Se connecterS'abonner en ligne

74ème Fiche Pays : la Chine 2018

Référence de l'article : MPC6750
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alexis VARCAZ,(25 Mars 2018)



Il faut toujours une date officielle pour consacrer un événement anticipé et connu de certains avant l’heure…. C’est le 8 décembre 2014 que le FMI reconnait officiellement que la Chine est redevenue la première puissance économique mondiale, première place qu’elle avait abandonnée après l’avoir détenue pendant 20 siècles sans interruption, c’est-à-dire depuis que l’empereur Qin Shi Huangdi avait réussi l’unification de la « première grande Chine ».
 
En effet, par un communiqué, le FMI annonce ce jour-là que le PIB Chinois atteindra 17.600 milliards de dollars en PPA en 2014, contre 17.400 milliards pour les USA.
 
Les lecteurs de La Synthèse savaient cela depuis le 28 Juin 2013, date de la parution d’un article détaillé démontrant que la Chine avait dépassé les USA en PPA depuis belle lurette :
 
http://www.lasyntheseonline.fr/idees/editoriaux/la_chine_deja_premier_pib_mondial_loin_devant_les_usa,31,2736.html
 
En effet, les économistes-historiens qui reconstituent de longues séries de données ou d’estimations économiques et financières depuis la nuit des temps (parmi les premiers documents permettant des estimations : le Code d’Hammourabi, vers -1760 avant JC),  s’accordent pour estimer que la Chine fut la première puissance économique de -221 à 1844, puis la Chine a entamé un déclin lié à la guerre de l’opium et à l’occupation par 8 puissances étrangères, ce qui fait que vers 1850, le Royaume-Uni est devenu à son tour le n° 1 mondial, place qu’il a conservé jusqu’à 1872, année où le PIB des USA a dépassé celui du Royaume-Uni.
 
Les Etats-Unis ont donc occupé la première place de 1872 à 2014, pour redonner la place de leader à la Chine qu’elle risque de garder maintenant très longtemps. Rappelons en effet qu’en 1820, les historiens-économistes estiment que le PIB Chinois représentait 33% du PIB mondial grâce à 420 millions d’habitants. En effet, la démographie a toujours joué un rôle essentiel avant que le charbon, puis le pétrole, puis le nucléaire, ne viennent relayer « l’énergie humaine »…. Et l’abandon officiel depuis quelques années de la politique de l’enfant unique va aider la Chine à garder maintenant sa place de leader.
 
En fait, la Chine est le Pays des superlatifs. Comme c’est le premier pays au monde à avoir atteint une taille critique respectable, tout en ayant une langue, une écriture, et un système de poids et de mesures communs, l’essor économique, qui n’était pas l’objectif initial recherché, est survenu quasiment tout seul. D’autant plus que cette civilisation, la plus ancienne au monde, n’a pas manqué de jalonner son développement de découvertes et d’inventions que le monde entier a ensuite…copié : le papier, la boussole, le billet de banque,  la poudre, etc.
 
Pour ce qui est de l’atteinte d’une taille critique respectable très tôt, c’est-à-dire une superficie supérieure à 3 millions de km2, suffisamment peuplée et « contrôlée », voir le GIF ci-dessous :
 
 

(Source : Wikipedia CC BY-SA 3.0)

Aujourd’hui, avec ses 9,6 millions de km2 (moins 1,3 million de km2 de déserts et moins plusieurs centaines de millions de km2  beaucoup trop en altitude), et ses différents climats, la Chine dispose de très nombreuses ressources minières et  agricoles, de quoi la rendre autonome, ou exportatrice, dans un grand nombre de besoins vitaux (humains ou industries de demain).
Finalement, ce dont elle manque le plus, c’est de ….terres arables (car, pour ce qui est du pétrole dont la Chine est le premier importateur mondial avec 420 millions de tonnes, la future production d'énergie nucléaire viendra capper, puis diminuer fortement les besoins). Car l’extension des villes et des infrastructures lui en font perdre 2.500 km2 chaque année, alors qu’elle partait déjà avec un handicap structurel lié à sa géographie très montagneuse.
 
