux négocier.
Bref, il se montre ici un président autonome, qui renverse les idoles. Par contre, point d’autonomie vis-à-vis des Saoudiens et Israéliens : il s’aligne purement et simplement sur leur plan d’affaires commun : l’éradication de l’Iran, ce qui pourrait faire de Trump un nouveau Président Johnson ou un nouveau George W. Bush. Le combat pour l’hémisphère nord se poursuit…

___________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/coree-commerce-europe-otan-russie-chine-a-quoi-joue-trump/?mc_cid=b06ec04774&mc_eid=e4617e9091 
 
(Mis en ligne le 16 Juillet 2018)

 

Articles similaires
USA : deux décisions de la Cour Suprême passées...La doctrine économique promue par Trump devient...Pourquoi les USA présentent la Russie comme...Trump et les taxes douanières : un éléphant dans...USA (1960-1980): naissance et crépuscule du...Donald Trump, président de l’investissement,...L’establishment américain se dispute comme des...Trump voulait quitter la Syrie, 3 événements...Trump lance tellement de leurres qu'il...Russiagate aux USA : quid du puissant Bill...USA : une croissance à 5,4% ?Trump : le sacre de DavosPourquoi les Démocrates se sont débrouillés pour...Trump a abandonné sa base et semble rouler pour...Pourquoi les Etats-Unis surmontent si facilement...Steve Bannon : Amérique d'abord, ou Business...Trump : supprimer la déductibilité des impôts...Fiscalité US new look : com-pé-ti-ti-vi-té !L'impeachment de Trump devient de plus en...Trump, un an après : serait-il en train de gagner...Avec son dernier livre, Hillary Clinton aide...La passionnante histoire du 4 Juillet...Si Trump était assassiné, faudra-t-il instruire...Impeachment ou démission forcée ?Après le limogeage du patron du FBI, Washington...Le revirement militariste de Trump : voici le...Changement de régime aux USA : George W. Trump...Aux USA, relever le plafond de la dette de 106% à...Cour Suprême des USA: sans doute la meilleure...Trump lutte contre un impeachment qui semble se...USA : que penser du choix de Neil Gorsuch pour la...Qui est le nouveau Secrétaire d'Etat...Trump avance ses pions très (trop?) vite....La Trump Tower est devenue la...Congrès américain: sanctions contre les partis...Les objectifs de cette phobie anti-russe...USA: McCain et Graham lancent leur campagne de...USA: un écart grandissant entre indicateurs de...Trump lutte contre un cartel militaire russophobe...Comment Donald Trump utilise efficacement les...Mitt Romney va-t-il remplacer Trump à la...Les sondeurs et les prévisionnistes sont-ils NULS...Les 7 points-clés du programme économique de...La campagne d'Hillary Clinton explose en...Le FBI s’insère dans la campagne présidentielle....Le FBI innocente Hillary Clinton: attention à...Les USA sont de moins en moins une économie de...Que penser de la hausse de 0,13% au premier...USA: de grands groupes menacent la Géorgie après...La locomotive américaine va se remettre en...Bloquer Trump : mission impossible ?Primaire républicaine : mais qui est vraiment Ted...