Se connecterS'abonner en ligne

Reprise par l’industrie confirmée en France

Référence de l'article : IP3118
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alexandre MIRLICOURTOIS,XERFI (2 dec 13)

Notre scénario d’une reprise par l’industrie, se confirme. Comme le montrent les enquêtes d'opinions auprès des chefs d’entreprise,

la production s’est nettement accélérée ces trois derniers mois. A 8, le solde d’opinion correspondant dépasse désormais sa moyenne de long terme de 4 points. Ce n’était plus arrivé depuis 2011, au plus fort de la reprise après la récession de 2008-2009. Et cette poussée n’est pas liée à un quelconque sur-stockage comme

le montre l’évolution du solde d’opinions sur le niveau des stocks de produits finis. Certes, il remonte un peu, mais à 13 il se situe exactement à sa moyenne de longue période. Pour faire bref, le niveau des stocks est jugé parfaitement normal. Le décryptage sectoriel pousse également à l’optimisme. Dans les équipements électriques, électroniques informatiques et la fabrication de machines - où se nichent une partie de l’investissement des entreprises - l’amélioration

est spectaculaire : le solde d’opinion sur l’activité passée bondit de près de 19 points. Un événement rare, arrivé seulement 4 fois depuis la création de cette enquête en janvier 1990. Ce qui le ramène à 2 points seulement de sa moyenne. Dans l’automobile, branche ultra-sensible qui irrigue de nombreuses professions comme la plasturgie, le travail des métaux et autres, le rebond surprend par sa vigueur depuis la rentrée :

le jugement sur l’activité passée dépasse désormais de plus de 20 points sa moyenne. Il en était encore éloigné de 70 en septembre. Les carnets de commandes suivent la même trajectoire et se placent 25 points au-dessus du niveau jugé normal par les constructeurs. Les stocks sont bas et les perspectives en hausse : tous les clignotants sont au vert. D’autres signes ne trompent pas. Je pense à l’enquête de l’INSEE sur les services. D’abord son orientation générale : les différents soldes d’opinions sur l’activité vont bientôt retrouver leurs niveaux moyens alors qu’ils en étaient encore très loin en août. Plus encourageant encore, l’évolution de l’intérim, indicateur avancé de l’emploi et thermomètre de la conjoncture industrielle. Là aussi, le progrès est spectaculaire. L’activité passée s’est envolée, les anticipations se situent dans une zone indiquant une poursuite de l’amélioration. Et plus

important encore, l’emploi est bien mieux orienté. Et, malgré les allers retours, la tendance très nette est bien celle d’une reprise. Alors, bien sûr il ne s’agit pas, pour nous, à Xerfi, de prévoir un retour en fanfare de la croissance. Alors bien sûr, nous sommes conscients qu’une partie de notre système productif souffre le martyr : le niveau record des défaillances en témoigne ! Pour autant, il faut aussi reconnaitre les signaux d’une reprise qui se dessine. Une reprise portée par des entreprises accrochées aux grands groupes internationalisés tournés vers l'Europe du Nord et les zones dynamiques, mais aussi celles qui ont investi, innové, fait des progrès de productivité décisifs grâce aux meilleures technologies. Mais pour détecter ces signaux de reprise, encore faut-il analyser les données avec rigueur…. et sans préjugé.

(Mis en ligne le 6 Décembre 2013)

Articles similaires
Mise à jour des recommandations de l’OICV sur la...Evaluer la compétence et la connaissance du...Révision d’EMIR : les professionnels ont été en...Il serait temps de mieux évaluer l’impact des...Le répertoire des représentants d’intérêts se met...Parlons français : « incitations » doit être...L'essentiel sur le "Step in risk"...Pour le FSB aussi, il existe le "Discours de...3 propositions pour renforcer la solidité des ETF...Suspension d'OPCVM immobiliers anglais : la...Big data en matière financière : les Autorités de...Ce que l’AMF retient de sa consultation sur le...Comment financer la supervision des registres...Le FSB montre qu’il a compris la spécificité de...L’OICV débusque des pratiques contraires à la...Bientôt 5 amendements à la directive actuelle «...Jurisprudence de la Commission des sanctions : 5...Voici les 10 RTS préparés par l’ESMA pour le...Aimez-vous les FROGS (French (Routes and...Procès et sanctions : la composition...Comment faire face à une crise grave d’une...La fin de vie des fonds: les bonnes pratiques...Analyse financière: avenir et modes de...La Commission veut relancer les EuVECA et EuSEFL'ESMA prête à reporter l'obligation de...Comment organiser l'éducation financière à...Fin de la classification AMF des OPCVM ? ...PRIIPS (3) : scénarios de performance et...PRIIPS (deuxième partie) : présentation des...PRIIPS niveau 2 : commentaire global sur un...Quelques surprises, bonnes ou mauvaises, dans le...Les sondages de marché : commentaires sur le...Indices de référence (BMR) : le règlement en...L’ESMA soupçonne que des fonds passivement gérés...Le Fichier FIBEN, géré par la Banque de France,...Et si les banques soutenaient le shadow banking à...Vers l’Europe digitale des services financiers :...Le casse-tête juridique du versement des «...Que répondre à la consultation des ESAs sur...La norme IFRS 9 = danger de MORT pour la gestion...La FCA lance une « Asset management market study...Consultation AMF sur l’octroi de prêts par des...Taxe sur les transactions financières (TTF) :...Rapport de l’OICV sur la réglementation des fonds...Vers un nouveau LIBOR, remanié de fond en combleEMIR : abondance de textes cet été !Combien devrait coûter un fonds ? Vous avez...Etat d’avancement des textes européens concernant...EMIR : une V2 pour le collatéral sur opérations...ESMA / Emir : nouveaux élus à la compensation...L’AFG a un nouveau PrésidentTouchez pas au grisbi