En outre, la Chine, sur le berceau de laquelle s’étaient déjà penchée de généreuses fées dans la distribution mondiale des atouts et des talents, a de surcroît gagné récemment au Loto : en effet, des USA un peu naïfs, lui ont offert en 2001, sur un plateau d’argent, bordé de fleurs comme en Polynésie, une adhésion à… l’OMC ! Welcome on board !
Fabuleux cadeau qui a permis de rattraper en 15 ans un retard technologique indéniable, alors qu’il eût fallu 50 ou 80 ans en d’autres circonstances.
Thank you, Dear Uncle Sam !
 
Pour en savoir plus sur le Pays que les étrangers appellent « Chine » en l’honneur de son premier empereur, qui a fondé la dynastie portant son nom, Qin, (ce qui se prononce Chine), alors qu’eux-mêmes se dénomment zhōngguó [1], ce qui démontre une fois de plus que nul n’est prophète en son pays, merci de cliquer sur la fiche de deux pages au format PDF ci-joint.
 
[1] : le caractère chinois zhōng représente le centre, le milieu, l’axe, et le caractère accolé guó représente les terres, les plaines, le pays. Ces deux symboles font allusion au fait que la civilisation chinoise a démarré au centre du pays, entre les deux grands  fleuves qui la traversent d’ouest en est. D'où le surnom officieux que les étrangers utilisent souvent à la place de Chine en la désignant comme "l'empire du milieu", ce qui correspond presque à la traduction des deux ideogrammes chinois.
A noter que les Romains dénommaient la Chine « Serica », car c’était le pays d’origine de la soie.

(Mis en ligne le 25 Mars 2018 et actualisé le 26 Mars)
 

 
 
 
 

Articles similaires
Chine : 3 risques de décrochage bien visiblesEn cumulé, [Chine + Hong Kong] représente 1% des...Chine : chiffres truqués, ou la croissance à tout...Les velléités de conquête de la ChineDjibouti : une base militaire supplémentaire,...Xi JinPing vante le libre-échange : Bastiat...La Chine pionnière en communication quantique...La Chine très proche de la stratégie hollandaise...Chine: la mutation de l'économie entraîne de...Chine, France et autres Pays: savoir distinguer...Ralentissement chinois : les indices et les aveuxAtterrissage chinois, de mal en pis. Gare au...Chine : décélération confirméeQuand le sage désigne la lune, l’imbécile regarde...Réflexions sur le NOUVEAU risque de change lié au...Le nécessaire rééquilibrage de l’économie...Revirement chinoisOr : Quand la Chine s’éveillera…Les sept péchés capitaux de la ChineLa population active chinoise enregistre une 2e...Chine : le ralentissement est inéluctableLa Chine face à son déclin démographiqueL’industrie chinoise passe au vertChine : baisse de prix imposée à Danone et...Chine et marchés globaux : qui est la mouche, qui...Rémy Cointreau : la Chine consomme moins de...Dégradation des relations entre l’UE et la Chine...L'UE taxera les panneaux solaires chinoisPékin tend la main à l'IndeLe Gouvernement chinois veut un plan de...Les infrastructures en Chine et leur financementAirbus en passe de réussir à réactiver le contrat...Alibaba prend une participation de 18% dans...Fiche Pays : la Chine 2013Chine : le Yuan au plus haut depuis Janvier 1994La croissance chinoise moins soutenue que prévuParis veut instaurer une ligne de ‘swap’ de...Déficit du commerce extérieur chinois en mars !Quand la Chine se replie sur elle-même : quels...Nouvelle image de la Chine en AfriqueLe chinois Suntech, numéro un mondial du solaire,...La Chine redevient le cinquième exportateur...Chine : envol des ventes de logements, avant le...Vers une refonte du système de redistribution des...La Chine lance un programme d’urbanisation de 4...Chine : le casse-tête de l’immobilierCroissance chinoise : « it’ s the credit, stupid...Contrôle de la structure du financement en Chine...La Chine fixe le cadre de sa politique...Vers un rééquilibrage de la balance des capitaux ...Pollution en Chine : comment éviter de devenir...La Chine repense sa stratégie...